Montceau – Le nirvana est resté à la porte

Trois fois plus de spectateurs dans la salle, y compris Mme Frizot maire adjointe, que d’artistes sur la scène. La question se pose vraiment, le Bassin minier aurait-il perdu le goût de la culture ? Des efforts de diversification et d’éclectisme dans les programmes de l’embarcadère comme des ADJ, et une nouvelle fois c’est le fiasco. Le public se fait attendre et ne vient pas.

Pourtant l’Ensemble ODO, en résidence à Cluny, constitue une offre culturelle de haut niveau. Cette Compagnie de recherche, de création et d’interprétation des musiques du monde, anciennes, traditionnelles et actuelles, dirigée par Claire Mérigoux, à la voix magnifique et envoûtante, mérite largement des salles pleines à craquer.

De plus le thème du concert est passionnant. « Echo du son des palais d’Al-Andalus au Rajasthan »

La musique arabo-andalouse reprise et transcendée par la tradition musicale et les instruments du Rajasthan. A ne jamais manquer.

Sur scène, 4 artistes, les instruments traditionnels pour attaquer : harmonium, santoor et tablas, une voix sublime, celle de Claire Mérigoux, qui débute une sorte de « nashîd » (récitatif) introduisant une « nûba » aérienne et mettant en valeur les talents instrumentaux et vocaux du groupe.

Tous les fantasmes d’un lointain orient et d’une Asie mythique resurgissent au fur et à mesure que s’égrènent les notes et que la mélopée se déroule dans l’air que l’on croirait chargé de parfums capiteux.

Non seulement apparaît l’Alhambra sublime de Grenade mais une transmutation lente se fait dans les esprits en fabuleux Taj Mahal, en cité rose de Jaipur, en cité Blanche d’Udaipur, en palais d’été de Jag Niwas, il y a des temples partout, des minarets, des voiles diaphanes et colorés… l’esprit vogue vers le nirvana.

Machine à voyager dans le temps musical des Omeyyades aux Nasride à travers l’héritage des princes de la dynastie des Pratihâra du Rajputana au Rajasthan moderne post colonial.

Un concert de haute facture faisant planer l’esprit.

Gilles DESNOIX

2 commentaires

  1. En ouvrant de 15 h à 17 h et avec aucune communication, comment voulez vous remplir l’embarcadère !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *