Montceau – Les puces populaires au Plessis, c’est autrement plus froid qu’au BDV

L’autorisation d’organiser les puces populaires sur les berges du Plessis est arrivée tardivement. Aussi, Corinne Lardenois de La Bouquinerie et José, ont fait au plus vite, au plus pressé pour tout mettre en branle.

Les puces du BDV ont donc déménagé de la rue de la Coudraie au Plessis, un lieu qui, il est vrai est parfaitement adapté pour ce genre de manifestation. Au moins, personne ne viendra se plaindre !

Nouveau lieu mais difficile d’y retrouver la même ambiance. « Moi, je préfère venir au Bois du Verne, j’aimais bien le caractère, même les trous dans la cour, c’était un peu la cour des miracles » indique une Autunoise arrivée très tôt ce dimanche matin avec son attirail de pêche. « Ici (au Plessis), c’est pas la même chose, mais enfin, ça bien du bien de voir des gens, de parler ».

Ce matin, il fallait être courageux pour venir exposer avec une température proche de zéro. Ils furent 28 à déballer.

Des puces au bord de l’eau en ce mois de décembre, l’important était de relancer la manifestation malgré la crise sanitaire et reprendre l’habitude de se retrouver le premier dimanche du mois. Le meilleur est à venir. Enfin, croisons les doigts.

J.B.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.