•  

Mary – Alain Michaud, il murmure ses souvenirs au milieu des eaux secrètes

« Femme de mineur », c’est lui. Alain Michaud vient de publier « Murmures des eaux secrètes », des souvenirs, ses souvenirs. Des instantanés solubles dans l’eau. Il sera en dédicaces samedi à la libraire L’Inattendue à Montceau-les-Mines.

Au musée de la mine à Blanzy en avril 2019. Alain Michaud dédicace « Marie, femme de mineur ».

A Mary, la vie est paisible, trop sans doute pour un artiste depuis que le coronavirus a fait son apparition voilà maintenant plus d’un an. Un artiste vit dans sa bulle, pensez-vous, mais comme tout le monde, se couper du monde a ses limites.

Alain Michaud ne se plaint pas, mais le peintre qu’il est, souffre d’un manque de repères. « C’est compliqué avec le confinement, le couvre-feu, de donner des cours. La covid m’a coupé de la peinture » dit-il.

Il a donc délaissé temporairement le pinceau pour s’armer du crayon avec lequel il trace des lignes, aligne les mots et accorde  les vers. « J’ai sans doute pris le temps de penser et de réfléchir alors l’écriture est venue naturellement » analyse-t-il.

Du fruit de cette pause vient de se matérialiser par la parution d’un nouveau livre, « j’en suis à une dizaine » estime-t-il, qui  s’intitule « Murmures des eaux secrètes ». Juste le titre donne envie de s’y plonger sans même avoir appris à nager. On se laisse bercer par l’ondulation des vagues et plonger dans cette eau qui coule, de cette vie qui s’écoule.

Alain Michaud a travaillé à partir de poèmes haiku (des poèmes japonais de trois vers de sa composition) à partir desquels il a développé des textes. Un poème, un texte, il y a en a ainsi une soixantaine qui court au fil des pages.

Ces fragments d’écriture sont des flashs « de souvenirs de ma vie, ces petites choses qui vous reviennent à l’esprit, de mon enfance à maintenant » annote-t-il dans la marge.

L’eau y tient une place prépondérante, n’a-t-il pas vécu en pays Basque à proximité de la mer dans sa jeunesse ! Le temps s’écoule invariablement au milieu de ses souvenirs et de ses rencontres. « Murmures des eaux secrètes » traduit les pensées d’un homme à la recherche de son passé et reste présent dans son avenir. Le voyage d’une feuille blanche qui se teinte d’une écriture fluide et transparente avec des reflets scintillants à la surface de l’eau.

Aujourd’hui, Alain Michaud en a fini avec les eaux secrètes. « Je tonds la pelouse » s’amuse-t-il à préciser. « J’attends comme beaucoup d’artistes que la culture ouvre » avec l’espoir de retrouver très vite le chemin des expositions. « J’avais des idées mais elles sont toutes tombées à l’eau » murmure-t-il dans le secret des heures qui plombent les journées.

Jean Bernard

Alain Michaud dédicacera son nouveau livre ce samedi 24 avril 2021 à la librairie L’Inattendue, rue des Oiseaux à Montceau-les-Mines, de 11h à 12 h et de 14h à 16h.

Son Facebook : Michaud Galerie | Facebook

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *