Montceau – Gilles Grabski, comme un poisson dans l’eau

Battre un record de France et même du monde, tout sportif en rêve. Et pourquoi pas ne pas associer ce défi au téléthon et faire d’une pierre deux coups ?

Le samedi 7 décembre, au centre nautique à Montceau-les-Mines, Gilles Grabski va tenter de nager le maximum de kilomètres en 24 heures, sachant que le record de France est de 90 km en bassin de 25 mètres et le record du monde à 102 km.

Alors un record dans un bassin de 50 mètres, ce serait une première. « Sur une base de 1’30 » aux 100 mètres, c’est 96 km » explique Gilles Grabski venu dernièrement à Montceau-les-Mines.

Désormais, il est licencié au Montceau Olympic Natation, à la plus grande joie du président Philippe Charles.

Gilles Grabski est originaire de Metz. « Actuellement je suis à Bourg-Saint-Andéol dans l’Ardèche » dit-il. Il a choisi le MON « parce que le club accueille mon groupe de master, les 25 ans et plus, ce sont douze nageurs ».

A 42 ans, éducateur sportif, il va donc tenter de battre un record. 90, 96, 100 km, plus, « cela fait trois ans que je me prépare », dit-il. En juillet 2018, il a traversé la Manche, une première étape. A Montceau, le 7 décembre, Gilles Grabski compte sur la présence du public, tant dans les gradins « et même dans l’eau » précise-t-il. Des nageurs pourront l’accompagner, lui tenir compagnie.

Au cours de sa tentative, le nageur longue distance aura droit à un arrêt de 10 minutes toutes deux heures. « Le plus dur, c’est de nager la nuit » admet-il. Forcément, il y aura moins de monde et naturellement la température  va baisser, c’est pourquoi celle de l’eau va augmenter d’un degré. « Le cap psychologique à passer est celui des 12 à 15 heures de nage et c’est justement la nuit ».

Coup d’envoi de la tentative, samedi 7 décembre à 14h dans le cadre du téléthon.

J.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *