Marigny/Saint-Micaud – Projet éolien : « Rétablir certaines vérités »

SAB Energies Renouvelables a pris connaissance de la lettre ouverte de l’association ASEM au sujet du projet de parc éolien en date du 28 Janvier dernier publiée sur L’informateur de Bourgogne. Nous publions la réponse de la société, réponse adressée également à l’association.

 

4 commentaires :

  1. Je pense qu’on peut saluer cette entreprise qui répond à l’article pour éclaircir certains points. C’est dommage que les anti-tout qui se disent écolo s’arrete à donner des informations fausses en se faisant passer pour des spécialistes.
    Tout mon soutient de Montceau

  2. le fil a couper l'eau chaude

    La région est en effet bien connue pour ses vents incessants !
    Que l’on soit pour ou contre, d’un point de vue écologique ou esthétique, n’est pas le problème. Toutes ces sociétés qui sont apparues du jour au lendemain, françaises ou non, sont indirectement subventionnées par EDF qui a l’obligation de racheter le KWH plus cher qu’elle ne le produit. Sinon, comment rentabiliser ces machins de 200 mètres de haut et de centaines de tonnes de béton ( ça aussi c’est écolo !), qui plus est en Saône et Loire ? Le scandale est bien la et des petits (ou gros ) malins ont flairé la bonne affaire et sont prêts à « arroser » tous les agriculteurs du coin pour implanter leurs machines à faire du fric avant du vent. L’article ci dessus est bien torché et ferait presque pleurer dans les chaumières, c’est la fable du gentil promoteur contre les vilains anti tout.

    • Tout à fait, ces société ont pour « business model », de se sucrer en subvention pendant 10 ans, pour ensuite revendre une coquille vide à des crédules, ou même abandonner les projets en se déclarant en faillite. Mais pendant toutes ces années, les dirigeants de ces sociétés auront bien vécus.

      • Bonjour
        il est dommage de lire certaines inepties ou « fake news ».EDF estime le coût de production de son parc nucléaire historique à 53 euros par mégawattheure (53 €/MWh). Autrement dit, l’énergéticien estime qu’il doit débourser 53 euros dès lors qu’il fait tourner une puissance d’un mégawatt (c’est-à-dire 1000 kilowatt) pendant une heure. Mais l’électricité produite par la nouvelle centrale nucléaire de Flamanville (EPR) devrait coûter entre 110 et 120 euros le MWh, estime la Cour des Comptes. Dans ces conditions, les derniers appels d’offres solaire et éolien montrent l’urgence qu’il y a à investir dans les énergies renouvelables pour la transition énergétique.
        Les derniers appels d’offres en France assurent un prix d’achat de l’électricité de l’éolien terrestre à 60 euros par mégawattheure et à 57 euros pour le photovoltaïque au sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.