Montceau – Voiture incendiée, l’insécurité gagne un quartier paisible

Le matin, c’est le chant des oiseaux qui la réveillait. Cette fois-ci, vers 2 h du matin, c’est l’incendie volontaire de la voiture de sa maman qui a écourté sa nuit. « Je suis très en colère » dit-elle.

Ce n’était pas sa voiture mais celle de sa maman, mais elle lui rendait service quand elle revenait sur Montceau. Sauf qu’aujourd’hui comme le révèle le JSL dans ses colonnes, de Peugeot 106 Roland Garros, il ne reste que la carcasse, tout le reste a été réduit en cendres par un incendie… volontaire dans la nuit du 15 au 16 août 2018.

Ce qui frappe à première vue, c’est le quartier où s’est déroulé ce fait divers, « un quartier très paisible, très calme où je suis réveillée par le chant des oiseaux » indique la fille de la personne propriétaire du véhicule incendié.

Jamais elle n’aurait pensé qu’ici, l’insécurité vienne frapper à sa porte. « Exceptionnellement, j’ai laissé la voiture devant le portail », dit-elle encore choquée par les événements. « Ma maman n’habite pourtant pas un des quartiers sensibles de la commune ».

Inimaginable et impensable ! Qui pouvait bien en vouloir à cette 106 de 22 ans d’âge ou à sa propriétaire ? Très difficile à expliquer comme cette série d’incendies à Montceau où véhicules, scooter, poubelles et haies ont pris feu depuis la fin du mois de juillet.

Certes, la police a mis la main sur deux adolescentes, soupçonnées d’avoir enflammé des haies, l’une d’elles ayant reconnu être fascinée par le feu. Cela n’a pas empêché l’incendie toujours volontaire de la haie au CIO début août. Donc d’autres incendiaires courent toujours les rues en pleine nuit.

Mobile ou pas, cet individu ou ces individus cherchent à nuire invariablement sans motifs précis.

« A 2 heures, je ne dormais pas, la fenêtre de ma chambre était ouverte et j’ai entendu comme un bris de glace. J’ai regardé et j’ai vu la voiture en flammes puis il y a eu une énorme explosion, je venais de faire de plein du véhicule. J’ai tout de suite appelé la police » raconte notre interlocutrice qui ne reconnaît plus Montceau-les-Mines. « J’y suis née il y a 55 ans ».

Aujourd’hui, « je suis très en colère, je suis consumée par la colère, touchée par cette insécurité. C’est quelque chose de violent à vivre ».

Et de s’interroger: « Pourquoi ma voiture ? Dans la rue il y en avait d’autres ». La tentation d’un véhicule posé devant une maison dans un quartier paisible… Mais pour déclencher l’incendie, encore fallait-il disposer d’un système de mise à feu… « Avant l’événement, je n’ai absolument rien entendu, aucun bruit de moteur, ni avant ni après » se souvient-elle.

Ce vendredi 17 août 2018, la fille de la propriétaire du véhicule incendié a été reçue en fin d’après-midi en mairie à la demande de madame le maire, Marie-Claude Jarrot.

Jean Bernard

Un commentaire

  1. A quand le développement MASSIF de caméras de vidéo surveillance dans toutes les rues ? Faut-il attendre que la mairie brûle ? Nous sommes assommés d’impôts, ils seraient tant qu’ils soient utilement utilisés ! Alors hauts fonctionnaires et élus, au boulot pour chasser les tarés incendiaires de notre ville !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *