•  

Montceau/Creusot – Des travaux dans les commissariats qui vont aussi être dotés d’un Peugeot 5008

Ce n’est pas parce qu’un préfet délégué pour la défense et la sécurité auprès du préfet de la région Grand Est, débarque au commissariat de police à Montceau-les-Mines que les effectifs vont augmenter. « Je n’ai pas la responsabilité des effectifs » s’empresse-t-il de préciser pour évacuer toutes questions susceptibles d’évoquer ce sujet, pourtant brûlant.

Michel Vilbois, certes préfet délégué, est chargé de « constater l’état des lieux  des locaux, des projets et de la maintenance immobilière » explique-t-il sur le trottoir devant l’hôtel de police de Montceau-les-Mines. Il est accompagné du directeur de la sécurité du Grand Est, Philippe Tirelogue et de la commissaire divisionnaire Kiehl-Redon, directrice de la direction départementale de la sécurité publique de Saône-et-Loire.

Allait-on tout savoir sur le projet envisagé de construction d’un nouveau commissariat à Montceau ? « Ce n’est pas dans les tuyaux » assure le commissaire, Christophe Laulan. « Nous n’attendrons pas le nouveau commissariat pour faire des travaux dans l’actuel » note Michel Vilbois.

Des travaux, l’hôtel de police montcellien en a besoin. Déjà la toiture, elle sera refaite cette année (coût 50 000 €) »et le hall d’entrée sera équipé d’un monte-charge pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite. « On peut dire aussi que les commissariats de Montceau et du Creusot vont être équipés chacun d’un Peugeot 5008 » déclare le préfet délégué. Un nouveau véhicule pour remplacer un autre plus ancien. Certains, il est vrai, ne sont pas de première jeunesse.

Dans la foulée, Michel Vilbois qui a en charge 71 commissariats de police sur sa zone géographique, s’est rendu au Creusot où le stand de tir, le seul du département, va être entièrement remis aux normes pour un coût de 350 000 €. Il date de l’année de construction de l’hôtel de police, c’est-à-dire 1987.

Michel Vilbois gère un budget de 2.5 M € sur le Grand Est pour améliorer les lieux de vie des fonctionnaires de police. Les véhicules et même les armes sont de son domaine.

Les effectifs ? Ah oui, ce n’est pas le sujet.

Jean Bernard

 

 

 

 

 

Un commentaire

  1. Quand on parle de Peugeot 5008, tout de suite ça en jette mais en soulevant le capot on se marre.
    Nous retrouvons le 3 cylindres PureTech de 1,2 litre et 130 chevaux.
    Aucun miracle à espérer d’un petit moteur sous le capot d’un grand gaillard comme le 5008.
    En le sollicitant de manière appuyée, difficile pour lui de contenir ses consommations.
    Une fois armes et bagages à bord, inutile de demander l’impossible, le PureTech 130 est un peu juste.

    Bref, nos forces de l’ordre pourront faire du tourisme mais n’espérez pas faire des courses poursuites comme dans les films !

    Max

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *