•  

Masques – La ville du Creusot répond à Charles Landre

Communiqué de la ville du Creusot.

 Crise sanitaire covid-19

Distribution de masques : un peu de sérieux !

Capture page Facebook.

La Ville du Creusot a été la première commune du territoire à vouloir équiper chaque Creusotine et Creusotin en masque grand public. Objectif : fournir, gratuitement, une protection complémentaire aux gestes barrières.

Aussi, la Ville du Creusot a lancé une grande opération de confection de ces masques en tissus par des bénévoles. Ces derniers n’ont laissé parler que leur générosité et leur solidarité.

Depuis ce mercredi 29 avril, la distribution des premiers 11 000 masques réalisés a débuté.

Mais voilà que M. Landre fustige les actions mises en place par la collectivité, comme à son habitude, par voie de presse. De telles attaques ne peuvent rester sans réponse, car ce genre de réaction fait injure à tout le travail des agents municipaux et des habitants, volontaires et bénévoles.

Que M. Landre se rassure, dès le début nous avons immédiatement déployé les moyens nécessaires afin de s’adapter au fur et à mesure à cette situation de crise sanitaire inédite. De fait, nous avons très attentivement étudié la question de la distribution des masques fabriqués.

Il n’y a pas de hasard dans le fait d’avoir choisi le porte-à-porte pour distribuer ces masques. En effet, la Ville du Creusot s’est engagée à équiper chaque habitant, soit chaque personne composant chaque foyer. Seul le porte-à-porte permet de connaître le nombre exact de personnes du foyer et ainsi de distribuer à chaque Creusotine et Creusotin un masque.

M. Landre donne l’exemple d’une distribution dans les boîtes aux lettres par La Poste. C’est une procédure que nous avons, bien entendu, étudiée. Mais celle-ci ne permet de distribuer qu’un masque par boîte.

Il donne aussi l’exemple d’une distribution avec retrait à des heures et en des lieux définis ; sauf que donner rendez-vous en des lieux précis entraîne nécessairement des rassemblements de personnes et oblige ainsi des personnes âgées ou fragiles à se déplacer dans des lieux trop fréquentés. Il faut respecter à la lettre le confinement : moins de personnes se déplacent, mieux cela vaut !

Nous sommes d’accord, dans cette période où le virus circule de façon trop importante en Saône-et-Loire, il convient de prendre toutes les précautions nécessaires. Et c’est ce que nous nous efforçons de faire en respectant scrupuleusement les distanciations sociales et en appliquant les gestes barrières du mieux possible.

Quant aux masques, comme tout vêtement neuf en tissu en contact avec la peau, ils doivent être lavés avant le premier usage : une note est d’ailleurs distribuée en rappelant cette disposition. Vous êtes-vous demandé si le livreur n’a pas utilisé de gel hydro-alcoolique ? Vous êtes-vous renseigné de l’utilisation des gants ?

La solidarité et le travail étant l’ADN du Creusot, il convient plutôt de remercier l’ensemble des bénévoles qui participent à cette opération (dons, coutures, distributions…). Et M. Landre pourrait s’inspirer de ces personnes et s’associer à cet élan : il vaut souvent mieux faire que dire… En effet, c’est en ne faisant rien qu’il est facile de donner des leçons aux autres.

Plus largement, il convient de cesser les polémiques par voie de presse et de respecter le travail volontaire de chaque personne au front, eux, depuis le début de la crise.

3 commentaires

  1. Deborah Bretaire

    La ville du Creusot ou Monsieur le maire
    La 1ère ville c est faux Marmagne a distribuer ses masques il y a 3 semaines, en prenant soin de les laver et de les emballer propres, avant une livraison, postale…..
    Permettant ,l’utilisation ,immédiate des masques

  2. ah, ces petits politiciens à la petite semaine, toujours prêts à parler pour ne rien dire, tellement ils s’aiment. il faudrait se renseigner avant de s’exprimer quand on a des envies de pouvoir !!

  3. Deborah Bretaire

    Dans l’ombre du prédécesseur, l’image doit en être,
    Plutôt que se montrer il ferait mieux de montrer l’exemple. Reprocher à l’opposition de ne rien faire alors que les demandes d’aide pour la distribution ou autre est restée sans réponse un peu facile.
    Mieux vaut ne rien faire que de faire n’importe quoi.
    Allez shalom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *