Montceau – Rotary : elles ont la fibre humanitaire

Il n’existe pas de Jeux Olympiques de l’humanitaire, néanmoins, Ophélie Martin et Martine Sénéchal mériteraient de se hisser sur le podium. Ce qui n’a pas échappé au Rotary club de Montceau-les-Mines qui a récompensé « à sa manière » les deux lauréates par le prix « servir ».

Le Rotary dont la devise est précisément « servir d’abord » a fait un choix, « ce ne fut pas facile, de nombreuses personnes se dévouent pour les autres, alors nous avons voulu colorer notre décision avec le thème de l’année, l’action vers l’humanitaire » a expliqué Michel Baussier.

Deux femmes, deux générations mais un seul engagement pour l’humanitaire à qui les rotariens ont voulu mettre un coup de projecteur, « à celles qui ont l’intelligence du cœur ».

Ophélie Martin est étudiante en kinésithérapie, jeune femme discrète d’apparence qui n’a pas hésité de s’engager pour des missions humanitaires en Bolivie et au Cameroun (nous y reviendrons).

Quant à Martine Sénéchal, on ne présente plus cette chorégraphe, scénographe, metteur en scène et, pourtant, l’humanité brille dans ses yeux. Avec Martine Sénéchal, la culture devient une arme pour construire la paix, notamment son implication avec de jeunes montcelliens pour une création théâtrale sur la jeunesse syrienne terrée dans des caves en appui à l’association Syria charity du docteur Seddick.

L’une et l’autre méritaient de se voir décerner le prix « servir » par le Rotary club de Montceau. Plus qu’un coup de projecteur, une véritable reconnaissance.

J.B.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *