Montceau – Les allumés des salles obscures

L’intérêt d’assister au festival du film organisé le ciné caméra club de Montceau-les-Mines, c’est de se laisser surprendre par les histoires, se laisser porter par les images et se dire que ces merveilleux fous de cinéma ont bien raison de ne pas se prendre toujours au sérieux.

Raconter la vie est une chose, la filmer, une autre, la rendre plus appétissante, plus croustillante, nettement plus amusante, c’est de l’art que les membres du CCC maîtrisent avec sans doute insouciance mais avec un brin de talent.

De l’imagination aussi il en faut et la joyeuse bande du président Casimir Kielbasa n’en manque pas. Saviez-vous qu’il désormais possible de cultiver du vin, du vin bio en pleine terre, sans le moindre effort. Les bouteilles sortent de terre prêtes à boire. C’est magique et terriblement efficace. D’ailleurs preuve que la terre est bonne, on y trouve même des « verres ».

C’est aussi grâce à des reportages, la découverte de métiers, de paysages, de pays avec des images insolites que cette soirée a tenu toutes ses promesses. Ou encore un retour sur images avec l’interview d’une star sportive, Henry Boério. L’ex-gymnaste montcellien sera d’ailleurs prochainement élevé au titre de Gloire du sport par le CIO.

Le 54e festival du ciné caméra club à l’Embarcadère, a une nouvelle fois transporté le spectateurs dans une autre dimension.

Un sujet est revenu sur le devant de la toile, le lavoir des Chavannes qui désormais grâce à l’association de sauvegarde, reprend vie peu à peu. Il devient même un enjeu politique à l’approche des élections municipales. « Le lavoir des Chavannes sera éclairé en 2020 et mis en sécurité » a annoncé madame le maire, Marie-Claude Jarrot.

Jean Bernard

2 commentaires

  1. Au secours ! Ou est passée notre jeunesse montcellienne ?!
    C’est bien dommage car un beau programme

  2. Bonsoir,
    Très belle soirée, dommage dans le court métrage sur le Lavoir des Chavannes le dialogue de Madame Raineau ne reflète pas la réalité, car les appareils et l’infrastructure du Lavoir ne sont pas dans l’état que cette dame a bien voulu nous faire comprendre, quand nous aurons installé le courant et réalisé la sécurisation nous aurons le plaisir de vous accueillir et de vous faire visiter le site.
    Cordialement,
    J.F.Gagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *