•  

Montceau – Pâtisserie Martins : la bûche trébuche pour Noël avant de faire lever la fève

« Nous sommes en guerre ». Rappelez-vous cette phrase d’Emmanuel Macron, chef de l’Etat, le 16 mars dernier. En guerre contre un ennemi invisible, le covid-19.

La guerre n’est toujours pas gagnée, le virus se balade toujours sur la planète et à l’approche de Noël et du jour de l’An, même si les rues commerçantes connaissent une belle affluence, l’argent circule moins que la covid.

A la pâtisserie Martins, 14 rue Barbès à Montceau-les-Mines, c’est la mine des mauvais jours qu’affiche Brigitte Martins. Avec son mari, Isaias, voilà 30 ans qu’ils régalent les palais les plus fins et même les plus gourmands. Mais cette année, pour Noël notamment, « nous connaissons un ralentissement » précise-t-elle. Covid, peur de se déplacer, crise financière, pas plus de six personnes au réveillon (recommandé), c’est un peu de tout ça à la fois. En attendant, le téléphone « sonne moins ».

Les bûches de Noël trébuchent. « Il n’y a pas le même engouement cette année pour Noël » note un peu fataliste Brigitte Martins. « Peut-être vont-ils tous arriver dans la semaine » espère-t-elle néanmoins.

Pour la bûche, ce n’est pas compliqué, vous demandez, la maison Martins réalise. « Nous sommes-là pour satisfaire le client au maximum » ajoute Brigitte. Deux nouveautés, l’Ambre et la Pom sont à la carte.

Noël, le 31 décembre et sa ribambelle de desserts et bien sûr l’épiphanie avec sa célèbre galette des rois. Dans ce domaine, la pâtisserie Martins à un coup d’avance avec ses fèves « surprises » pour celles et ceux qui les aiment bien fourrées, les galettes évidemment.

Les fèves qui représentent un pénis ou une verge, « font rire les clients, ce sont mêmes-eux qui réclament » atteste Brigitte. Un produit incontournable. Il existe bien sûr la fève plus traditionnelle qu’il faut quand même introduire dans la frangipane faite de crème pâtissière + crème d’amande. C’est juste trop bon. Mais un peu de patience pour la galette. Retenez-vous et lâchez vous sur les bûches.

Jean Bernard

Pâtisserie Martins, ouverte ce lundi et les autres jours de 5h à 19h non stop et même les jours fériés de 5h à 13h30 (03 85 57 27 64).

 

Un commentaire

  1. Comment j’explique à mes enfants ce que représente le blanc au bout de la verge ? Je trouve ce choix particulièrement étonnant. Chacun jugera.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *