L’histoire du 5e régiment de Dragons fait une halte à Montceau

Il date de 1668 sous le règne de Louis XIV. Le 5e régiment de Dragons à 350 ans et le 2e escadron sous le commandement du capitaine Barichello a été reçu à l’hôtel de ville de Montceau-les-Mines.

Une réception historiquement forte, notamment pour Marie-Claude Jarrot. Ce régiment, rappelait le colonel Cologny, délégué militaire départemental, « est arrivé à Mâcon en 1940, a crée le maquis Baubery et des officiers ont lancé l’armée secrète ».

La résistance, Montceau ville médaillée de la Résistance, ses deux maquisards, Mario Beninca et Roger Joly qui sont encore là pour témoigner et ce 5e régiment de Dragons qui a contribué à chasser l’ennemi. Un régiment qui a une place toute particulière « dans notre ville car le 6 septembre 1984, une prise d’armes a rassemblé plus de 150 soldats du 5e RD en présence d’André Jarrot, compagnon de la Libération et maire. C’est mon père » rappelait Marie-Claude Jarrot. Une rue de Montceau porte le nom du 5e RD.

« Votre régiment fait partie de la résistance, des mineurs l’ont rejointe structurée par le 5e RD. Et grâce à eux, soldats, maquisards, la victoire a été rendue possible. Montceau a prouvé dans ces instants là que ce petit coin de France était capable de rebondir, capable de fierté » soulignait madame le maire.

Le 2e escadron du 5e RD a profité de son séjour à Mary où il logeait à la salle des fêtes, de mettre ses pas dans celui des ses glorieux aînés, ces résistants qui ont combattu du côté du Mont-SaintVincent, Marigny et Mary et d’écouter Mario et Roger. L’attaque du tain au Galuzot, quel acte de courage !

De Louis XIV à nos jours, l’histoire en s’arrête jamais. Elle a fait une halte cet automne à Montceau-les-Mines.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *