MC. Jarrot : « Pas farouchement opposée à la politique de Macron »

La présence de Marie-Claude Jarrot à un déjeuner à l’Elysée, le 28 février dernier, à l’invitation d’Emmanuel Macron, d’après un article du Figaro, provoque diverses réactions dans la famille LR.

Lionel Duparay

Marie-Claude Jarrot

 

En politique, tout est permis ou presque, les coups bas, les coups fins et la drague. Et dans ce domaine, le président de la République est un séducteur hors pair à en croire l’article du Figaro publié en version numérique le 13 mars 2018 et intitulé: Quand Emmanuel Macron reçoit des élus de droite à l’Elysée. La journaliste du Figaro explique en substance que les élus de droite qui partagent avec Macron des visions communes sur la construction européenne, la modernisation de l’économie, la formation et l’enseignement supérieur, étaient les bienvenus.

Cet article, des lecteurs de L’informateur de Bourgogne nous l’ont fait parvenir pour une bonne et simple raison, c’est que parmi les élus de droite (10 au total), figurait Marie-Claude Jarrot.

Madame le maire de Montceau-les-Mines, sans en prendre ombrage, donne sa version: « Il est écrit _ NDLR: pas dans l’article en question _ qu’il s’agissait d’une rencontre pour parler des projets des territoires, de leur politique, de leur équilibre. Le président voulait recueillir nos impressions. En tant que présidente de l’association des maires de Saône-et-Loire, je défends notre ville et notre territoire ».

Là n’était pas la substantifique moelle de l’article du Figaro qui dit clairement que le président de la République espérait un ralliement à LREM (la république en marche) d’élus LR (les républicains), mais faute de les attirer et suite aux déconvenues aux sénatoriales et aux législatives partielles,  le chef de l’État a expliqué au contraire qu’il «respectait toutes les sensibilités et qu’il ne demandait pas d’adhérer à LREM» détaillait un élu invité selon le Figaro. Macron a besoin d’élargir sa base électorale et de faire les yeux doux aux élus LR, c’est sa manière à lui de leur faire comprendre « n’ayez pas peur, venez à moi » même si vous ne prenez pas la carte LREM.

Les avis divergent aux LR du Bassin minier 

Pour Marie-Claude Jarrot, « il n’a jamais été question de politique politicienne ». Elle ajoute pour éviter une fois de plus tout malentendu: « Je suis toujours LR et pas En marche ».

« Il faut arrêter de prendre les militants LR pour des imbéciles » disent certains de sa famille. « Madame Jarrot manque de franchise. On ne peut pas être républicain, combattre Macron et coucher avec LREM. Nous sommes cocus », rapporte un élu du Bassin minier. « La maire de Montceau a deux casquettes, c’est désolant. Elle doit clarifier sa situation ».

Marie-Claude Jarrot est justement très à l’aise sur ce point: « Je ne suis pas farouchement opposée à la politique d’Emmanuel Macron ».

Chez les proches du maire de Montceau, tant Gérard Gronfier que Lionel Daparay, ce déjeuner à l’Elysée ne « leur pose aucun problème ».

« Le président invite qui bon lui semble, des personnes de toutes tendances » avance Gérard Gronfier qui n’avait pas eu connaissance ce l’article du Figaro contrairement à Lionel Duparay. « On ne refuse pas une invitation du président ». Il prend alors la défense de son maire. « Marie-Claude Jarrot est toujours inscrite aux LR et militante (…). Si certains aux LR veulent faire de l’épuration au sein du parti, c’est assez grave ». Et pour rejoindre MCJ, il ajoute: « Certaines positions de Macron ne nous conviennent pas mais qui chez nous a osé s’attaquer à la réforme de la SNCF et au statut des cheminots? »

Toujours est-il que ce soir, jeudi 15 mars 2018, ni Marie-Claude Jarrot, ni Lionel Duparay n’assisteront, à Couches,  à la rencontre-débat en présence de Christian Jacob, président des LR à l’assemblée nationale, à l’invitation de Gilles Platret et Charles Landre. Agenda très chargé, dit-on du côté des élus montcelliens.

Jean Bernard

Lire: http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/03/13/25001-20180313ARTFIG00259-quand-emmanuel-macron-recoit-des-elus-de-droite-a-l-elysee.php

4 commentaires

  1. quelle langue de bois! comme disait Chirac , soit on part, soit on ferme sa G….. , les vrais républicains n’adhèreront pas à ces zigzags, juste pour conserver leurs voix et leurs bras, quand à sa carte LR , elle a dut la mettre entre celle de Géant et de Leclerc !

  2. Madame jarrot à eue tout à fais raison d accepter l invitation du président de la république . Par contre au lieu de la critiquer ses soit disant amis et cet(te) elu(e) qui se dit cocu et donc pas d’accord avec elle il prend ses responsabilites et comme on dit en politique 《 on ferme sa g—–e ou on s’en va》

  3. Mr Duparay, Mr Gronfier êtes vous aveugle à ce point? Le jour où vous vous réveillerez il sera trop tard pour vous, sachant que pour la marcheuse il est trop tard et depuis fort longtemps.

  4. Ya encore des places à prendre…. c est pitoyable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *