Municipales 2020 – Daniel Bouffange mise sur les richesses de Ciry-le-Noble

A Ciry-le-Noble, deux listes s’affrontent aux élections municipales, sachant que madame le maire, Renée Saunier, ne briguera pas un nouveau mandat.

Deux listes et peut-être trois, « ça veut dire que la première (NDLR : Ciry tout simplement conduite par Jean-Charles Diry) n’obtient pas l’adhésion des Cyrisiens » commente Daniel Bouffrange, chef de file au même titre qu’Eliane Quillivic de « Ensemble pour l’avenir de Ciry ».

En présence de Renée Saunier (elle en a fait de même avec Jean-Charles Diry), le duo d’Ensemble pour l’avenir pour Ciry, a présenté ses colistiers (voir ci-dessous) mais surtout profité de cette réunion publique pour avancer certaines idées du programme dont une mutuelle municipale.

La commune de Ciry-le-Noble a des atouts, « des richesses » précise même Daniel Bouffange. Elle n’a pas vocation à devenir une bourgade industrielle mais plutôt mettre en valeur sa ruralité. « Nous créerons une halle des producteurs en privilégiant les locaux et favoriser la vente en circuit court ». Où se fera-t-elle ? Rien est arrêté.

Autres projets de valorisation, transformer la gare en gîte d’étape, aménager un ponton au bassin sur le canal du Centre pour accueillir des bateaux, « dans le respect de la zone de pêche » précise Daniel Bouffange et envisager deux parkings de covoiturage à proximité des accès à la RCEA  ou encore demander un arrêt du bus de la ligne Roanne – TGV sur l’un des parkings.

Il est également prévu un balisage pour indiquer qu’à Ciry, on trouve des médecins, des infirmiers, un kiné, des commerces avec leur numéro de téléphone. En attendant, Ciry n’a pas de boulangerie ni de dépôt de pain.

Quant aux relations avec la communauté urbaine Creusot Montceau, « Ensemble pour l’avenir de Ciry » a une idée très précise sur le rôle du délégué communautaire, « qu’il fasse partie des non-inscrits, soit libre de tout engagement politique et agisse essentiellement dans l’intérêt des Cirysiens » prévient Daniel Bouffange. Bon courage au délégué communautaire.

Ciry-le-Noble n’a plus ses sept châteaux mais a deux entités, Rozelay et le bourg, deux quartiers éloignés et différents. Les rapprocher humainement sera un objectif qui pourrait passer par la mise en place d’un conseil municipal jeune.

Encore un mois pour convaincre la population et « le meilleur moyen, c’est d’aller à sa rencontre ». Ciry va être animée.

Jean Bernard

 

LISTE ENSEMBLE POUR L’AVENIR DE CIRY

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *