Montceau – Retourner rue du docteur Jeannin, ils ne veulent pas

Le 3 janvier dernier, ils espéraient quitter très vite la salle des fêtes du Magny.

Depuis le 1er janvier dernier, une famille de treize personnes est hébergée à la salle des fêtes du Magny à Montceau-les-Mines. Cette nuit-là, celle de la Saint Sylvestre, le feu s’est déclenché au deuxième étage, juste en  dessous de l’appartement où elle logeait.

La ville de Montceau, les services sociaux, la Croix Rouge, tout le monde a fait son maximum pour aider cette famille d’origine kosovar en attendant de trouver un nouveau logement. Le Magny devait être du provisoire. Ce mardi 18 janvier 2022, les treize personnes occupent toujours les lieux.

« On nous a dit de retourner dans notre appartement rue du docteur Jeannin à partir de jeudi (20 janvier) mais il n’y a plus rien dans les pièces, plus de meubles, plus de vêtements. Une entreprise de nettoyage est venue et a tout jeté » traduit Fatima, 14 ans. « Une assistante sociale doit venir nous chercher jeudi à 14h » ajoute-t-elle.

Sur les visages, c’est l’incompréhension. « Mais nous ne voulons pas y retourner, nous avons encore peur après ce qui s’est passé et nous n’avons plus rien », rapporte encore Fatima.

La famille met aussi en exergue la santé fragile du grand-père (problème neurologique) et celle du petit cousin de 8 ans, « il est asthmatique ».

Depuis la fin des vacances scolaires, les quatre enfants ne sont pas retournés à l’école. « Et vivre ici sur des lits de camp, c’est très difficile, ce n’est pas chez nous. Moi, je ne suis pas bien dans ma peau » affirme la collégienne.

La famille sera-t-elle mieux dans l’appartement rue Jeannin ? « Nous ne voulons pas y retourner » quand bien même elle doit libérer la salle des fêtes du Magny.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.