Montceau – Eric Commeau donne le coup d’envoi des municipales

Pas de caviar ni de champagne mais des gâteaux et du café. Eric Commeau fait de l’humour en ce dimanche matin au Nota Bene à l’occasion du premier p’tit dèj’ Montceau 2020.

Plus qu’un petit déjeuner, c’est au véritable lancement de la campagne des municipales en 2020 dont il fut question et de faire connaissance avec le collectif Energies citoyennes Montceau 2020. Quelques visages connus se mêlaient à d’autres plus anonymes, du moins pour l’instant.

« Ce dimanche 10 février 2019 est un moment important » précisait le candidat aux municipales. « Il faut se mettre au boulot ».

Le collectif  a déjà travaillé bien en amont pour identifier six grands enjeux pour Montceau-les-Mines et ses habitants qui sont l’image de la ville, l’économie, la transition énergétique, le service public, la démocratie et citoyenneté et la démographie.

Tous ces sujets qui seront travaillés d’ici l’été, déboucheront sur le programme sur lequel Montcelliennes et Montcelliens auront à se prononcer en 2020.

Nous reviendrons sur ce coup d’envoi aux municipales d’Energies citoyennes Montceau 2020.

Jean Bernard

10 commentaires

  1. Ça a la couleur d’un socialiste, le goût d’un socialiste, mais ce n’est pas un socialiste. Alors c’est quoi ? Un opportuniste, un revenchard, quelqu’un qui s’ennuie, ou qui a envie de jouer la comédie ?
    Mais il est de quel côté exactement ? Ni à gauche, ni à droite, c’est ça ? Tiens, ça me rappelle quelqu’un…
    Ah, non, pas tout à fait, il n’est pas dans la finance.

  2. Bonjour Coco per nic. Cela vous dérange t’il que M.Commeau ne soit pas communiste ?
    Au fait le communisme a t’il encore un sens ?
    Seriez vous un sous -marin de celui qui se décrit comme le candidat légitime de la gauche sociale?
    Rappelez vous les paroles du chanteur Balavoine  » il ne suffit pas d’être pauvre pour être HONNÊTE  » arrangé à ma façon.😊
    Alors oui M.Commeau a toute légitimité pour se présenter aux prochaines élections Municipales et il a bien compris qu’un Maire une fois élu n’est plus le représentant d’un parti mais d’une Commune et de ces Administrés.
    Bien à Vous.

    • Oui, bien sûr, le communisme a encore un sens. Le même sens qu’il avait quand, en 1981, Miterrand soutenu par le parti socialiste cher à M. Commeau a été élu grâce aux voix des militants et sympathisants communistes et du Programme Commun de gouvernement initié par la PCF.
      Rappelez-vous, Il a fallu moins de deux ans pour que Miterrand trahisse ce programme et le PCF et tous les électeurs qui souhaitaient un vrai changement.

      Voila ce que peut être un socialiste chère Mimile la lie (de la société), puisque vous aimez les jeux de mots.

    • Sauf que selon ses « penchants » un maire fera certains choix et pas d’autres.
      Et pour vous répondre, non seulement le communisme a un sens, mais je trouve même qu’il n’en a plus que jamais.
      Savez-vous seulement ce qu’est réellement le communisme français « Hé Mimie la lie », pouvez-vous en donner une définition ?
      Après une réponse claire, nous pourrons discuter.

  3. Copernic, ex-gilet jaune, a trouvé une autre cible pour déverser son fiel !

    • Alors non, je ne suis pas ex-gilet jaune, très cher Cricri, mais j’avoue que sous mon Gilet-Jaune j’ai un pull-over noir (pas une chemise noire, je tiens à le préciser… des fois que vous confondiez, vu les débordements de votre imagination à mon sujet)

  4. A Goliath. Oui effectivement en 1981 le communisme avait son poids et effectivement les communistes ont contribué à la prise de pouvoir de M . Mitterand.
    Mais il ne faut pas oublier que certains pays du bloc soviétique de l’époque souhaitaient cela afin de pouvoir interférer dans là conduite du pays.
    En 1981 nous ne pouvons pas dire que vous étiez libre mais bien sous influence soviétique et effectivement 2 années ont suffit à M.Mitterand pour comprendre que vous étiez plus près de Moscou que de l’Élysée et ceci fut le point de rupture.
    Pour finir nous étions en 1981 et nous sommes aujourd’hui en 2019 soit 38 ans plus tard et je réitère mes propos en disant que le communisme aujourd’hui n’existe plus ou plutôt il existe encore pour une minorité nostalgique des temps anciens et rêvant de révolution.
    Voilà donc pourquoi aujourd’hui votre dogmatisme est rejeté par la majorité des Français .
    Il est également vrai que si M. Selvez pense pouvoir gagner les prochaines Municipales il aura besoin de vous.
    Salutations.

    • Si dès que l’on parle de communisme ou de marxisme votre regard se tourne vers les pays de l’est, je vais élargir votre champ de vision vers divers événements et leurs auteurs qui n’avaient rien de communiste, autant dire qu’il s’agissait de régimes capitalistes : l’apartheid, la Shoah d’Hitler, la junte militaire de Pinochet au Chili, la dictature du général videla en argentine, Salazar au Portugal, Mussolini en Italie, la colonisation par les pays européens, France comprise, le massacre des indiens d’Amérique, Kadhafi en Lybie, Bokassa en Centreafrique, etc.
      Vous êtes bien naïve pour penser vraiment que Miterrand se préoccupait de l’éventuelle influence de l’URSS, alors que son gouvernement ne comptait que 3 ministres communistes. La rupture a eu lieu lorsque Miterrand a suivi les autres pays européens, Allemagne en tête sur la voie de la mondialisation.
      Voila pourquoi votre dogmatisme capitaliste et mondialiste fait sortir les gilets jaunes.
      Vous avez raison, je suis nostalgique, nostalgique du temps où furent instaurés la sécurité sociale, les congés payés, etc. Mais par qui au fait ?

      Quant a M. Selvez, il n’a pas besoin de nous, mais des voix des électeurs.

  5. j’ai vu les photos on a ressortis les anciens du placard

  6. D’accord avec monmon ! Si c’est ça les nouvelles têtes 😂🤣

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *