Municipales 2020 – Hôpital : le CODEF s’adresse aux candidats

Dans la continuité de son action avec les élus pour la défense et l’avenir de l’hôpital, le Codef vient d’adresser aux
candidats aux municipales un formulaire électronique pour leur demander de s’engager sur quelques points consignés accompagné d’une lettre (lire ci-dessous).

Mesdames, Messieurs les candidat-e-s,

L’avenir de notre hôpital est gravement menacé. Il est pourtant au centre d’un bassin de vie de plus de 100.000 habitants
résidant à plus ou moins trente minutes. La fermeture intégrale de la chirurgie, au mépris des besoins de la population que tout le
monde s’accorde à qualifier de vieillissante, a “plombé” l’attractivité de notre hôpital et rendu problématique le recrutement des
personnels médicaux et administratifs. Alors qu’elle était annoncée pour rétablir l’équilibre financier, elle n’a fait que l’aggraver. Nous avions dit alors craindre le pire quant à la nature des décisions qui seront prises pour y parvenir dans le cadre des
directives fixées par le Copermo qui ne jure que par l’équilibre financier.

Eh bien le pire vient de commencer d’être écrit lors de la tenue mardi dernier du Comité Technique d’Etablissement. La direction de l’hôpital y a présenter sa feuille de route pour 2020 et l’on peut affirmer que le fil directeur n’est pas l’offre de soins mais de la réduction du déficit de -9M€ à -6M€. Pour cela on mise sur une modeste augmentation des
recettes mais surtout sur la réduction des effectifs à hauteur de 15 ETP (équivalent temps plein) et l’amélioration de l’IPDMS (indice de performance de la durée moyenne de séjour) en le ramenant de 1,19 à 1,06.

Ces deux mesures vont impacter les conditions de travail des personnels qui devront assurer les tâches faites par ces 15 ETP et la qualité des soins des patients. Car réduire la durée d’hospitalisation conduira ceux-ci à quitter plus rapidement l’hôpital, non pas en fonction de son état de santé, mais en fonction de la norme fixée.

Mesdames et Messieurs le démantèlement de Notre Hôpital se poursuit et la situation devient dramatique. Pour mettre en place une offre de soins en adéquation avec les besoins de la population le Codef mène la lutte avec le soutien de 51 maires actuellement en poste, dont ceux du bassin montcellien.

Ensemble et avec l’appui d’une organisation syndicale, du Collectif Inter Urgences, des docteurs Seddick et Defauchy, nous demandons le retour de la chirurgie ambulatoire qui permettra d’assurer une chirurgie de premier recours.

Il s’agit d’un enjeu vital sur lequel les usagers que nous représentons vous demandent, dans l’éventualité de votre élection, de vous engager, à exiger la réouverture de l’activité chirurgicale de premier recours au sein de notre hôpital,

Dans l’attente de vos réponses, nous vous remercions du temps consacré à la lecture de notre formulaire d’évaluation destiné aux candidat-e-s aux élections municipales.

Cette consultation concerne les communes de : Montceau les Mines – Saint-Vallier – Sanvignes – Blanzy – Ciry le Noble – Perrecy les Forges – Pouilloux – Saint-Romain-sous-Gourdon – Mont-Saint-Vincent – Saint-Bérain-sous-Sanvignes – Gourdon. Ceci concerne
21 listes (ou individualités) il nous manque 2 adresses (M. Jouty – M. Couratier).
correspondance : webmaster@lecodef.org

 

Nous ne manquerons pas de communiquer les réponses que nous recevrons à webmaster@lecodef.org.

Quel Hôpital pour notre territoire ?

Selon vous, le retour de la chirurgie ambulatoire :
o est une impérieuse nécessité
o n’est pas nécessaire
o ne se prononce pas

Selon vous la médecine de ville doit : (plusieurs choix possible)
o Être associée à la bonne marche de l’hôpital
o Restée là où elle est en considérant qu’elle n’en a pas les moyens
o Développer l’installation des médecins salarié-e-s dans des centres de santé
o Développer l’installation des médecins libéraux dans des maisons de santé
o Ne se prononce pas

Le service des urgences :
o Doit être maintenu H/24, 365 jours/an
o Ne se prononce pas

 

2 commentaires :

  1. Aura-t-on le résultat ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.