Montceau – Un chef d’entreprise s’insurge contre un arrêté municipal

Le dépôt au 20 rue Charles Péguy à Montceau-les-Mines.

L’autre dépôt ru du Centre à l’arrière de la maison d’habitation.

Voilà un homme, chef d’entreprise, retraité en activité, qui ne comprend pas ce qui lui arrive. Jose Manuel Ferreira estime qu’on veut l’empêcher de travailler car les rues où il dispose de dépôts sont interdites aux poids lourds. « J’en ai besoin pour stocker le matériel livré une à deux fois par mois » dit-il. Sa société JMF est spécialisé dans le domaine de la construction.

Il y a environ trois ans, à la Sablière, rues du Centre et de l’Abbé Beraud, un premier arrêté a interdit le passage aux plus de 23 tonnes. De quoi déjà mettre Jose Manuel Ferreira en rogne puisqu’il habite rue du Centre et un de ses dépôts se trouve derrière son habitation.

« Je ne peux plus travailler » (Jose Manuel Ferreira)

Un second dépôt est situé rue Charles Péguy, toujours à Montceau, au beau milieu d’un lotissement entre le centre nautique et la caserne des pompiers. Il vient justement de recevoir un courrier de la mairie qui lui apprend par un arrêté daté du 29 mai 2019, « que le passage des poids lourds sera limité à 9 tonnes (sauf services publics) rue Charles Peguy. Les panneaux sont en place. « Autrement dit, je ne peux plus travailler » se lamente le chef d’entreprise. « C’est de la discrimination » ajoute-t-il. « Je ne peux plus décharger mes camions ni d’un côté ni de l’autre. C’est de l’acharnement ».

« Il va s’en remettre » répond au téléphone madame le maire, Marie-Claude Jarrot. « J’ai rencontré plusieurs fois monsieur Ferreira. Il ne respecte pas ses engagements. Le lotissement rue Charles Péguy n’est pas une zone industrielle » mentionne-t-elle encore.

« Au lieu d’aider les entreprises, madame Jarrot les détruit » s’insurge Jose Manuel Ferreira. « D’ailleurs rue Charles Peguy, je n’ai jamais eu aucune remarque de la part des riverains. On dit que les traces de pneus sur la chaussée proviennent de mes camions, ce n’est pas vrai » précise-t-il.

Dans le lotissement, c’est un mécontentement quasi général

Dans ce lotissement de onze habitations, le son de cloche est totalement différent. « Je n’ai jamais rien dit mais ce personnage est agressif. Des camions viennent du Portugal, parfois de nuit et le jour. La route, ici, n’est pas faite pour les camions. On ne met pas un dépôt dans un lotissement » explique une dame.

Le dépôt, des camions qui livrent, « alors qu’il aille dans une zone artisanale » indique un autre voisin du lotissement. « Je me souviens d’une livraison à 2h du matin, ça faisait du bruit. Une autre fois, en plein jour, j’ai pris des photos. J’ai envoyé trois lettres à la mairie, je n’ai jamais eu de réponse ».

Quant aux traces de pneus sur la chaussée, il est affirmatif, « c’est bien son camion, j’étais là ».

Dans le courrier de la mairie, on peut lire: « Depuis bientôt trois ans, je suis régulièrement interpellée par les riverains de la rue Charles Péguy, en raison des graves nuisances générées par le passage de camions livrant des matériaux à votre dépôt, situé au numéro 20 de cette rue (…) Vous ne respectez pas les dispositions de l’arrêté municipal du 29 mai dernier (…). J’ai donné des instructions très fermes à la Police municipale afin que les véhicules contrevenant à cet arrêté fassent l’objet d’une verbalisation. Il n’est évidemment pas question de restreindre l’activité de votre entreprise, mais vous comprenez qu’une telle situation n’est pas tolérable au sein d’un quartier résidentiel ».

Jose Manuel Ferreira doit trouver une solution, « ou je m’adresse aux autres maires des communes voisines ou je vends tout car il n’y a plus d’avenir à Montceau et je pars au Portugal ».

« Je n’étais même pas au courant de l’arrêté du 29 mai » ajoute-t-il. « Ce n’est pas normal d’agir de la sorte pour trois ou quatre électeurs. Ce qui est sûr, je ne vais pas voter pour elle ».

Certes, les dépôts sont de petites tailles mais les poids lourds pèsent lourds dans la balance.

Jean Bernard

20 commentaires

  1. Oui Madame le Maire a raison. Pour avoir assisté à une réunion de quartier à la Sablière je suis en mesure de confirmer que les riverains n’étaient vraiment pas en phase avec le discours de M. Ferrera.
    Bruits ,vitesse, chaussée endommagées et surtout menaces si quelqu’un osait se plaindre.
    Effectivement il est plus aisé d’élire le siège d’une société à son domicile car les avantages fiscaux sont conséquents au détriment de la tranquillité du voisinage dans un lotissement.
    Donc M. Ferrera devra se plier à la réglementation et surtout ne pas brandir la menace de fermeture car le premier pénalisé serait lui même.

    • Tu a déjà vu un semi remorque rouler à pleine vitesse dans une rue comme celle ci et pour le siège de la société qu’est ce que tu parle sans savoir où il est 😔 et pour la fermeture il sera pas pénalisé du tout au contraire bien soulagé de quitter une rue avec (…) 👍🏻

      • Nous savons Madame. Nous savons que le siège de votre société a été transféré en 2017 de la rue du capitaine Priet au 20 rue Charles Péguy, adresse qui n’existait pas jusqu’à ce que vous la fassiez créer de manière fallacieuse. Vous êtes imposés comme dépendance bâti isolé alors que c’est un entrepôt. Donc, comme on vous le suggère, faîtes profil bas.

  2. Quant on habite une zone pavillonnaire on doit respecter ses voisins. Ce n’est pas normal de faire venir régulièrement des semi-remorques.surtout la nuit. En plus on voit sur la photo que ce monsieur possède un camion et vu la grandeur des garages il n’a pas la place de stocker des semi-remorques entier. Il pourrait très bien décharger sur un parking et stocker ensuite dans son garage.
    Pour ce qui est de partir au Portugal personne ne le retiens puisqu’il n’utilise pas de matériaux français.

    • Régulièrement 2 fois par mois 😂 et vous inquiétez pas il vous a pas attendu pour partir heureusement pauvre français que vous êtes et pour le matériel français ont préfère celui du Portugal de meilleur qualité comme les gens de la bas

  3. mr Ferreira,la loi est faite pour etre respectée meme si ce n est pas souvent le cas
    Ou habitez vous? souhaiteriez vous etre derangé par des dechargements de camion comme les habitants de ce lotissement. Vous dormez tranquille pendant ces nuisances,alors partz au Portugal,je pense qu il y a aussi des lois contre les nuisances
    cordialement

  4. Il faut savoir que mème dans les lotissements où ce monsieur réalise des « chantiers », les problèmes sont du même ordre. J’ai assisté au déchargement d’un camion portugais sans aucun moyen de manutention prévu par cette entreprise. Un paysan a tenté tant bien que mal de procéder au déchargement mais a dû abandonner devant la dangerosité de la manœuvre. Les big bags éventrés sur la chaussée interdisant toute circulation ne sont pas le reflet d’un travail de professionnel. Alors, bon retour au pays…

  5. Si c est si bien au Portugal que fait il encore ici……peut etre attend il qu on fasse une cagnotte pour pas payer le voyage!!!!!
    (…)
    Beaucoup de monde connait son historique et personne ne s en plaindra

  6. Monsieur veut faire sa loi. Ça ne date pas d’aujourd’hui mais ça ne se passe pas comme ça en France, et j’ai bien peur que ça soit la même chose au Portugal.

  7. Quand on a un lourd passé comme ce Monsieur;on évite ce genre d articles maus on tente plutôt de se faire tout petit .De nombreux clients on eu droit à ces menaces….. Il serait peut être plus judicieux de s extrader à MAGOUILLELAND plutôt qu’ au Portugal…. A méditer

  8. M. Ferrera vous êtes la honte de l’intégration. Quand tout vous semble aller bien ( subventions, aides ) vous êtes Français mais des qu’il vous est demandé de respecter des lois vous re devenez Portugais.
    Oui effectivement vous êtes la honte. Je suis d’originé Italienne et lorsque Mon Père et Ma Mère sont arrivés en France une nouvelle vie s’est ouverte à Eux donc à nous aussi.
    Mes Parents ont demandé la Nationalité Française et nous (Enfants sommes tous Français aujourd’hui)
    Jamais je n’ai entendu mes Parents pester contre le Pays qui leurs avait ouvert les bras et le comparer à L’Italie.
    En retraites ils sont restés en France avec quelques séjours dans la Famille et nous avons bien l’intention de faire de même.
    Donc effectivement même si cela paraît brutal retournez au Portugal.
    J’ai des amis qui ont tenté l’expérience et ils sont vite revenus.

  9. vu les commentaires de madame, j’espère que TOUS les Français vont boycoter cette entreprise et pourquoi pas un bon contrôle de celle -ci!!

    • Vous inquiétez pas pour cet entreprise les jaloux de français elle tourne plus que bien même certainement mieux que beaucoup de votre super pays 😂 et le contrôle lol appelle le 17 👍🏻Pour magouilleland on y rèflechis Jeremy 👍🏻

  10. Bonsoir,
    concernant la rue Charles Péguy, si l’on regarde le règlement du PLU (Plan Local d’Urbanisme), ce secteur est situé dans une zone où les constructions à usage industriel et les entrepôts ne sont pas autorisés. Donc, ce Monsieur n’a rien à faire là. Quant à sa menace de quitter Montceau et d’aller au Portugal, je n’aurai qu’un mot ! Chiche ?

  11. Pour la bonne information de « l’informateur de Bourgogne », cela fait 5 ans que les riverains de la rue Charles Péguy écrivent à la municipalité. Le CODAF et la direction régionale des douanes ont également été saisis. Il a également menacé de faire le coup de poing auprès de certains qui ne se sont heureusement pas laissés faire. Un important dossier photos existe concernant les « livraisons » dans un secteur interdit aux entrepôts (voir règlement de PLU comme dit au-dessus).
    Je propose donc une cagnotte Leetchi pour leur payer le billet retour s’ils veulent quitter la France !

  12. Si les livreurs respectent le code de la route ce monsieur sera bien obligé de changer d’adresse de livraison. Si ils ne respectent pas alors que la police fasse son travail.
    Quant aux commentaires de madame pamela on constate effectivement des propos racistes (…)

  13. Bonsoir madame
    En tant que portugais et vivant en France depuis de nombreuses années je n’ai jamais cracher dans l’assiette et je trouve lamentable que vous traitiez les Français de pauvres français et que faites-vous en France ??
    Vous êtes vraiment la honte de la communauté portugaise
    J’ai vraiment honte pour vous
    J’espère que les Français ne tiendront pas compte de ses propos À la communauté portugaise Comme dans ton pays il y a toujours une brebis galeuse
    À bon entendant .

  14. Je cherche la valeur ajoutée à ce type d’article, alors que le grand public ne dispose pas de la connaissance totale de ce dossier. S’exposer publiquement dans un quelconque support de presse, c’est prendre des risques. Manifestement, au regard des commentaires, Mr FERREIRA serait, à tort ou à raison l’arroseur arrosé. De cet article, on ne peut effacer le négatif qui transpire: trop de haine entre les individus et dans que but? Chacun pourra méditer pendant cette période estivale!

    • A mon tour, je reprends la plume. Etant donné les attaques, d’un côté comme de l’autre, il n’y aura plus aucun commentaire. Ce monde est fou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *