Les voeux du député Rémy Rebeyrotte, du rêve à la réalité

2022, une année responsable

J’ai fait un rêve : que 2022 soit une année où s’exerce la responsabilité individuelle de tous au service du collectif, de la Société toute entière.

M’est revenu en mémoire une phrase que cite souvent Bernard Hinault, qu’il a reprise à Cyrille Guimard : « la responsabilité est le prix de la liberté ». L’un et l’autre, sur les Routes du Tour, en savaient quelque chose.

En 2022, que signifie exercer et assumer sa responsabilité au service du collectif ?

C’est bien sûr se faire vacciner pour se protéger soi-même, mais aussi protéger les autres, permettre aux soignants de souffler, mais surtout de ne pas déprogrammer des interventions nécessaires aux soins, voire à la survie, de nos contemporains.

C’est aussi ne pas se cacher derrière un pseudo sur les réseaux sociaux pour distiller ou propager la haine, en comptant bien sur l’anonymat, comme le font depuis toujours les auteurs de lettres anonymes, toujours prompts à menacer, à distiller leur venin ou à dénoncer des « lâchetés » en pratiquant les pires, allégrement.

Etre responsable aujourd’hui, c’est aussi servir l’intérêt général, voir et construire ce qui nous rassemble plutôt que de passer son temps à mettre de l’acide pour aggraver les plaies et élargir les crevasses du chacun pour soi, du rejet de l’autre, des haines recuites sous toutes leurs formes et d’où qu’elles viennent.

Enfin, exercer sa responsabilité, c’est être citoyen, exerçant son droit et son devoir de vote, s’engageant dans la vie civique, économique, sociale, politique ou associative, non pour y faire la « guerre », mais pour y être constructif, créateur, au service de l’Homme, au service de tous et du bien commun.

Alors, oui ! Que 2022 soit une année responsable pour construire la suite, une année plus solidaire envers ceux qui souffrent et doivent trouver l’expression de la solidarité nationale, une Société plus investie par ceux qui n’ont aucune raison de ne pas contribuer au bien commun -on ne doit pas profiter de la Société mais la servir-, une Société qui respecte bien davantage les Hommes et donc la planète où ils vivent, une Société qui fait Société : la fraternité ne saurait être oubliée !

J’ai fait un rêve, mais pour citer Saint-Exupéry, « l’avenir n’est pas à prévoir, mais à permettre ».  Alors, permettons à 2022 d’être cette année-là, celle qui s’inspire du fabuleux destin de Joséphine Baker et de sa devise « Ce Pays m’a tant donné que je voulais le remercier par mon engagement à ses côtés ».

Tous mes vœux à chacun d’entre vous et à vos proches pour cette nouvelle année.

 

Rémy REBEYROTTE

Député de Saône-et-Loire

Conseiller Régional de Bourgogne Franche-Comté

Un commentaire :

  1. Passer en deux semaines de la discrimination virulente des non-vaccinés à prétendre vouloir construire ce qui nous rassemble plutôt que le « rejet de l’autre » provoque une perte de crédibilité, voire une défiance envers ce député prompt à réajuster ses discours opportunistes.
    Les leçons de morale infantilisantes, les citations pédantesques, la propagande sans preuve et sans fondement scientifique entachent l’honorabilité au lieu de la servir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.