Le Creusot – Nouvelle fusillade au quartier du Tennis

Le quartier du Tennis (photo illustration).

Dans la nuit du 13 au 14 juillet derniers, des coups de feu ont été tirés _ une fois de plus _ au quartier du Tennis au Creusot. Une fusillade qui a fait un blessé.

Or, de nouveaux coups de feu, d’après Charles Landre, conseiller municipal de l’opposition au Creusot, ont raisonné dans le même quartier la semaine dernière.

La tribune de Charles Landre

 

  • Nouveaux coups de feu au Tennis : menons enfin le combat pour la sécurité de tous les Creusotins

Durant la nuit de mercredi, plusieurs coups de feu ont été tirés à la cité du tennis. Des habitants sont venus directement m’en témoigner.

Une voiture avec à son bord deux individus cagoulés a été aperçue autour du bâtiment du 7 allée Simone de Beauvoir. Après plusieurs passages à faible allure, les individus ont fait feu à plusieurs reprises.

3 étuis de cartouches ont été découverts sur place.

Il s’agit de la deuxième fusillade en deux semaines et de l’énième incident grave dans le quartier. Rien que cette année des habitants ont été blessées par balle, des trafiquants blessés et l’un d’eux abattu, plusieurs personnes rouées de coups, parfois aux moyens de matraques, d’autres traumatisées par ce qu’elles ont vécu ou vu.

Tous les Creusotins ont droit à la sécurité, à l’éducation et à la réussite.

Elle doit être assurée partout et pour tous, quel que soit le quartier et pourtant les habitants me disent tous les jours leur désarroi face aux trafics, leur immense colère et le sentiment d’abandon qui les habite. Cela fait des années qu’ils décrivent ce qu’ils vivent et ce qu’ils voient. Et des années que rien ne change et qu’ils sont considérés comme des citoyens de seconde zone. Je ne peux pas l’accepter.

Ces fusillades à répétition sont aussi une des conséquences de plusieurs années de laxisme et d’aveuglement.

Le rôle d’un maire c’est aussi d’assurer cette sécurité à laquelle chaque Creusotin aspire.

Cessons de tergiverser et prenons le problème à bras le corps en affrontant les dealers et les semeurs de troubles partout où ils se trouvent. Mais cela demande du courage.

Le rôle d’un maire est de mettre tous les moyens nécessaires pour combattre ce mal et faire respecter les mêmes règles par tous. Les Creusotins sont nombreux à être exaspérées par les motards sans casques et inconscients qui traversent impunément et quotidiennement la ville, les tirs à la grenaille sur les oiseaux en plein jour, la vente de drogue à ciel ouvert sur les parkings ou dans la rue, les logements sociaux occupés par les dealers ou encore ces poubelles à ciel qui s’amoncellent au pied des immeubles sans qu’aucune sanction ne soit jamais prise contre les fautifs.

Depuis longtemps au Creusot il s’agit de « ne pas faire de vagues ». Cette politique a montré tragiquement toutes ces limites. Éradiquer ce fléau et ceux qui font ce commerce de mort et pour lesquels je n’ai aucun respect est une priorité absolue.

Les moyens sont nombreux et nous devons en premier lieu, je le redis et je le ferai, développer une Police municipale et la doter des moyens d’être présente sur le terrain et efficace. Nous devons aussi agir auprès de l’OPAC (dont le maire est actuellement membre du bureau) pour mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour identifier les dealers. Il faut enfin constituer avec la Police municipale une vraie force complémentaire à la police nationale pour sanctionner les incivilités et les provocations.

C’est aussi l’honneur de notre pays que d’assurer à ses familles et à ses enfants, non seulement la sécurité mais aussi la capacité d’accès à l’éducation et à la réussite. Alors plutôt que des discours creux sur la « mixité sociale » ou l’ »égalité des chances » offrons leur vraiment les moyens d’accéder aux mêmes chances que les autres. A tous les enfants. A toutes les familles. N’abandonnons pas ces idéaux républicains.

Et puis nous ne voulons plus entendre parler du Creusot dans la presse nationale au gré d’assassinats et de fusillades. Il y a tant de talents, tant d’énergies, tant de projets à valoriser. Sur ce sujet comme sur tant d’autres il est temps d’avoir une autre ambition pour la ville.

Ce combat pour la sécurité est un combat contre la drogue mais aussi pour la réussite de notre ville. Ce combat je mettrai toute mon énergie à le mener.

4 commentaires

  1. Il suffirait de quelques manifestations de Gilets jaunes dans le quartier pour assurer la présence des forces de l’ordre.
    Effet garanti par le préfet.

  2. Il faut mettre dehors du territoire français ses individus qui gangrène notre belle région cela fait trop longtemps que cela dur.Que font nos politiques la police la gendarmerie les pompiers le samu les médecins de nuit se font caillasser depuis des années, messieurs les élus allez vous faire un jour réellement votre travail

  3. Ah oui cher monsieur vous ferez … comme Mme JARROT qui a fait en sorte que Montceau est encore moins secure qu’avant avec toutes les promesses qui ont été faites ! attention creusotins ne vous faites pas avoir

  4. Seb. Votre commentaire est incompréhensible. Vous tentez de détourner l’attention en parlant de Mme Jarrot mais vous aurez tout de même constaté qu’a Montceau à part quelques branleurs comme il y en a partout la ville est calme.
    Les Creusotins ne se tromperont pas il sauront pour qui voter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *