Méfiance la nuit – « Ciel ! un drone »

Il fait chaud, on dort fenêtres ouvertes surtout dans les étages supérieurs des immeuble et cela en toute quiétude. Enfin pas vraiment. Une habitante de Clermont-Ferrand à été réveillée en sursaut à 0h30 dans la nuit de dimanche à lundi par l’atterrissage d’un drone visiteur dans son salon.

Le petit engin indiscret, piloté à distance par des coquins, s’était faufilé par une fenêtre ouverte afin d’espionner le sommeil de l’occupante des lieux.

Loin d’être flattée par l’intrusion de ce véhicule aérien de la libido de pilotes indélicats, la maîtresse de maison s’est saisie de l’engin et a refusé de le rendre aux deux personnes venues en pleine nuit heurter son huis clos pour récupérer leur engin de substitution.

Elle a fait mieux, en alertant immédiatement la police qui mal réveillée, à cette heure indue, a saisi l’engin. On ne sait si les policiers ont poussé la conscience professionnelle jusqu’à visionner les images de la belle au bois dormant avant d’ouvrir une enquête. Ce qui a été fait nonobstant, derechef, réglementairement et sans désemparer, .

Donc la formule du moyen âge « citoyens dormez en paix rien ne vous menace » est devenue obsolète avec la technologie.

Vol de nuit, de Antoine de Saint-Exupéry a pris un sacré coup de vieux. Son roman a quand même obtenu le Prix Fémina. Que lisait la dame de Clermont ?

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *