Montceau Ma Vie – La sécurité toujours au coeur des inquiétudes, l’hôpital aussi

Trop longtemps ils sont restés éloignés physiquement alors l’assemblée générale au Centre nautique a fait l’effet d’une grande bouffée d’oxygène aux membres de Montceau Ma Vie. Un moment chaleureux et néanmoins emprunt d’une profonde émotion quand le président, Jean-Paul Mollard, évoque la disparition en juin dernier de Jacky Talpin. « Nous avons perdu un proche, lui qui a créé Montceau Ma Vie en 2014. Jacky était devenu incontournable ».

« Il a tellement fait pour la victoire (aux municipales) en 2014 » rappelle Gérard Gronfier, premier adjoint au maire. Les coeurs se sont serrés à nouveau quand madame le maire a salué la mémoire de l’ancien président et a apporté son réconfort à son épouse.

La vie continue, les activités de Montceau Ma Vie vont reprendre, « 2022 sera l’année du renouveau » assure Jean-Paul Mollard. Mais comme souvent, les adhérents attendent la « bonne parole » de Marie-Claude Jarrot. Et même si les élections municipales sont déjà loin, le souvenir est tenace. « Nous avons encore une fois gagné l’ingagnable » leur dit-elle. « Grâce à vous tous, nous avons transformé l’essai ».

A moment des questions, le sempiternel sujet sur la sécurité arrive en pole position. « Nous nous faisons du souci » fait-on savoir, surtout après les violences urbaines. « C’est, hélas, suite à l’accident à Saint-Vallier qui s’est exprimé par un mécontentement. Les choses se sont calmées » rassure Marie-Claude Jarrot. « Même les rodéos ont été résolus, la police a saisi six motos ».

Pas d’amalgame avec la Paillotte

Les esprits sont néanmoins chafouins et font l’amalgame avec la Paillotte qui a été démantelée et le nouveau commerce qui s’est ouvert à l’arrière du fleuriste. « Pour la Paillotte, des infractions ont été constatées, quant au débit de boisson, j’ai rencontré ce monsieur. Il a un numéro de siret et il exerce un commerce. Les choses dites sont exagérées, il n’y a pas de lien, pas besoin de faire monter la mayonnaise. Son commerce est légal. Ne participez pas à cette ambiance malsaine, je vois bien qui la mène. Nous agissons dans le droit et la détermination » explique madame le maire.

Autre point d’actualité, l’hôpital, notamment après les déclarations du CODEF (lire par ailleurs). « Nous allons nous en sortir » répète-t-elle. Et pas question abonder dans le sens du GHT (groupement du territoire) Nord, « nous les élus reprenons les choses en main ».

Pas de projet de soins, l’idée d’une cuisine centrale à Autun pour alimenter Toulon-Sur-Arroux, La Guiche et Mont-Saint-Vincent, ont fait débordé l’eau du vase. « On repose tout sur la table pour avoir un projet cohérent » formule Marie-Claude Jarrot qui assure d’ailleurs la présidence du comité territorial des élus locaux. « L’objectif est d’ouvrir des lits en pneumologie, en cardiologie mais je ne peux pas tout vous dire. J’ai bon espoir » en attendant l’arrivée du remplaçant de Christine Ungerer, directrice du GHT.

Jean Bernard

3 commentaires

  1. Et bla bla bla tout va très bien à Montceau les Mines. La bonne parole de MCJ. Nous sommes dans le pays des Bisounours.

  2. Et nous qui nous inquiètions. Merci Mme Jarrot vous nous avez rassuré. Ps: plus personne ne vous crois.

  3. Pour le resto derrière le fleuriste il faut bien que les jeunes puissent avoir un lieu où se retrouver entre copains. Il ne faut pas toujours voir du mauvais partout. Si ils ne peuvent plus s’installer pour discuter tranquille et boire… un jus de pamplemousse ensemble ! (…) Pour les rodéos par contre… dimanche de la semaine dernière un « jeune » en moto, sans casque roulait à pleine vitesse au milieu des promeneurs qui voulaient profiter du bord du lac du Plessis… Manifestement le but était d’embêter les gens, mais là aussi, l’habitude aidant ça passe ! Lol

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *