Montceau – Christiane Mathos, 35 ans de douceur antillaise

 

On ne parle pas encore de jubilé pour Christiane Mathos mais on s’en approche tout doucement. Dans l’immédiat, notre cuisinière des Antilles fête les 35 ans de son restaurant qui, en septembre 1987, se trouvait au centre-ville de Montceau-les-Mines, quai de Gaulle avant de prendre racine à l’entrée de la Sablière en 1994.

« J’ai fait construire alors que la mine fermait’ se souvient-elle. Sur le terrain justement, s’élevait une maison de la mine qu’il a fallu détruire » précise-t-elle. Mais construire une maison créole avec quatre pans et sur pilotis et de surcroît d’une couleur peu académique pour l’époque, il a fallu se bagarrer ».

Christiane Mathos n’est pas du genre à se laisser impressionner et son restaurant créole a vu le jour. Depuis, tous les ans elle fête l’anniversaire de La Douce Heure Antillaise. Les 35 ans sont particuliers, elle tenait à marquer le coup et dès ce samedi 10 septembre 2022, elle se met au régime de banane, ses bananes de Martinique en vente de 9h à 14h devant son restaurant et toujours son drive de plats à emporter. « J’ai commence pendant la covid, alors depuis je ne fais plus le marché du samedi matin ».

D’ailleurs, le bénéfice de la vente des bananes sera reversé aux élèves d’un classe de seconde du lycée Haigneré qui ont pour projet un voyage en Martinique.

Le soir, toutefois, sa maison créole va chanter, danser au son de l’orchestre Patrick Pierre.

Et comme cela ne saurait la contenter, Christiane Mathos va enchaîner le lendemain, dimanche 11 septembre avec le marché tropical, place de la Capitainerie, au port de Montceau  (voir ci-dessous).

J.B.

 

3 commentaires :

  1. Amicales salutations à Christiane

  2. En famille, nous avons été présent pour les 35 ans du restaurant ce samedi soir… Quel désastre.
    On nous demande de venir pour 19h30 (nous arrivons à 45).
    Mon fils de 3 ans reçoit ENFIN son repas à 20h57. Une assiette ridicule (2 cuillères de purée, 2 petits bouts de poulet), à la fin il me dit qu’il a encore faim, tu m’étonnes.

    21h10 , l’entrée arrive pour nous. On apprends à ce moment-là que le repas de ce soir est imposé (sans choix préalable à la réservation). 2 accras, 3 morceaux de salade, 1 velouté de potiron.
    22h, un petit boudin
    Les serveuses profitent bien de la soirée…. Nous on attends la suite.
    22h40, enfin le plat chaud (poulet, riz, haricots rouge)
    23h30, le desert, ENFIN

    A minuit, on nous annonce qu’une part de gâteau nous est offert par la maison… Vu l’heure nous on s’en va.

    90 euros pour 3….. On ne m’y reprendra plus.

  3. resto??? on sort ,on a faim et la « bouffe » est plus que simple!! à éviter! comprend pas l’énorme pub pour cette personne ( sauf si elle la paie)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.