Montceau – Des voeux qui tombent sous le sens

Jeudi 23 janvier 2020, un très grand nombre des forces vives de Montceau-les-Mines voire même au-delà, ne s’est pas trompé de sens pour venir écouter à l’Embarcadère les voeux de Marie-Claude Jarrot. Mais en cette période de fin de mandature, de campagne électorale, quel sens faut-il donner à cette tradition des voeux alors que dans la salle, chaque mot, chaque posture, la moindre allusion, la moindre hésitation de madame le maire sont et seront commentés.

Ses voeux, Marie-Claude Jarrot a voulu leur donner un sens. Un mot prononcé 27 fois dans la soirée. Il y a un an en arrière, même heure, même endroit, c’est le coeur qui s’est mis à battre 31 fois, « parce qu’avec vous, Montceau a le coeur qui bat » formulait madame le maire.

La formule 2020 prend un autre sens, elle touche moins le coeur de chacun de nous mais fait vibrer davantage le sens collectif. « Donner du sens puisque nous partageons notre passion pour Montceau, pour ses quartiers, pour ses associations qui sont riches de talents, d’initiatives et d’énergies positives, donner du sens puisque nous vivons, nous travaillons, nous créons ou nous nous impliquons sur Montceau et souvent pour Montceau, donner du sens donc mais un sens collectif » énonce Marie-Claude Jarrot avant de préciser, « parce que c’est l’action collective qui a le plus de sens ».

Montceau dans le sens du vent

Le bon sens près de chez vous n’est pas sans rappeler un slogan publicitaire qui garde encore aujourd’hui tout son sens ramené à la dimension de Montceau-les-Mines, c’est-à-dire la commune qui rime avec action commune « pour ne jamais aller en sens unique ».

A Montceau-les-Mines, chacun des acteurs, associatifs, sportifs, économiques, cette jeunesse ambitieuse et fougueuse , ces personnes fragiles _  « toutes les vies ne coulent pas dans le même sens » _ , « vous donnez du sens à notre ville ». Les élus doivent y répondre par l’écoute et l’accompagnement pour en faire une réussite collective. « C’est à cela que nous travaillons tous les jours, parce que je dirais que cela tombe sous le sens » expose Marie-Claude Jarrot.

Bien sûr, tout n’est que bon sens même si la politique passe aussi par la confrontation des opinions et des idées. « Il est sain et légitime que des options différentes soient proposées à l’examen de nos concitoyens. Ce sera le cas dans quelques semaines ».

Sans parler de bilan ni de projet, madame le maire reprend le sens de la marche de sa politique, celle qui conduit « ce mandat de rénovation, de transformation de notre ville, à remettre Montceau dans le sens du vent, du modernisme et de l’audace ».

C’est le sens du message de Marie-Claude Jarrot, « construire ce destin montcellien qui n’a de sens que grâce à vous ».

Le coeur n’est pas un sens, mais sans lui, la vie n’aurait aucun sens sachant que des « cinq sens que possède l’homme, le plus précieux est le sens commun », disait Alphonse Karr.

Karrément vrai.

Jean Bernard

6 commentaires

  1. la rénovation de qui de quoi arretée de nous faire avaler des couleuvres montceau ma vie bande de baltringues ,tout ferme et aucune entreprise s’installe part contre les bringues les gueltons cela continue ont dépense a tout va avec l’argent du contribuable sa moi aussi je sais faire,il faut arrèté de vivre au dessus de ses moyens, avec les grand patrons cela continu ,nous sommes la risée du département nos jeunes sont sans travail mais a part cela madame le maire et son équipe sont au top

    • M. Jo vous êtes la voix de votre maitre M. Noirot le candidat de l’extrême droite…. qui d’ailleurs faisait camoagne hier soir à l’Embarcadere.
      A défaut de propositions sérieuses l’extrême droite locale est dans le denigrement permanent et dans l’outrance.
      M. Noirot fils spirituel de Mme le Pen… votre camoagne indigne n’a pour finalité que de cacher votre incompétence et vos idees nauséabondes.

  2. Mr jo vous ne devez pas habité Montceau où vous faites parti d’une équipe contestataire, mais je suis sûr que vous critiquez les dépenses de bringues et de gueuletons et que vous êtes le premier comme d’autres d’ailleurs qui critiquent et qui font pilier de bar comme d’habitude mais la mauvaise foie vous gagne c’est normal quand on voit ce que l’ancienne municipalité n’ Pas fait et dans quel état était la ville, mais bon c’est normal c’est la campagne.

  3. pivoine et mr jo,quelques soient vos opinions ,pitié, respectez la langue francaise et ecrivez sans fautes d orthographe

    • C’est très dur de respecter la langue française :
      Par exemple, après une virgule on met un espace après, et pas avant !
      Pas comme dans votre commentaire @jojojo …
      Alors, avant de critiquer, assurez-vous d’être irréprochable !
      Sinon, je suis d’accord sur le fait d’essayer d’écrire de son mieux en bon français, mais quelques fautes peuvent nous échapper …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *