Montceau – Linky remet le compteur à zéro

Si « Incite » je vote, si « impose » je ne peux pas voter. Le voeu repoussé au prochain conseil municipal.

A quoi tient le vote d’un vœu aux intentions pures ? À la sémantique. Mais la sémantique étant la base de la dialectique on ne discute pas on compromise.

Ce soir du jeudi 31 mai au Conseil municipal de Montceau, la majorité, donc son maire, a proposé un vœu concernant le compteur Linky.

La gauche rassemblée a aussitôt protesté contre le fait d’avoir trouvé le texte au moment du conseil et de ne pas avoir pu en débattre avant.

D’où 5 minutes d’interruption de séance. Un quart d’heure après retour de la Gauche rassemblée.

Catherine Decrozant, experte sur le sujet et opposante reconnue au compteur Linky, fait en reprenant sa place un plaidoyer contre le compteur et soulève un point qui a paru à certains anecdotique.

Dans la rédaction du vœu réalisée par l’association des maires de Saône-et-Loire il est dit à la première phrase « Vu la directive européenne n°2009/72, qui impose aux pays européens… ». Or et avec conviction Mme Decrozant conteste le terme « impose » pour lui substituer celui « d’incite » qui serait la vraie version du texte. 

« Si Incite, je vote, si impose je ne peux pas voter »

Mme le maire fait remarquer que le choix du terme de la première ligne ne change rien à la conclusion du vœu.

Elle rappelle que dans les motivations se trouve aussi une inquiétude de la population prise en compte par elle « Considérant que les informations diffusées par Enédis ne permettent pas de lever des inquiétudes, l’entreprise pouvant être perçue comme juge ou partie »

Monsieur Selvez intervient pour demander un report, un élu de la majorité intervient pour soutenir la remarque de Catherine Decrozant et Mme le maire reporte le vote au prochain conseil du 19 juin en considération au travail et à l’honnêteté intellectuelle de Mme Decrozant.

C’est vrai que le choix sémantique entre « peut » et « doit » pourrait s’imposer, mais était-ce là le fond de l’affaire ?

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *