Macron continue, les retraités également

Journée nationale de manifestations décentralisées le jeudi 14 juin 2018.
Communiqué – Les organisations de retraité-e-s du groupe des 9 (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR-FP, LSR, Ensemble & Solidaires-UNRPA) ont décidé de donner une suite aux mobilisations du 28 septembre 2017 (80 000 manifestants) et du 15 mars 2018 (160 manifestations et plus de 200 000 manifestants).
Face aux multiples atteintes au pouvoir d’achat subies par les retraité.e.s depuis plusieurs années (gel des pensions pendant 4 ans, instauration de taxes, suppression d’abattement fiscal) l’augmentation de 1,7 poins de la CSG a été la goutte qui a fait déborder le vase. Les retraité.e.s en ont assez de se faire prendre pour « des vaches à lait ». Après avoir été qualifiés de « nantis » par le président Macron, voilà maintenant que celui-ci les accuse de ne pas faire preuve de solidarité envers les actifs et singulièrement des jeunes. En prétendant que la hausse de la CGT alimenterait l’augmentation du pouvoir d’achat des actifs par la baisse de leurs cotisations sociales, il ment à toute la nation et met en opposition les actifs et les retraité.e.s, brisant ainsi la solidarité intergénérationnelle.
Les propos qu’il a tenus le 12 et le 15 avril à la télévision confirment qu’il ne veut toujours rien comprendre de la colère des retraité-e-s. Il nous dit qu’il ne prend pas les retraité-e-s « pour un portefeuille », peut-être, mais il les prend bien pour un porte-monnaie … dans lequel il tape pour aller grossir les portefeuilles d’une minorité de privilégiés.
Cependant, l’énorme succès des manifestations a contraint le premier ministre à effectuer un tout petit geste en exonérant d’augmentation de la CSG 0,6 % des retraité-e-s…. Environ 100 000 ménages dont le revenu fiscal de référence (RFF) se situe juste au-dessus du seuil retenu pour cette augmentation, soit 14 404 euros, seraient concernés. Le comble du mépris c’est que cette décision ne serait effective qu’en 2019 !!
 Ce premier recul reste bien trop limité pour calmer les personnes retraitées en colère, mais il démontre que l’action peut payer et il invite à poursuivre la lutte. En signant massivement la pétition, les retraité.e.s exigeront que le Parlement prenne l’initiative d’une loi de finances rectificative qui annule la hausse de la CSG pour tous, mette fin au gel des pensions et décide de leur revalorisation.
Les organisations départementales de retraités de Saône et Loire (CGT, FO, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR-FP et LSR appellent à des rassemblements pour manifester dans 3 villes du département :
– à Chalon-sur-Saône à 15 h maison des syndicats
– à Mâcon à 15 h place St Pierre
– à Montceau-les-Mines à 15 place de la mairie
Elles appellent toutes les retraitées et tous les retraités à venir nombreux exprimer leur colère et leur mécontentement. En signant la pétition elles et ils exigeront que la hausse de la CSG soit annulée et que leurs pensions soient revalorisées. Ces pétitions seront remises aux 5 députés de Saône et Loire à l’occasion des rendez-vous qui leur ont été demandés.
 
Pour les organisations départementales de retraités CGT, FO, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR-FP, LSR
Michel MAILLET
USR CGT de Saône et Loire
 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *