Montceau – Energies Citoyennes souhaite instaurer un dialogue constructif avec madame le maire

Entre le conseil municipal à Montceau-les-Mines le 10 mars et le conseil communautaire ce jeudi 18 mars au Creusot, Eric Commeau livre un constat peu reluisant du rayonnement de la cité minière.

Le conseiller municipal de l’opposition (Energies Citoyennes) et conseiller communautaire de la majorité, observe que Marie-Claude Jarrot, chez elle à Montceau et à la CUCM présente le même profil, à savoir, « madame le maire n’a pas de programme très visible ».

Il regrette même et la fait savoir au président de la communauté urbaine, David Marti, que le Creusot est mieux lotie que Montceau. « Sur le contrat de relance, Montceau est à la traîne. A ce que je sache, la commune n’a aucun projet alors  qu’à Sanvignes, la réhabilitation du Liberty a été retenue » indique Eric Commeau. « Montceau va-t-elle laisser passer le train de la relance ? » s’interroge Nicolas Bonnand.

Après, des opérations comme l’OPAH (opération programmée d’amélioration de l’habitat), disposent d’une enveloppe de 270 000 € en 2021 dans le plan mandat de la CUCM sans en connaître toutefois les bénéficiaires. « Nous ne savons pas tout » observe Eric Commeau qui n’a cependant pas manqué de lancer son idée sur l’utilisation du nouvel impôt, la taxe foncière sur les propriétés bâties votée jeudi soir, au profit des petits propriétaires qui souhaitent isoler leur habitation. Montceau en aurait bien besoin.

Un travail en commun sur la question de la carte scolaire ?

Sut le plan strictement local, les trois conseillers d’Energies Citoyennes, Hélène Touillon et Eric Commeau ont toutefois fait état du climat ambiant au dernier conseil municipal. « C’est très pénible. le conseil municipal doit être un lieu d’échanges. Nous ne pouvons pas influencer sur les décisions, quand nous posons une question, nous n’avons jamais de réponse ou alors on nous  rabâche que nous ne comprenons rien ou que nous sommes des imbéciles » regrette Eric Commeau. « Ces faits ne nous réjouissent pas, nous souhaitons surtout parler du fond que de la forme ».

Comme Laurent Selves (Montceau 2020 – La Gauche Unie), Energies Citoyennes est inquiète pour les finances de la commune. « Sur les dossiers, leur degré d’aboutissement laisse à désirer ». L’ex-candidat à la mairie de Montceau au premier tour des municipales, cite le projet Loison sur lequel « madame le maire ne connaissait pas précisément le montant des subventions, obligée de faire appel à la directrice de l’opération coeur de ville » note-t-il.

« Tout est géré à la petite semaine comme l’éclairage public » ou alors il est interdit « d’évoquer le personnel et encore moins connaître l’organigramme des services » déplore-t-il encore.

« Peut-être avons nous réussi à amorcer la pompe sur la carte scolaire qui est un vrai sujet avec la sectorisation en question. Nous lui avons demandé de lancer le chantier » témoigne Nicolas Bonnand.

La posture d’Energies Citoyennes face à Marie-Claude Jarrot apparaît différente comparativement à celle de Laurent Selvez. Les critiques sont tout autant incisives, seule l’approche diffère. Plutôt le fond que la forme.

Jean Bernard

10 commentaires :

  1. Vous êtes dans l’opposition et Mde jarrot avec sa légitimité fait ce qu’elle veut n’en déplaise à EC Certes il est regrettable parfois d’entendre des propos désobligeants sur sa personne m COMMEAU mais il y -t-il une part de vérité ??????

  2. Pauvres personnes, vous savez plus comment faire, au secours Marti, c’est bien Jean Claude Lagrange, des fois qu’on nous confie un travail. Vous maltraiter Montceau.
    Et oui Eric t’est pas maire et t’as divorcé de ton meilleur ennemi !
    Je précise je n’ai pas voté Jarrot.

  3. – A préciser quand même qu’un Maire n’est pas un souverain absolu décidant de tout sans concertation , auquel cas un Conseil Municipal serait inutile !
    – A noter que pour bénéficier des aides de l’intercommunalité il faut être en mesure de lui présenter des dossiers étudiés , aboutis et bien ficelés dans les délais impartis avant répartition et attribution ( bref : de savoir ce qu’on veut . ) Est-ce toujours le cas ?.

  4. David Chanteclair

    C’est drôle de vouloir travailler en lien avec le Maire alors que depuis leur échec cuisant aux municipales, ils n’ont fait que payer des avocats pour les aider à faire des recours contre le maire soit disant parce qu’il y avait des irrégularités, allant même à s’en prendre à la probité de certains candidats. Si ça ce n’est pas une honte. Et c’est ça le travail constructif? Au mois Selvez, il ne se cache pas derrière!re son petit doigt. Il n’a aucun projet pour Montceau sauf à s’en prendre à Jarrot mais il est clair la dessus. Commeau, lui, veut faire genre plus urbain mais s’en prendre aux élus dans son recours comme il l’a fait c’est honteux !J’espere madame Jarrot que vous ne travaillerez jamais avec un personnage comme ça.

  5. Pas drôle du tout la partialité à tous crins ! Chanteclair a la voix qui s’enraye ! Que d’inexactitudes et d’incongruités !

  6. la Gauche à Montceau ca craint ! Il voulait sauver Montceau Commeau on a vu le résultat mdr Ahhhh s’il avait gagné…. ouf !

  7. jean Claude Vincent

    Jarot c’est pas forcement ce qui y a de mieux je prefere Lilan qui est moins nul que commeau qui revient ici apres s’est fait virer alors que personne n’a redemandé qui soit la….

  8. M. Commeau donneur de leçons ! Le même M. Commeau qui cautionne l augmentation de l impôt et qui après se met à jouer les Robins des bois ! A défaut d etre Maire puisque battu avec un score sans appel vous vous êtes rabattus sur la communauté urbaine. Opportunisme quant tu nous tiens !

    • Quel opportunisme Léa?
      Quand on vote pour élire les conseillers municipaux, on élit aussi les conseillers communautaires.
      C’est tout.
      Score sans appel, 126 voix d’écart???

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.