Mecateamcluster – Un train d’avance pour l’industrie ferroviaire aux Chavannes

Novium et son esprit novateur met au point cette meuleuse destiné au rail japonais.

Les rendez-vous au Mecateamcluster  aux Chavannes, c’est un peu comme les soirées de l’ambassadeur, il s’y passe toujours quelque chose d’intéressant. Même à une époque pas si lointaine, l’ancien sous-préfet d’Autun prenait plaisir à rencontrer les dirigeants du seul cluster français spécialisé dans la conception, réalisation et maintenance des engins de travaux ferroviaires.

C’était avant la pandémie du coronavirus et l’inauguration du centre de formation dédié aux métiers du ferroviaire le 6 février dernier. Dès lors, les activités aux Chavannes ont tourné au ralenti avec des équipes réduites, « nous avons dû tenir compte des réglementations du gouvernement » explique Frédéric Debleds, directeur général Mecateamcluster en traversant Novium, là où s’imagine les machines de chantier comme cette meuleuse qui rectifie les rails destiné au Japon, une loco truffée d’électronique. Et top secret.

Et c’est encore le grand patron de Novium, Didier Stainmesse, qui en parle le mieux. Alors quand il évoque le carnet de commandes, il est à la fois sur la réserve et rassurant. Pas de problème pour 2020, « mais tout est en stand by pour 2021, tout a été gelé. Nous avons perdu trois mois dans les prises de décisions. Mais c’est en train de se débloquer » précise-t-il. Un chef d’entreprise qui n’oublie pas les 3 milliards d’euros par an pendant 10 ans engagés par l’Etat pour remettre sur les rails l’infrastructure ferroviaire française. Des engins il en faudra, Novium est là pour ça.

Un nouveau cycle d’investissements sur 10 ans du Mecateamcluster

L’activité chez Novium, elle a repris à 100%, chaque mètre carré est occupé. D’ailleurs l’agrandissement de plus de 500 m2 d’un coût d’1 M€ n’est pas remis en cause, « il est juste décalé à septembre », ajoute-t-il. Toujours à cause du coronavirus.

Encore mieux, Novium a été sélectionné en début d’année par la BPI (banque publique d’investissement) comme accélérateur PME. Une consultante en méthodologie du développement a tout simplement annoncé le doublement en cinq ans du chiffre d’affaires et du personnel, soit 150 salariés. Très encourageant.

Comme devrait l’être l’annonce d’ici la fin de l’année, d’un nouveau cycle d’investissements sur 10 ans sur le site du Mecateamcluster. « Des projets sont en gestation y compris la formation » lâche avec parcimonie Didier Stainmesse.

En somme, tout roule aux Chavannes. Novim, Erion (site de maintenance des grosses locos), la plateforme mutualisée dédiée à la maintenance des engins ferroviaires, le campus qui vient de signer 25 semaines de formation et s’adapte à toutes les demandes, sont à nouveau sur les rails.

Cette ancienne friche minière est désormais l’emblème d’une filière ferroviaire en plein développement.

Jean Bernard

Un commentaire

  1. Qui répète à longueur de journées que la gauche n’a rien fait pour Montceau??
    Car ce mecateam n’est pas une action de Mme Jarrot, mais de la mairie précédente, de l’équipe de Didier Mathus.
    Comme la médiathèque d’ailleurs..
    Moins tape-à-l’oeil que les travaux de dernière minute, mais plus efficace pour l’emploi et l’image de notre ville!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *