Lycée Haigneré – Motifs lourds, sanction lourde, la CGT prend la défense du professeur exclu

Depuis le 16 mars dernier, Patrick Ducrot, professeur de mathématiques, sciences physiques et chimie au lycée Haigneré à Blanzy, a cessé d’enseigner. Il a été lourdement sanctionné par sa hiérarchie d’une exclusion temporaire de fonctions d’une durée de 18 mois assortie de 6 mois de sursis. Et sans salaire.

Au cours d’une conférence de presse ce jeudi au Syndicat des mineurs, nous avons eu connaissance des motifs de cette sanction disciplinaire :

de nombreux dysfonctionnements dans le déroulement de ses cours, les différences d’évaluation flagrantes dans l’évaluation des élèves, les rapports conflictuels avec sa hiérarchie, la tenue de propos violents et inappropriés ainsi que la diffusion d’une vidéo lors d’un cours dans laquelle M. Ducrot vide une dinde puis fait des va-et-vient avec son bras à l’intérieur de la dinde et lui tape dessus. A la fin de la vidéo un générique de fin souhaite aux élèves « de bonnes fêtes de fin d’année, plein de joie et plein de sexe ».

Des motifs accablants, voire malsains qui mettraient à terre tout individu. Patrick Ducrot aurait donc sciemment porté atteinte à la dignité du service public de l’Education Nationale, par ses propos et ses agissements.

45 menteurs et un seul qui dit la vérité ?

Patrick Ducrot qui n’a pas souhaité s’exprimer au cours de la conférence presse, n’est pas seul pour encaisser cet uppercut au menton. Très vite il a reçu le soutien d’un groupe d’élèves, un comité de soutien s’est constitué et la CGT est à ses côtés puisque depuis 33 ans, il a exercé de nombreux mandats syndicaux et de représentation du personnel au sein de deux lycées  dans le département de Saône-et-Loire. Il est, notamment, depuis 2015, membre de la commission exécutive de l’Union locale CGT de Montceau-les-Mines. « C’est un militantisme, il est de toutes les luttes » rappelle Jean-Pierre Meneghel de la CGT.

Devant toutes ces accusations, Patrick Ducrot avec les conseils de Dominique Communal, chargé des problèmes juridiques à la CGT, ne pouvait rester les bras croisés et a fait une requête en référé le 18 mars au tribunal administratif de Dijon pour suspendre l’exécution de la sanction.

Avant qu’elle ne tombe, Patrick Ducrot est passé en conseil de discipline le 13 novembre 2020. Intervient Jean-Pierre Meneghel. « Ou alors les 45 témoins, tous en faveur du professeur, ont menti et seul le chef d’établissement (Ndlr en 2019/2020), monsieur Bourse qui est à l’origine des poursuites, a dit la vérité. Comme en 14/18, c’est directement au poteau pour l’exemple. Il fallait sauver le soldat Bourse ».

Il rappelle que le proviseur muté au rectorat en octobre dernier, « est très engagé politiquement au sein de La République En Marche. Des tweets indélicats de sa part ont été capturés, « il a même sollicité quatre élèves (NDRL : elles ont quitté le lycée Haigneré depuis), pour filmer le cours où Patrick Ducrot diffuse la vidéo de la dinde ».

« Toutes ces pièces ont déposées chez un huissier » précise-t-il.

Syndicaliste et homosexuel

Sur la vidéo, « le générique de fin a été détourné » relate-t-il. Patrick Ducrot n’a pas écrit mais dit : « Je vous souhaite (Ndlr : il s’adresse à des élèves de 17/18 ans) une belle nouvelle année, pleine de charme, pleine d’amour, pleine de sexe, pleine de construction de l’avenir et plein de positif. On n’a qu’une vie. Il faut en profiter et la prendre à pleine dents. C’est ce que je veux faire et je veux que vous fassiez la même chose que moi. Au revoir ».

En fin de compte, Patrick Ducrot  » a le tort d’être militant et homosexuel » balance Jean-Pierre Meneghel qui se traduit par « les différences de considération entre filles et garçons ».

Désormais, Patrick Ducrot est sans ressources, sans soutien de l’Education Nationale, il peut demander le RSA ou encore trouver un poste dans le privé. « Le préjudice financier est de l’ordre de 60 000 € » fait savoir le cégétiste. Et les élèves sont sans professeur de maths avant les examens.

Dans trois ans, Patrick Ducrot espérait partir à la retraite. Le voici déjà sur la touche. « Notre camarade est tombé dans un guet-apens, il a été victime de l’animosité de son chef d’établissement » clame Jean-Pierre Meneghel.

D’ordinaire, au sein de l’Education Nationale, on a pour habitude de laver son linge sale en famille. Aujourd’hui la famille s’est brusquement agrandie.

Jean Bernard

Le comité de soutien va demander une audience au ministre de l’Education Nationale lors de sa visite à Autun, le 8 avril prochain. 

23 commentaires :

  1. on ne parle plus de dinde farcie maintenant ?

    voyons maintenant jusqu’ou la CGT peut encore mener l’administration à sa guise

    • Pardon ????!!!! Il y a un soucis ? Votre problème est il qu’il es gay ? Qu’il veuille animer son cours ?? Je suis une de ces élèves et à se que je sache vous n’avez jamais assister à un seul de ces cours , c’est un prof avec des valeurs il nous enseigne ces cours avec passions et envie alors avant de venir commenter pour dire de la m… réfléchissez y a deux fois car il manque beaucoup à ces élèves !!!! Sur ce bonne continuation à vous et votre avis mal placé

      • Pardon mais ayant été eleve dans sa classe il n’est pa du tout un bon prof il a des paroles et gestes mal placé et il a pas du tout l’étoffe d’un bon prof , il faut arrêter de défendre l’indefenfable !!

        • Désolé de vous dire que se n’est que mensonge ! Vos propos sont très déplacés nous parler d’un professeur qui est également un être humain, qui pense tout comme vous, qui a une vie également comme vous !
          Ceci ne sont qu’interprétations de votre part et donc un regard négatif !
          Mr Ducrot est un prof formidable et si quelqu’un peu justifier cela se sont nous ces élèves actuels. Donc votre mauvaise fois prenez la et repartez loin avec. Nous n’avons pas besoin de personne comme vous, manipuler par un directeur d’établissement !

      • Gélin, dommage qu’il ne soit pas prof de français …..On aurait pu juger de SES compétences en matière d’enseignement .

  2. Le plus inquiétant c’est que ce Monsieur est en fin de carrière . C’est à dire que depuis des dizaines d’années il a sévi auprès d’un jeune public par définition influençable.
    Quant on connait l’ Education nationale prendre une telle sanction est exceptionnelle .
    Il faut bien comprendre que son comportement a du être particulièrement polémique

    • Ça dépend, il arrive aussi que l’éduc nat’ réagisse de manière peu intelligente. On a pu le voir récemment avec l’histoire de Sylvain Helaine à qui on a retiré le droit d’enseigner dans certaines sections à cause de ses tatouages.
      Mais ne connaissant qu’une version de cette histoire, je n’irais clairement pas jusqu’à défendre P. Ducrot. Encore moins si cela remet en question le témoignage de certains autres élèves qui seraient eux, « manipulés par un proviseur » (sic).

  3. J’ai eu l’occasion de parler avec Patrick plusieurs fois sur sa situation au lycée. Il a tout mon soutien. Bon courage nous sommes avec toi.
    Bruno Silla

  4. On aime ou on aime pas
    Mais on doit surtout être juste
    Et impartial

  5. Depuis le 1er article sur le sujet, on y voit un peu plus clair sur les motifs invoqués, bien subjectifs en général. Dommage que domine encore la fanfare victimaire de la CGT, qui ne voit qu’opposition politique entre le militant fidèle et le patron inféodé à la droite. On connaît trop cette chanson, et chacun connaît ds son entourage qqs vieux bornés cégétistes et qqs gens de droite intègres et humanistes ! Cela dit, je note le côté homo, très discret, et plus d’une note laissant penser à un homme original, ouvert et créatif, adoré des jeunes qui l’entourent. J’ai donc un fort penchant à le soutenir dans cette situation… oú sa faute principale est en fait de trop prêcher la liberté !
    Mais, svp, l’ami. ne restez pas aussi discret, essayez de dire en qqs mots ce que vous êtes et vos valeurs. On est des centaines à vouloir vous entendre et à pouvoir franchement vous soutenir, en dehors des étiquettes….
    Courage !

  6. Je n’ai toujours pas compris ce qu’avait fait ce professeur pour que sa hiérarchie agisse ainsi. Que lui reproche t-on ? Encore un article de la CGT incomplet et mal rédigé, ce qui n’incite pas à un quelconque soutien à la cause qu’elle soutient mais sans nous en donner les tenants et les aboutissants.
    J’ai l’impression que tous les jours un papier est pondu par ce syndicat juste dans le but que son nom apparaisse dans l’informateur…

    • Non , c’est moi élevé de ce lycée et élève de ce prof qui es contacter l’informateur , c’est un professeur adorable alors ce genre de réflexion vous pouvez les garder pour vous ! Vous ne vous mettez pas à sa place 30 sec? Il es humain tout comme vous . Imaginer vous 1 ans sans salaire «  comment payer les factures? Comment payer l’essence ? Comment faire pour manger ? Remettre vous en question quelque seconde et après on en reparlera !!!

    • Je suis bien d’accord avec vous, quand la CGT s’en empare, ça (…)!
      Et malheureusement ce n’est pas un bon service rendu.

  7. Aujourd’hui à l’université l’UNEF organise des réunions interdites aux blancs… Oui cela existe en France, le blanc est persona no grata dans son pays, on ne rêve pas. Aucune réponse sur ce racisme affirmé de la part de l’état, aucune réponse de la part de l’éducation national, aucune réponses des associations contre le racisme. Alors focaliser de cette manière sur un prof c’est faire beaucoup de bruit, alors qu’il y a bien plus urgent à mater.

    • Plus urgent ??? Y a t-il quelque chose de plus urgent que des élèves qui on le bac dans 2 mois pour avoir un avenir ?? Y a t’il quelque chose de plus urgent qu’une personne humaine qui se donne à 200% pour vivre ??? En toute franchise la vie es un combat pour tout le monde alors stop !

      • Ah je vous confirme que le racisme anti Français, anti blanc dans nos universités est très largement au dessus de vos « priorités » vu par le petit bout de la lorgnette ! Croyez bien que si le bac qui dépend de notre culture désir encore exister dans un état de droit avec des matières enseignées ouvertes et non décidées par des religieux extrémistes, il n’y a aucun débat sur le sujet.

      • Pourquoi tant d’agressivité mademoiselle ? Certains commentaires ne sont pas agressifs à l’encontre de votre professeur… Cela va être difficile d’avoir son bac oui, mais le problème n’est pas qu’en math…

    • Vous êtes complètement hors sujet , l’UNEF n’a rien à voir dans ce débat.

    • Arrêtez de fabuler , votre propos RNiste est mensongé ; que ce soit le PS , le Ministre de l’éducation ont entre autres dénoncés ces réunions; informez-vous avant d’essayer de répandre des fake-news.

  8. Mon fils l’a actuellement en tant que professeur ou l’avait du coup, et bien ce qu’il m’en dit ce n’est qu’en mal, genre un élève discute et bien c’est toute la classe qui ramasse des devoirs supplémentaires, très lunatique un coup il rigole et 2 mn plus tard il pète un plomb, il crie énormément et ne donne pas de leçon à apprendre, distribue des fiches d’évaluation directement et il a intérêt de prendre la correction car c’ est celle-ci qui fait foi de leçon et si tu n’as pas compris la correction tanpis pour toi. Aussi il a des réflexions racistes et mal venues dans certaines circonstances comme la seconde guerre mondiale, ça gaze ?
    Bref un manque de pédagogie et qui ne date pas d’hier….. De toute façon vu qu’il faut en faire des tonnes pour se faire virer par l’éducation nationale, il doit avoir un dossier rempli d’autres fautes commises à son effigie.

  9. En tout cas je ne félicite pas le prof d’orthographe de ce lycé.

  10. ça pique tellement que c’est communicatif : lycée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.