Mines de talent – Kévin Michaud : la nature est son terrain de jeu

Au football, il aurait pu être le N’Golo Kanté (joueur de Chelsea et international français champion du monde). Il court, il court sauf que Kévin Michaud a élargi son champ d’action pour passer du rectangle vert à l’immensité des paysages de ce monde. La nature est son terrain de jeu après ses années passées à courir avec le ballon rond à Montceau-les-Mines. « A 22 ans, j’étais en sport études et j’ai arrêté ».

Le trail est devenu sa passion. Kévin Michaud a même intégré la Team Elite Brooks et, dernièrement, en août, il a participé pour la première fois à l’Ultra-trail du Mont-Blanc, une épreuve extraordinaire de 170 km que le meilleur a parcouru en un peu plus de 20 heures.

Pour Kévin, licencié au club montcellien Athlé Bourgogne Sud, cette première fois ne lui a pas vraiment souri. « Après 32 km, j’ai dû arrêté, je souffrais d’anémie » explique-t-il. Aussi, pour ce refaire la santé, a-t-il pris le départ de la mythique Diagonale du fou à la Réunion en octobre dernier. Et toujours pas de réussite, au kilomètre 72, il se blesse et abandonne.

2021 n’a pas été une année pertinente pour Kévin Michaud à l’inverse de 2020 où il a remporté l’Ultra 01 en 10 heures de course et 102 km avec 4400 mètres de dénivelé ou encore la Traversée du Morvan, une épreuve dessinée entre Avallon et Autun. « C’était mon défi après le confinement ».

Le 25 novembre, il a soufflé ses 30 bougies. Le bel âge pour un trailer qui a soif de performance qui nécessite des qualité hors pair dans l’endurance et « surtout un très gros mental » au-delà des qualités naturelles dont Kévin possède.

Après le football, Kévin Michaud achète un vélo et gravit le Ventoux, le Mont chauve. C’est le déclic et en 2016, il s’inscrit au trail des Deux-Alpes. Désormais, il s’entraîne sérieusement et programme ses courses. « Avec la Team Brooks, j’ai même un préparateur physique ». Actuellement, c’est musculation et reprise de la course sur son terrain de jeu favori, Uchon où les trailers du coin se donnent rendez-vous.

Il se prépare pour la première épreuve fin janvier 2022 à Château-Chinon. Une course de 24 heures intitulé « Le dernier homme debout ». Une bouche de 7.2 km à parcourir en 60 minutes et on recommence toutes les heures. Le dernier, le finisher a gagné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.