Mines de talent – Hugo Bergantini : il a déjà la flèche acérée

Il est l’une des cibles de la soirée Mines de Talents. Forcément, Hugo Bergantini a pour habitude de viser juste, de mettre dans le mille. Il décoche sa flèche avec la précision d’un horloger suisse. Alors il rapporte son pesant de médailles au club de tir à l’arc de Montceau-les-Mines.

En 2020, compétition en salle à 18 mètres, il est médaillé d’argent aux championnats de Bourgogne avant de se parer du bronze à Vittel aux championnats de France. Hugo Bergantini est benjamin. Il a déjà la « flèche » bien faite.

La passion du tir à l’arc lui est venue quand sa maman a remarqué qu’à la kermesse de l’école, Hugo aimait s’exercer à l’arbalète. « Quand il a eu 7 ans, je lui ai trouver un club de tir ».

A raison de trois entraînements par semaine, Hugo prend avant tout du plaisir. C’est plus compliqué en compétition, « je dois gérer le stress, la peur de manquer ma cible » lance-t-il avant de rebondir sur son rêve, « de participer aux Jeux Olympiques ». La première marche à franchir est celle d’intégrer l’équipe de France, le tremplin pour les JO.

A  13 ans, il a bien conscience des efforts à fournir, qu’il doit mener de front ses études, il est en 4e au collège Saint Gilbert à Montceau-les-Mines, que toutes les flèches ne font pas nécessairement mouche. Ses priorités sont bien ciblées.

Le tir à l’arc en est une mais il se laisse également emporter par un autre enthousiasme, l’automobile. « Elle me fascine, c’est aussi une passion ».

Hugo Bergantini n’a sans doute pas fini de surprendre. A suivre comme une flèche qui vise toujours plus loin, plus haut, plus fort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.