Montceau – L’arc en ciel arbore le drapeau étoilé

L’atelier du coin participe comme chaque année au joli mois de l’Europe. Bien sûr la structure est financée par le FSE (fonds social européen), mais ce n’est pas cela qui motive la structure, son président Georges Simon, Santiago Milara –dit Santi- ou Thomas Héritier les deux encadrants techniques. Non, pour eux, c’est une évidence qui découle de leur travail, des buts fixés à l’association et de la nécessaire ouverture sur le monde.
C’est l’association Arc-en-ciel,, à l’origine de l’Atelier du coin, qui est maintenant ancré dans le paysage de l’insertion et de la formation par l’art comme la gravure, la céramique, l’imprimerie et ses différents modes, la menuiserie d’art, et même maintenant la création de meubles avec des matériaux de récupération, palettes et autres.
Il y a 20 salariés à chaque session de formation, plus des stagiaires en qualification ou en découverte et puis les actions envers les institutions, les écoles, les centres de loisirs. L’Atelier du coin cultive aussi la fibre de l’exemplarité et du transfert de savoir, il appartient à tous dans cette structure de faire connaître ce qui s’y enseigne, ce qui s’y fabrique et ce qui s’y vend.

Aujourd’hui tout le monde attendait fébrilement les grands du centre de loisir Colette, malheureusement ils s’étaient égarés dans d’autres ateliers, à la médiathèque semble-t-il. Qu’à cela ne tienne, les intervenant des petits des centre de loisir présents aux ateliers sensoriels de la grande halle des ADJ ont prestement délégué une partie des jeunes sous leur surveillance et le tour fut joué.

Les enfants ont pu s’initier un peu au travail effectué par les salariés. Techniques et travaux qui font toujours l’admiration des visiteurs. Un après-midi ludique certainement profitable à tous.

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *