Montceau – 32 ans de présence et toujours la banane

Elle est arrivée en 1971 de Martinique. A la Douce heure antillaise, Christiane Mathos a fait éclore à l’entrée du parc Maugrand à Montceau-les-Mines, un coin des îles.

Chaque année, elle fête l’événement, chaque année, ses amis viennent partager sa joie de vivre. La fête autour des spécialités des Antilles et, en même temps, Christiane Mathos met la banane à l’honneur « pour soutenir les producteurs qui en 2017 ont vu les champs de bananiers totalement rasés par un cyclone » explique-t-elle.

« J’ai une tonne de bananes à écouler »  ajoute-t-elle. Toute la journée les amateurs de ce fruit délicieux ont fait une halte au stand installé devant la Douce heure antillaise.

De la Martinique à Montceau, c’était pour rejoindre un membre de ma famille qui s’est mariée avec un militaire (à l’époque) des Gautherets à Saint-Vallier. « Je voulais évoluer, c’est pourquoi je suis venue en métropole » explique Christaine Mathos. « J’ai bien avancé » souligne-t-elle même si elle garde en mémoire son terrible accident en 1979 quand elle a été renversée par une voiture. « J’ai été laissée pour morte mais je me suis battue ».

Sa bonne humeur permanente et son perpétuel sourire associés à un verre de punch _ avec modération _ ,  depuis 32 ans Christiane Mathos fait profiter Montceau de son rayon de soleil.

J.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *