Montceau – La ville recrute trois travailleurs sociaux et un chargé de développement local

Même quand il n’est pas question de la Sauvegarde 71, le sujet revient sur la table du conseil municipal une fois que Christelle Roux-Amrane, adjointe aux ressources humaines a présenté ce mercredi soir, la création de quatre emplois, trois travailleurs sociaux et un chargé de mission en développement local.

Et la Sauvergard 71, c’est un peu la marotte de Laurent Selvez, de la gauche en général, de l’opposition en particulier à Montceau-les-Mines.

Effectivement, Marie-Claude Jarrot a mis fin au partenariat avec la Sauvergarde et avait annoncé en décembre dernier, son intention de recruter des travailleurs sociaux.

Laurent Selvez ne put s’empêcher de rappeler la latence dans le recrutement alors que depuis un an, les animateurs sociaux de la Sauvegarde ont disparu de la circulation. Il aimerait également connaître le coût de ces recrutements et, dans sa lancée, être informé du nombre de services civiques.

Christelle Roux-Amrane lui donnait les éléments : 91 150 €/an pour les deux médiateurs, 29 000 €/an pour le travailleur social auprès du réseau VIF et 60 000 €/an pour le chargé de mission en développement local.

J.B.



Suite à la création d’une Mission Prévention, Insertion et Médiation
Ouverture de trois postes non permanents pour des contrats de projets de 3 ans, à pourvoir au 1er mars 2021 :
1/ deux contrats de projets de 3 ans pour assurer les missions de travailleur social au Service Action Sociale et des Familles pour la mission prévention, insertion et médiation, à temps complet.
Missions principales :
-Mettre en oeuvre des accompagnements socio-éducatifs auprès des jeunes âgés de 6 à 25 ans ;
-Développer et animer des actions de lutte contre la déscolarisation et l’exclusion scolaire ;
-Prévenir la radicalisation et soutenir l’exercice de la parentalité ;
-Participer aux actions de développement social local ;
-Concevoir des projets d’intervention sociaux d’intérêt collectif.
Les candidats devront être titulaires d’un diplôme BAC +3 de travailleur social et riche d’une expérience probante de 3 à 5 ans minimum dans le travail de proximité et d’accompagnement dans les quartiers.
2/ un contrat de projets de 3 ans pour assurer les missions de manager de la mission prévention, insertion et médiation, à temps complet.
Missions principales :
-Piloter et évaluer les projets d’intervention sociaux à intérêt collectif ;
-Centraliser, analyser et évaluer les observations et des retours de terrain afin de définir les besoins sociaux ;
-Manager et fédérer l’équipe de la Mission Prévention, Insertion et Médiation ;
-Participer aux actions de développement social local et aux diverses manifestations.

Chargé de mission Réseau VIF
Ouverture d’un poste non permanent, pour un contrat de projets de 3 ans à pourvoir au 1er mars 2021 :
-un contrat de projet de 3 ans, pour assurer les missions de travailleur social spécialisé dans la lutte contre les Violences Intra Familiales (VIF) et violences faites aux femmes dans le cadre du Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD) en lien avec les forces de l’ordre à temps complet.
Missions principales :
-Mi-temps en tant qu’intervenant social au commissariat de police :
-Accueillir et proposer une écoute active ;
-Evaluer la nature des besoins sociaux et de l’urgence révélée dans le cadre de l’activité des forces de l’ordre en lien avec les VIF;
-Assurer des missions d’informations et orientations spécifiques vers les services sociaux territorialisés du Département, les services spécialisés et/ou les services de droit commun, notamment les partenaires du réseau VIF ;
-Mi-temps en tant que référent du réseau VIF pour les 4 villes du CISPD :
-Réaliser un suivi dans le cadre du repérage sur le premier mi-temps au commissariat de police, prise de contact, proposition d’accompagnement aux victimes ;
-Apporter un soutien technique auprès du CCAS des 4 villes par rapport aux différentes situations ;
-Piloter et mettre en oeuvre des actions de prévention en lien avec les partenaires ;
-Animer et fédérer le réseau VIF ;
Le candidat devra être titulaire d’un diplôme BAC +3 de travailleur social et riche d’une expérience probante de 3 à 5 ans minimum dans les secteurs de l’insertion sociale, de la protection des personnes, de la protection de l’enfance et de la prévention.


Chargé de mission en développement local
Ouverture d’un poste non permanent, pour un contrat de projet de 3 ans à pourvoir au 11 février 2021 :
Missions principales :
-Alimenter la réflexion, être force de proposition, soutenir la conception et conduire les différents projets de la Ville ;
-Apporter votre expertise de terrain et votre expertise scientifique pour enrichir un cadre de vie sécurisé, durable, populaire et moderne ;
-Etre acteur du changement, décrypter et animer la relation à la population en développant les partenariats ;
-Déployer la démarche citoyenne ;
-Réaliser des diagnostics, recenser les besoins et les attentes des acteurs locaux, proposer des modalités de mise en oeuvre des projets.
Le candidat devra être titulaire d’un diplôme BAC +5 dans l’un des domaines suivants : science politique, sociologie.

6 commentaires :

  1. Ben il se prépare encore une belle usine à gaz .Bonne chance pour trouver tout ces profils .Mais bon en attendant il n y a personne sur le quartier du plessis ;pas un médiateur de la ville (ils font quoi)

  2. Parlons aussi des services civiques: des emplois parfois utiles et formateurs pour ces jeunes, mais pas toujours.
    Payés 600€ par mois et ne donnant pas droit au chômage, ça dépanne mais pas de quoi devenir autonome…
    Et surtout on passe de 4 contrats en 2018, à 9 en 2019 et 17 en 2020!!
    Belle manière de s’assurer des voix pour les élections, non?

  3. Il vont recruter des as vous allez voir?!!!! Recrutement ouvert a la paillote

  4. Obligé de mettre en place des contrats pour éviter la déscolarisation, l’exclusion scolaire, la radicalisation ?? C’est quand même très grave de voir qu’en France des individus n’ont pas l’intellect assez développé pour éviter d’aller à cette déchéance. Cela me semble aussi assez orienté, certains se créés leur problèmes à l’école en refusant la laïcité, les cours éclairés enseignés. Les professeurs font face à des refus stricts de la culture Française de la part d’individus qui ne sont capable de répondre que par la violence, le déni et l’inculture… Qu’avons nous fait a notre beau pays ? Enfin tous cela nous coûte bien plus d’argent et de problèmes que cela devait à la base nous rapporter.

  5. Tonton Peut être que t’es nase et tu corresponds pas aux postes tout simplement…arrêtes de tt mettre sur le dos des autres et poses toi les bonnes questions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.