Montceau – Préavis de grève pour le DNB maintenu au Collège Jean Moulin

Photo illustration.

Communiqué des enseignants du collège Jean Moulin à Montceau-les-Mines. 

Reçue en audience par Mme MENISSIER, Directrice Académique des Services de l’Education Nationale, la délégation d’enseignants du collège Jean Moulin n’a malheureusement pas été entendue, malgré les arguments avancés par les professeurs :
– Effectifs poussés à leur maximum en 6ème.
– Non prise en compte dans l’effectif classe des élèves d’ULIS (Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire) en inclusion dans les classes ordinaires.
– Non comptabilisation des élèves redoublant.
– Non comptabilisation des élèves primo-arrivants et d’enfants de familles qui s’installent dans notre secteur en cours d’année.
– Incompréhension concernant les acceptations et refus, des dérogations d’inscriptions entrantes et sortantes, pour les familles souhaitant ou non inscrire leur(s) enfant(s) dans les établissements de la ville.
– Non prise en compte du niveau scolaire des élèves très altéré par le contexte sanitaire des dernières années.
Ainsi, les professeurs qui commençaient l’année avec des classes à 22 élèves pour la terminer à 25 vont débuter, à la rentrée prochaine, avec des classes de 6ème à 25 ce qui entravera fortement la possibilité d’inclusion et/ou d’inscription de nouveaux élèves.
Mais où sont les intérêts portés aux conditions d’apprentissage et de travail des élèves ? Où est l’attention particulière portée aux établissements en réseau prioritaire : dédoublements dans les disciplines expérimentales (Physique-Chimie, SVT et Technologie), heures d’aide personnalisée, ateliers, projets et sorties diverses, … ?
Nous avons le sentiment que tout est décidé par avance, que les prévisions sur les effectifs doivent aller dans le sens de fermetures de classes dans les établissements et la réduction de la dotation horaire. Ainsi les affectations sont orientées pour optimiser un nombre minimum de classes et non pour optimiser les conditions d’accueil, de travail et de réussite des élèves de la ville.
Seule proposition de Mme Menissier : attribuer six heures postes en plus sur la dotation du collège en guise de compensation, ce qui permettrait de dédoubler les classes ponctuellement, dans certaines disciplines. Ceci ne résout cependant pas la problématique de fond : des classes surchargées dans toutes les matières, à toutes les heures.
Quelles conditions de travail désastreuses envisage l’Inspection Académique pour nos élèves à la rentrée prochaine ? Pour un établissement en REP (Réseau d’Education Prioritaire), l’insuffisance des moyens accentue les difficultés de nos élèves. Rappelons que nos élèves ont subi deux années de COVID avec des conditions d’apprentissage extrêmement difficiles.
Face à l’inquiétude grandissante des conditions de rentrée et pour défendre les conditions de travail de nos élèves, des professeurs du collège ont décidé de maintenir leur préavis de grève pour les épreuves du DNB (Diplôme National du Brevet) du 30 et 1er juillet 2022.
Les enseignants n’éprouvent aucune satisfaction dans cette démarche. Le DNB est l’aboutissement d’un cycle au cours duquel les professeurs ont constamment accompagné leurs élèves et dont la réussite est une satisfaction pour tous.
Les conditions décidées par l’Inspection Académique pour la rentrée prochaine mettent en péril la réussite de vos enfants. Aussi, nous appelons les parents d’élèves à nous rejoindre dans ce mouvement pour défendre l’intérêt général.

 

Les enseignants du collège Jean Moulin

Un commentaire :

  1. Très bon article qui reflète parfaitement la situation. Tout est dit… Tout est décidé à l’avance au mépris de votre travail et des fondamentaux de l’enseignement de qualité. Vous devez toujours faire plus avec de moins en moins de moyens, à croire que le quoiqu’il en coûte ne concerne pas l’avenir de nos enfants !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.