Montceau – Marie-Claude Jarrot : « Décidément le cynisme n’a pas de limite »

Communiqué de madame le maire de Montceau-les-Mines, Marie-Claude Jarrot.

Dans cette période où le collectif doit prendre le dessus, où il nous est demandé de faire preuve de solidarité et de sens des responsabilités, il est encore des personnes, qui plus est, colistiers de la liste « Montceau 2020 La gauche unie » qui ne trouvent rien de mieux à faire et à écrire sur les réseaux sociaux que ces lignes : « comment Madame le Maire a t’- elle pu laisser passer une chose pareille ? » C’est proprement scandaleux.

Michel Furno, conseiller délégué aux travaux et colistier de la liste « Aimer Montceau » à l’occasion d’une dernière réunion de campagne, mercredi 11 mars, en la seule présence des colistiers, de 5 accompagnateurs et d’un journaliste, a montré quelques signes de faiblesse. Deux colistiers présents dans la salle, le Docteur Antoine André et le Docteur Georges Bagnard, tous deux spécialistes, lui ont apporté l’attention nécessaire.

Michel Furno a été raccompagné chez lui par d’autres colistiers.

Jeudi 12 mars au matin, il s’est rendu au CH Jean Bouveri où il a été parfaitement pris en charge. Je remercie d’ailleurs les personnels soignants. Il en est ressorti, le soir même, avec des antibiotiques.

Samedi 14, Giselle Furno, son épouse, a appelé les pompiers à la suite d’un malaise intervenu dans la nuit. Michel Furno a donc été transporté au CH de Chalon.

C’est lundi soir à 17h30 qu’elle m’a informée de l’état de santé de son mari, testé positif au COVID.

Dès que j’ai eu connaissance de cette information, j’ai naturellement prévenu les personnes qui se sont trouvées au contact de Michel en leur demandant de prendre les précautions qui s’imposent.

Laisser cependant penser sur les réseaux sociaux que le maire que je suis aurait fait le choix d’envoyer ses élus remplir leur mission de président de bureaux de vote en connaissant l’existence de ce diagnostic est grave et met en cause mon intégrité. Je me réserve d’ailleurs le droit, en tant que maire, et le moment voulu, de porter cette affaire devant la justice.

Dois-je rappeler que la crise sanitaire que nous vivons est sans pareille et justifie la pudeur et le sens des responsabilités.

Comment peut on, à des fins électorales, en arriver à ce point d’indécence et de malhonnêteté ?

Nos réseaux sociaux, dans cette période si particulière, ne devraient pourtant servir qu’à nous mobiliser et communiquer sans risque, à faire attention aux plus faibles, à soutenir les personnels soignants et les forces de police qui méritent notre admiration et notre respect.

Je vous invite d’ailleurs, à continuer de consulter, comme vous le faites déjà beaucoup, la page Facebook de la Ville pour y trouver toutes les informations concernant notre vie au quotidien.

Je veux aussi remercier pour leur engagement, les personnels de la ville qui travaillent à distance ou sur le terrain avec la plus grande vigilance.

Parce que sa famille m’a autorisée à le faire, je veux dire qu’à cette heure-ci Michel Furno va mieux.

Restons vigilants et unis dans cette épreuve.

Marie-Claude Jarrot

Maire de Montceau les Mines

9 commentaires :

  1. C est pour ça que les élections n auraient pas dû se tenir ! Malgré de gros soupçons, rien n a été fait. Le pouvoir est plus fort que tout ! C est triste !

  2. Nous avons cette chance en cette période trouble d’être informés par les réseaux sociaux, les médias, etc….. merci à eux.
    Je suis choquée néanmoins de lire cette article Madame Le Maire.
    L’heure n’est pas à vos lavages de linge sale politique qui ne seront jamais rincés, jamais désinfectés ; via les médias.
    La santé de vos citoyens n’a aucune étiquette politique.
    Il est normal qu’entre vous tous vous soyez adversaires, chacun essaie de s’agripper à un fauteuil tant convoité , pour d’autres à essayer de l’attraper ; mais débattez de vos querelles sans l’étaler ainsi dans un climat anxiogène dont nous nous passerions volontiers. Au point d’évoquer une action en justice. Ce n’est pas raisonnable ; justice déjà submergée.
    L’un des vôtres semble touché par ce virus. Souhaitons lui de s’en remettre rapidement. Etait-ce le premier cas ici, chez nous ?
    N’y avait-il pas moyen d’interdire les festivités, rassemblements sans exception depuis le début ? Rien n’a été anticipé à tous les niveaux.
    Si on nous demande l’entraide intergénérationnelle , la solidarité (en respectant toutes les consignes pour éviter toute contamination) ; pourriez vous nous montrer l’exemple en cessant vos chipotages publics ?
    Il y a des priorités qui passent par le sauvetage de tout ce qui touche au médical ; le sauvetage et la ré-ouverture de nos hôpitaux sacrifiés qui nous manquent tant aujourd’hui, qui manquent tant à nos soignants, à nos médecins qui sont à bout, qui n’ont pas de moyens.

    Madame Le Maire ; quand je suis arrivée dans votre commune, dans une situation catastrophique, vous ne m’avez pas tendu la main pour m’aider. Vous m’avez simplement reproché ; d’entrée, le fait que je n’avais pas voté les 23 et 30 mars 2014 ; vous aviez pris soin de consulter vos cahiers d’émargements ; alors que comme je vous l’ai dit le 4 Février de cette même année, je subissais une opération à cœur ouvert, opération qui demande des mois de préparations ; d’examens ; d’angoisse ; de soucis ; un après avec rééducation très dure. Vous m’avez reproché de ne pas avoir fait de procuration ! Procuration impossible quand les membres de votre famille ne sont pas inscrits dans la même commune et que vous ne connaissez aucune personne de confiance quand vous êtes nouvellement résident.
    Jamais je ne pourrais oublier cet état d’esprit de votre part, et aujourd’hui je ne peux qu’être choquée de découvrir que vous puissiez en ces moments sombres et tellement difficiles à vivre, à gérer pour tous, que vous osiez étaler vos griefs ; nous avons bien d’autres préoccupations.
    Vous dites restons vigilants et unis dans cette épreuve…. Alors montrer nous l’exemple !

  3. Mme Jarrot a prévenu « les personnes qui se sont trouvées au contact de Michel en leur demandant de prendre les précautions qui s’imposent ».

    Mais a-t’on prévenu tous les membres des bureaux de vote qui ont été en contact avec les co-listiers de Mme Jarrot dimanche dernier ?

    Hélas non ! Ils l’ont appris par la presse et les réseaux sociaux… ce qui est quand même très regrettable !

  4. Je pense qu’en cette période de crise , il faut arrêter de parler : politique , pertes d’argent . Soyons tous unis , et , c’est ensemble que nous arriverons à faire face à cette crise . Malheureusement ce virus nous apporte une leçon de vie : le respect des uns des autres ; l’amour de sa famille ; et , que notre vie est précieuse !!!

  5. Bonjour, le travail fait par le personnel de la mairie avec tous les élus, sans oublier les bénévoles a été formidable.
    Sans entrer dans la polémique, je me pose des questions sur ce communiqué que je ne comprends qu’à moitié, sauf si ce n’est que pour rejoindre le début de cette phrase.
    Je ne vais jamais sur les réseaux sociaux et si certains Montcelliens ont été des donneurs d’alertes en bravant les menaces de justice, moi et ma famille les remercions, ils ont eu le courage de faire leur devoir de citoyens.
    Je vais éviter de brailler dans la nature ou sur quelconques réseaux sociaux, je vais rester chez moi, attendre et prendre ce mal en patience.

  6. Mesdames, messieurs, quand le cynisme arrive, c’est que la peur rôde.

    Je vois avec stupéfaction que certaines personnes n’ont pas honte.

    Ils n’ont pas honte de raconter des choses tout simplement par crainte que Mme Jarrot garde la mairie de Montceau les mines.
    Ils n’ont pas honte de faire courir de fausse rumeurs en espérant réduire à néant le réputation d’une femme honnête et courageuse.

    N’avez vous rien d’autre à faire ?

    Tout cela, car ces gens n’ont toujours pas digérés la défaite de 2014, tout cela car ces gens ont une tel rancune contre un maire qui à été démocratiquement élue par le peuple de Montceau.

    Mesdames messieurs, au lieu de colporter des bêtises, il me semble qu’il serait de bon ton d’être solidaire, de combattre tous ensemble cette maladie, qui à déjà trop tuer en France et dans le monde.
    Oublions quelques jours les échéances électorales, et pensons plutôt à soutenir toutes ces personnes qui se donne à fond pour soigner, pour sécuriser, pour prévenir, pour aider.
    Oublions l’adversité des élection pour s’allier et combattre avec nos propres armes cette maladie.

    J’ai une profonde pensé pour Michel, qui est un ami de longue date, et lui souhaite un bon rétablissement.
    J’ai une pensée profonde pour sa famille, ses proches, espérant pour eux que cela ne soit qu’un mauvais cauchemar qui va bientôt prendre fin.

  7. Navrant, navrantissime! Ecoeurante cette habitude de fustiger les autres, de faire étalage de bons sentiments et en fait de n’en avoir aucun… de la politique oui, mais au ras du caniveau, non… se servir d’un cas particulier, malheureux – nous avons été nombreux à lui témoigner notre amitié et lui souhaiter bon rétablissement discrètement par SMS, mail, téléphone-, se servir de ça pour exprimer sa rage de ne pas avoir gagné là où tous les autres maires l’ont fait au premier tour?
    Navrant, navrantissime, écœurant!

    • Je ne comprends mr desnoix ? Vous faites bien parti de l’équipe SELVEZ qui a fait un article pas très à votre honneur et tout l’inverse de ce que vous dites. Sacré équipe de bras cassés !
      Un peu de respect svp pour tous. Votre campagne a été empreinte de coups bas et sa continue…

  8. L'Insoumis bourguignon

    Si le cynisme c’est souligner une négligence de Madame la maire , d’accord, c’est trop « méchant » en période de débat électoral, ce que d’ailleurs cette candidate a pratiqué elle aussi! Un propos de campagne est-il obligatoirement cynique?

    C’est bien Mme Jarrot qui a pourtant atteint le comble du du cynisme avec un projet archi-dangereux pour la santé des Montcelliens celui d’ un incinérateur qui abîmera notre ciel et nos poumons , un projet plus que déconseillé par la Région, mais si ça peut gagner des voix, elle n’hésitera pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.