Montceau – L’accordéon, un instrument phare qui illumine une soirée

Du concert d’accordéon qui a eu lieu ce mercredi soir à l’auditorium aux Ateliers du Jour à Montceau-les-Mines, même si le public a boudé le rendez-vous, nous retiendrons la parfaite maîtrise de l’instrument par les élèves du professeur Arnaud Bottazzo. C’était en quelque sorte l’apéritif pour nous mettre en appétit avant que le maestrio n’entre en scène et donne, une fois encore, un aperçu de son talent.

Roman Jbanov est désormais un nom qui résonne sur Montceau-les-Mines autant que les notes sublimes qui sortent de son instrument. L’accordéoniste russe le fait chanter avec une telle dextérité que tout paraît simple. Il sublime la note comme d’autres remportent une médaille d’or aux Jeux Olympiques, avec brio.

Non seulement Roman Jbanov joue merveilleusement bien mais il parle, explique, raconte l’histoire de la musique, la vie des compositeurs et capte ainsi l’attention du spectateur qui n’en perd pas une miette. Avec son accent slave, c’est encore plus truculent.

Mais il excelle principalement dans l’exécution, la Badinerie et l’adagio du concerto en ré mineur de J.S. Bach, l’air de Figaro du Barbier de Séville de Rossini ou encore La bataille des coqs, sans oublier les compositeurs russes toujours aussi pittoresques à écouter.

Jean Bernard

Les auditions du conservatoire se poursuivent ce jeudi (piano) et vendredi (percussions).

Un commentaire :

  1. Merci à l’organisateur pour cette soirée.
    Un concertiste sympathique, disponible, parlant bien notre langue et qui a consacré un bon moment pour m’expliquer les différences entre l’accordéon français et le Bayan, accordéon de concert.
    Des différences fondamentales prenant en compte la position naturelle de la main.
    Ce type d’instrument est doté d’un clavier chromatique main gauche avec quatre octaves et demi ce qui lui ouvre des possibilités inaccessibles aux accordéons « standards », orientés, il est vrai, vers
    la variété.
    Ces capacités ont été parfaitement mises en évidence par le choix du répertoire, qui permit aussi d’apprécier la virtuosité de l’interprète.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.