Les galipotes – Un boeuf musical parfait dans l’esprit de Noël

Ne dit-on pas le boeuf de Pâques. Alors pourquoi s’interdire le boeuf de Noël ? Si avec la SNCF c’est possible _ encore que, actuellement c’est plus difficile _ avec l’Abreuv’Art des Galipotes, le boeuf de Noël n’est pas un mythe, bien au contraire c’est une réalité que la salle de la Trèche à Sanvignes a vécu vendredi soir.

Des musiciens, des chanteurs et un public toujours aussi nombreux ont donc participé au dernier boeuf de l’année et a pu ainsi fêter, avant l’heure, cette belle tradition qu’est Noël, dans la joie et la bonne humeur.

L’année 2019 a failli s’achever sur une très belle note. Elle l’a été mais aurait pu entrer dans le guide des records. Pascal et Fabiola et toute la bande de bénévoles ont cru un instant atteindre la barre des 1000 adhérents. Avec 130 nouvelle adhésions ce vendredi soir, ils ne furent pas loin mais durent se contenter de 988.

En attendant cette barre des 1000, celles et ceux qui ont partagé cet instant festif et convivial, ont également déguster les excellentes pâtisseries confectionnées au cours des ateliers cuisine des Galipotes.

J.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *