Montceau – Cité du Bois Roulot : l’épicerie de stupéfiants est fermée

« On les voyait faire, on ne disait rien » raconte un habitant de la cité du Bois Roulot à Montceau-les-Mines. Dans ce quartier tranquille, au milieu des HLM, le trafic de drogue se faisait aux yeux de tous. Des guetteurs, sur des chaises, veillaient au grain. « A 80 € par jour, ça veut dire que ça doit quand même rapporter de l’argent » poursuit un autre habitant du quartier. « Il était temps que ça cesse ».

Et le trafic a cessé ce lundi dans l’après-midi. Même bien organisés, les trafiquants sont loin d’être parfaits surtout que la police est sur leur dos depuis août dernier. Une longue période de surveillance et d’investigations en collaboration avec la police municipale, a conduit les forces de l’ordre à intervenir en début de semaine.

Une vingtaine d’hommes _ notamment des renforts du département _ a pris possession des lieux. La cible, outre les consommateurs, un appartement situé au premier étage du bâtiment F, « la nourrice » comme on dit dans le milieu, celui qui planque la marchandise et le vendeur.

La récolte a été fructueuse en qualité d’interpellation. Cinq personnes, non sans avoir tenté de prendre la fuite, « ça courait dans tous les sens, des individus ont été plaqués au sol » rapporte encore un témoin, ont donc été appréhendées, conduites au commissariat de police et déférées mercredi après-midi au tribunal à Chalon-sur-Saône. Certains avaient déjà un ordre d’écrou pour d’autres affaires. Ils sont originaires du Creusot et de Montceau.

C’est donc un joli coup en « flag » à mettre à l’actif de la police avec l’aide de la municipale.

Dans l’appartement, il a été retrouvé 500 g de résine, 500 g d’herbe, 200 g d’héroïne et environ 10 g de cocaïne, des cachets d’extasy et un peu plus de 5000 € de numéraire.

« Voilà une bonne chose de faite. L’épicerie d’herbe est fermée » se permet de commenter un habitant. Sur le parking, un Clio, celle d’un consommateur, est toujours là, vitre ouverte.

Déjà en avril dernier, la police avait interpellé dans la même cité au Bois Roulot, un fournisseur et un revendeur de drogue. D’autres sont revenus, ont vendu et ont perdu.

Jean Bernard

13 commentaires

  1. Par contre l épicerie du plessis ne dérange personne? Deux poids deux mesures ? Ou alors on a peur que les creusotins viennent prendre le travail des montcelliens? 😉

  2. bien vrai a la zup du plessis tout le monde fait dans le froc cela dur depuis des lustres mais rien est pris au sérieux jusq au jour ou la population va devisser et il va y avoir un drame allez madame jarrot il faut pas compter sur la jeunesse de la zup pour les élections de mars il y a 6 ans vous leurs avez promis la lune et keneni vous les avez pris pour des dodos par contre le trafic existe bien et rien ne ce passe vous attendez quoi vous faite quoi ? vous laissé la petite frappe faire son commerce de m…e

  3. Allez faire un tour sur la place de la gare à Montceau, j’ai vu aussi le trafic. Pas gênés pour un rond devant tout le monde.

  4. Félicitations aux forces de l’ordre pour ce coup de filet !!! Mais , il faudrait la même chose à la cité du plessis car le trafic dur depuis plusieurs années !!! Alors oui Madame le Maire arrêter de fermer les yeux , donnez le pouvoir aux forces de l’ordre de calmer le plessis et , je pense que les Montcelliens seront contents ; car la ville de Montceau les Mines n’est pas que la cité du Plessis !!!!

  5. Ce quartier est celui des rompois, et non celui du bois goulot.

  6. bravo la police mais faites la meme chose a la zup du Plessis

  7. Comprends pas ! Des jeunes prennent leur destin en main.
    Ayant de la demande, des clients, ils ouvrent des succursales, des commerces de détail, créent de l’emploi direct (et indirect car les services de l’ Etat veillent au grain).
    Bref, un exemple de dynamisme non ?
    D’ailleurs le Conseil d’Analyse Économique n’envisage t’il pas de leur faire une concurrence déloyale en ouvrant des points d’approvisionnement légaux ?.

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/legaliser-le-cannabis-recreatif-la-proposition-choc-du-conseil-d-analyse-economique-20190619

  8. Ces gens me font bien rirent sa parlent énormément sans meme savoir ce quil se passe etant un habitant du bois roulot nous on peu se permettre de parler il ya bcp trop de vieux dans ce quartier qui surveille les moindre fait et geste de tout le monde il se prennent mm pour les propriétaires des lieux redescender ici cest un quartier et non une maison de retraite il supporte mm pa les momes qui joyent la bas vous faite pitier sérieusement a la zup personne ny va mdrrr trop trop peur ici cetait tellement accessible 👏👏👏

    • Moi ce qui me fait rire c’est votre orthographe et syntaxe approximatives et ce qui me fait peur c’est votre vision de la vie de quartier : les dealers oui mais les vieux non.

  9. Maintenant, la question est : Les choufs ont perdu 80 € par jour, comment vont-ils compenser ce manque à gagner ?

  10. t inquiete Goliath a la zup du plessis le commerce tourne a plein regime au nez de la population mais ont ne dit rien ce sont des personnes qui sont suseptible de revoter pour madame le maire alors ont ferme les yeux ci madame le maire a pas les votes des ces individus en mars 2020 elle saute bizous a tous et bon week end

  11. bin comme à la zup quoi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *