Allô Stéphane Plaza, Eolane Montceau est à vendre

Plaza immobilier ou éventuellement le Bon coin :

A vendre site industriel de 1992 sur la zone Sainte Elisabeth à Montceau-les-Mines, fabrique des composants électroniques de petite et moyenne série à destination notamment des secteurs des Télécom-Multimédia, de la domotique, du médical et de l’industrie. 10 000m² d’espace de production. A reprendre 80 salariés. Prix  à définir selon modalités de reprise.

Ce mardi 28 janvier 2020, le P.-D.D., Henri Juin n’est pas venu conter fleurette aux salariés du site Eolane Montceau. Son message, que chacun redoutait, a été clair, « Eolane Montceau n’a plus sa place dans le groupe. Nous avons décidé de nous séparer du site de Montceau » rapporte Alain Schleich, représentant du personnel.

Fallait-il s’attendre à une autre décision étant donné le droit d’alerte lancé par les délégués syndicaux en octobre dernier qui voyaient déjà se profiler « l’annonce de projets funestes » rappelait madame le maire de Montceau dans un courrier adressé à David Marti, président de la communauté urbaine Creusot Montceau et Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne – Franche-Comté.

Eolane Montceau se trouve sur la corde raide et le nouveau P.-D.G., arrivé mi-2019, qui a fait le grand nettoyage au niveau des têtes pensantes du groupe, a vite remis le site Montcellien dans la colonne « à vendre ».

Après l’entrevue avec Henri Juin hier sur le site, les salariés à leur sortie du bâtiment se montraient peu diserts. Certains lâchaient, « c’est comme en 2017, ça recommence, la direction cherche un repreneur ».

Quant à la vraie raison qui pousse le P.-D.G. de remettre Eolane Montceau en vente, les motivations sont loin de convaincre Alain Schleich. Personne ne sait pourquoi depuis la prise de fonction de Henri Juin, les commandes sont en baisse notoire (lire le communiqué ci-dessous de la direction).

En tout état de cause, la direction se donne six mois

pour trouver un repreneur.

En fin de compte, Henri Juin poursuit le travail entamé en 2017. Trois sites devaient fermer, deux le sont alors que Montceau a été miraculeusement sauvé en décembre 2018. C’était reculer pour mieux sauté.

Et quand bien même tous les moyens seront mis en place dont un cabinet spécialisé pour trouver une alternative, comment faire en six mois ce qui n’a pas fonctionné en un an !

Vendre le site montcellien, pourquoi pas. Mais qu’adviendra-t-il des salariés à l’issue du premier semestre si aucun repreneur ne se manifeste ? « Là, on reste dans le brouillard » déclare Alain Schleich. « Forcément, on pense à la fermeture ».

Que pèse Eolane Montceau au milieu des 7 sites en France, 7 à l’étranger et des 3000 salariés ? Une goutte d’eau. « Car quel impact aura la fermeture de Montceau sur le groupe ? » s’interroge le représentant du personnel. « Henri Juin se préoccupe de la sauvegarde du groupe pas d’un site » poursuit-il.

La situation est grave, « même si le P.-D.G. comprend l’angoisse des salariés » admet Alain Schleich. « Nous gardons espoir (d’un repreneur) mais tout est flou » analyse-t-il.

A moins que le Ministère de l’Economie et des Finances à Bercy ne montre les dents. Pas sûr que cela suffise.

Jean Bernard

 

Le communiqué du groupe Eolane à l’issue de la rencontre avec les salariés ce mardi 28 janvier 2020

La société éolane Montceau-les-Mines fabrique des composants électroniques de petite et moyenne série à destination notamment des secteurs des Télécom-Multimédia, de la domotique, du médical et de l’industrie. Elle dispose de ses propres clients et est également sous-traitante pour certaines sociétés du groupe éolane.

Alors que les autres sociétés du groupe éolane connaissent une activité satisfaisante, et ont depuis le second semestre 2019 retrouvé de meilleures perspectives, la société éolane Montceau-les-Mines, confrontée depuis plusieurs années à des difficultés,  n’a pas réussi à endiguer la décroissance de son activité.

Le groupe éolane a donc déployé tous ses efforts pour maintenir l’activité d’éolane Montceau-les-Mines, notamment par le biais de la sous-traitance qui représente une part importante de son activité.

éolane Montceau-les-Mines a récemment perdu plusieurs clients, dont un majeur qui a justifié sa décision de cesser toute relation commerciale en délocalisant ses commandes vers un pays à bas coûts.

Cette situation contraint éolane Montceau-les-Mines à étudier toutes les solutions possibles, notamment par la recherche rapide d’un repreneur qui apporterait des moyens financiers et commerciaux propres à assurer à éolane Montceau-les-Mines la poursuite de son activité et à renouer avec la croissance.

13 commentaires

  1. Salarié en colère

    Personnellement je pense que Mme Jarrot est intervenue trop tardivement :mais bon c est la campagne :faut bien se montrer sur tous les fronts! !!!On sort la baguette magique :on sort un courrier et un peu de bla bla du chapeau et petit tour chez les copains à Bercy et on crois que le tour est joué ? Et non c est pas aussi simple ;elle a fait le même coup pour l hôpital et le chauffage .D’ailleurs on attends toujours la réponse des députés concernant le chauffage! !!!! Guère de suivi dans cette gestion municipale.M.Souvigny maintenant il faut vous mettre au boulot ;Mme Jarrot il faut sortir le portable vous qui avez apparement tant de connaissances :et il faut nous trouver un repreneur. Mais bon les élections approchant je pense que vous avez d autres priorités.

    • Encore un tissu de mensonges ! Lisez donc le courrier auquel vous faites allusion et vous y verrez que Mme Jarrot à reçu M. Juin le 14 janvier. Le soir même elle rencontrait les représentants les salariés pour construire avec eux une stratégie, en étroite collaboration avec leur avocat
      Quelques jours après elle recevait les salariés avec M. Schleich, en présence de la presse.
      Ce lundi Mme le Maire participait à la délégation reçue à Bercy.
      Et bien sûr depuis l’annonce de M. Juin hier soir , de nouveaux contacts ont été pris avec M. Schleich pour convenir de ce qu’il faut désormais faire, avec un seul et unique objectif, celui de défendre les emplois.
      Alors dire que Mme Jarrot n’a pas réagi assez vite !!!

  2. Est-ce donc cela les bienfaits de la « concurrence libre et non faussée »? Ou est-ce un os à ronger pour masquer LE sujet qui fâche : la domination « cachée et faussée » d’une partie de l’humanité sur l’autre?
    Encore combien de siècles certains accumuleront les pouvoirs et TOUS les avantages, pendant que les autres trimeront, pleureront, déprimeront…..ou alors se feront encore et toujours avoir en pensant atteindre un jour ce pouvoir et cet argent. Petite consolation : la planète elle-même ne pourra bientôt plus supporter cette exploitation sans limite et saura nous le faire savoir….. Hélas, ce sont toujours les mêmes qui s’en sortiront avant les autres, protégés par le pouvoir et l’argent….. Par exemple, Michel Onfray lui-même reconnait qu’il a été sauvé d’un AVC parce qu’il a un accès direct et immédiat auprès de tel professeur de médecine. Mais les autres qui n’ont pas ce « privilège » en meurent.

    • Martine,
      Les occidentaux ont exploités les pays du tiers monde pendant très très longtemps. Ceux ci sont maintenant devenus concurrentiels, et sont devenus bien plus compétitif que les notre pour tous les métiers de production.
      Ce n’est que le logique retours des choses.
      Lorsque nous exploitions ces gens la, vous ne vous êtes jamais posé la question de cette domination cachée et faussée.

      • Exact, mais à l’origine, QUI sont allés ouvrir des usines en Asie ou en Afrique? QUI leur a transmis sur un plateau nos savoir-faire, nos technologies? et par conséquent, QUI ont fermé nos usines? et surtout dans quel BUT? Pourquoi toujours nous ramener à « concurrence » et « compétition »? Qu’est-ce que cela cache?

        • Martine, vous avez raison, il fallait laisser ces populations mourir de faim et juste leur piller leurs ressources naturelles sans absolument rien leur donner en échange.
          Quant à la concurrence et la compétition, ce sont tous simplement les piliers du fonctionnement de la Nature. Toutes les espèces sont en concurrence, tous les groupes au sein du espèce sont en concurrence. Ce sont les lois de la Nature, telle qu’elle a émergé sur notre planète. Ceux qui vous racontent d’autres histoires vous mentent.

  3. Une preuve de plus que l’attractivité de Montceau est par terre et qu’elle n’attire plus aucun nouvel investisseur. Ceci, en excluant évidemment Mecateam qui a déjà préétablie son cahier de charges depuis un certain temps. Et je ne mentionne même pas le nombre de commerces qui ferment dans la ville.

    Donc, la promesse que la maire de la ville avait fait publiquement de contacter par voie directe Bruno Le Maire, Ministre et membre de sa nouvelle famille politique, la République en Marche, n’a rien donné ? Toujours du bla, bla…

    Il faut, au moins espérer que la délégation interministérielle aux restructurations d’entreprises du Ministère de l’économie récupèrera l’argent de nos impôts. Et que l’argent de nos impôts ne soit plus utilisé à Montceau en vernissages dans des apéritifs à répétition. Car, ce sont toujours les mêmes personnes qui boivent et qui mangent à nos dépenses. Vive le changement !

    • « Pierre » ou « salarié en colère » parce que la similarité de vos propos laissent à penser que vous êtes une seule et même personne, vos propos sont un tissu de mensonges, d’insinuations et d’attaques injustifiées. Toujours les mêmes attaques sont fondement de votre mentor M. Noirot dont la campagne électorale se limite à des bassesses, à défaut d’arguments sérieux.
      A quand une campagne serieuse et digne des montcelliens ?

  4. Salarié en colère

    Machiavel en tous cas vous auriez été très mauvais en prévoyance :car vous avez tout faux sur toute la ligne :nous sommes juste deux citoyens en colère ;comme des milliers sur Montceau: et qui ont été déçus par Mme Jarrot!!!! Et qui le disent :ne vous en déplaise Vous avez l air d être surpris qu il y ai deux personnes déçues par votre mentor:j’ai le regret de vous confirmer que beaucoup de monde est dans notre cas.Bien sure vous appelez au complot:méthode d un certain L.Noirot et toute sa clique:très vraisemblablement pas un hasard!!!!!

    • Je rejoins l’analyse faite par Machiavelet il me semble en effet que toute cette campagne de dénigrement et de désinformation systèmatique à l’endoit de Mme Jarrot est conduite par M. Noirot. Ce sont ses méthodes, et elles sont très regrettables.
      Les autres candidats sont dans un débat démocratique et c’est plutôt sain.
      Que M. Noirot rentre lui aussi dans ce débat !
      Ou alors, c’est qu’il a des choses et des objectifs qu’il préfère cacher aux montcelliens (…)

      • Cindy, ce sont les méthodes aussi d’autres partis politiques. Regardez les communications dont nous sommes abreuvés jusqu’à plus soif, a propos de la réforme des retraites ……

  5. Salarié en colère

    Parlons vrai :votre commentaire résume très bien la situation: et le message que je voulais faire passer : beaucoup de bla bla; on gesticule dans tous les sens pour bien montrer qu on est la : surtout devant la presse en cette période électorale .

  6. En quoi l’activité économique est elle de la responsabilité des élus ?
    L’activité économique est de la responsabilité de chaque citoyen. Le niveau d’activité économique est à l’image des populations de son bassin.
    Tirez en les conclusions que vous voulez, mais pour moi elles sont claires. Voyagez un peu en dehors du bassin minier, dans d’autres régions plus dynamiques, dans d’autres pays en expansion. Vous verrez comment les populations s’occupent de leur économie et quel dynamisme ils apportent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *