Montceau – Des locataires de l’OPAC au Plessis montent au créneau

Le 18 janvier dernier, Nicole Merliaud, présidente de l’amicale CNL (Confédération Nationale du Logement) du Plessis groupe de soutien et de défense, indiquait que l’OPAC souhaitait réaliser des travaux thermiques  sur trois bâtiments, G,H, J, soit 166 logements. Ce qui allait, bien évidemment provoquer une hausse des loyers. Pour rappel :  Montceau – Travaux d’isolation sur trois bâtiments au Plessis, aux locataires de se prononcer – L’infoRmateur de Bourgogne

L’association en question accueillait favorablement des travaux à condition que la moitié des locataires donne son accord.

Or, d’après le courrier (lire-ci dessous), des locataires ne partagent pas le même avis. Ils s’expriment d’ailleurs au nom des quartiers prioritaires de la ville de Montceau-les-Mines. Ils attendent des explications et davantage de considération. « Nos logements sont devenus macabres » écrivent-ils.



Au nom d’une assemblé de locataires habitants le Quartier du Plessis. Nous avons pris l’initiative de rédiger ce communiqué afin d’en alerter la presse et l’ensemble des habitants qui pourront lire ce texte dans la plupart des cages d’escaliers dès demain. 

 

7 commentaires :

  1. Une assemblée de locataires ? Combien exactement ? Il serait pertinent de le savoir!!!!

  2. Ce qui me parait étrange dans cette histoire c’est que la hausse en question suite à des travaux de réhabilitation n’est pas évidente pour les propriétaires bailleurs particuliers. Elle est même carrément interdite sauf si, et seulement si, dans le bail qui lie le locataire au propriétaire figure une clause spécifique précisant bien la nature des travaux et la hausse prévue. Si ces 2 conditions ne sont pas réunies la révision à la hausse du loyer ne peut pas se faire.
    Sans trop m’avancer, il me semble peu probable que les baux de certains locataires (occupant parfois les lieux depuis plusieurs décennies), comportent cette fameuse clause.
    A moins que l’OPAC ne bénéficie d’ un régime de faveur…

  3. Bon, j’avais 15 mns avant la soupe et je suis allé voir par moi-même. Effectivement il y des mesures spécifiques pour les organismes dont le patrimoine fait l’objet d’une réhabilitation, s’agissant des logements pouvant jouir de ces travaux. Ces organismes peuvent bénéficier le cas échéant, d’une dérogation. De plus il y a une spécificité en ce qui concerne la rénovation thermique.
    J’ai lu très vite mais ce que j’ai compris :
    Pour le thermique (comme c’est le cas au Plessis), aucun locataire ne devrait être lésé puisque de toute façon l’augmentation éventuellement autorisée de loyer ne peut être supérieure à la moitié de l’économie de chauffage réalisée. C’est donc bon, en principe, à la fois pour le porte monnaie des locataires et pour la planète.
    Reste à savoir comment est calculée cette économie? Quand finiront les travaux et donc quand cette hausse de loyers sera t-elle possible ? C’est pas pareil si c’est au 1er Octobre, au 1er Janvier ou au 31 Mars.
    Je n’ai donc pas les éléments en main pour me faire une vraie opinion sur le sujet. Cependant, comme on n’arrête pas de se faire rouler dans la farine, je comprends et je soutiens ce souci de vigilance des locataires de l’OPAC du 71.
    Il n’y a pas de vraie Démocratie sans contrôle. Il n’y a pas de véritable contrôle sans données fiables, pas de données fiables sans recherche exploratoire objective et au final pas de recherche sans effort et investissement personnel au service et à l’écoute du terrain…
    Bon sur ce, je vous quitte pour aller manger ma soupe…froide.
    Cordialement,
    J.B

  4. Signé  » les locataires de Saone et Loire  » ahhh ou plutôt une association qui n’as pratiquement pas vu le jour,

  5.  » je tenais à prendre la parole au nom des habitants » ok mais il n’y a pas de nom de signataire de ce communiquer……

  6. je constate que quand le bailleur ,l opac pour le cas present,veut engager des travaux,on se met a raler,petite augmention d une vingtaine d euros,en sachant que pour la plupart cette augmentation sera absorbée avec l APL,et quand les bailleurs ne font rien et bien……on gueule encore parceque rien ne se fait,il faudrait savoir ce que vous voulez

  7. Il faut être mandaté aussi pour prétendre parler au nom de personnes………

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.