Les communistes ont de la suite dans les idées

  membre du Parti de la Gauche Européenne-Section Bassin minier-

Pour un plan de transformation économique, sociale et écologique (suite).

 

Photo illustration.

Au regard de la gravité du moment, les parlementaires communistes, proposent un plan de transformation économique, sociale et écologique.

Souveraineté agricole et alimentaire

Garantir aux 500 millions d’Européens une alimentation accessible et de qualité implique de redonner en urgence les outils et les leviers d’intervention publique permettant d’assurer notre pleine souveraineté dans le domaine agricole et de la pêche.

Nos propositions :

  1. Convoquer une “Conférence européenne pour la reconstruction d’une Politique agricole et alimentaire commune” (PAAC) afin de réduire les dépendances et de garantir les moyens pour assurer la transition écologique de l’agriculture européenne.
  2. Renoncer aux accords de libre-échange ou, à défaut, instaurer une exception agricole, sur le modèle de l’exception culturelle.
  3. Augmenter de 2 milliards d’euros les aides publiques en faveur de la conversion agro-écologique de l’agriculture française et des circuits courts.
  4. Flécher dans le budget de la PAC un plan spécifique « protéines et légumineuses » pour assurer l’indépendance de l’UE en protéines végétales à destination de l’alimentation animale.
  5. Déterminer des prix minimum d’achat couvrant les coûts de production et assurant la rémunération des agriculteurs à travers la mise en place d’une Conférence nationale.
  6. Instaurer une caisse publique d’assurance et de gestion des risques en agriculture couvrant de façon universelle toutes les productions et tous les agriculteurs.
  7. Renforcer le rôle de l’ONF dans la gestion collective durable de la forêt française pour la préserver des conséquences du réchauffement climatique.
  8. Instaurer des prix minimum d’entrée sur le marché français des produits alimentaires afin de réduire la distorsion de concurrence avec les pays qui pratiquent le dumping social et environnemental.
  9. Protéger le foncier agricole pour favoriser les installations des agriculteurs et accroître le contrôle des investissements étrangers agricoles.
  10. N’autoriser sur le marché français que des produits provenant d’une pêche raisonnée et durable.
  11. Renforcer le secteur de la pêche artisanale : grand plan de formation pour les marins avec un guichet unique comportant un fonds de garantie pour les jeunes pêcheurs qui s’engagent dans un projet de renouvellement de navire et le lancement d’une grande campagne de promotion des métiers de la pêche auprès des jeunes.

2 commentaires

  1. superbe la photo des électeurs

    tous atteints d’encéphalite télévisuelle il va de toi

  2. Mais bon sang, bien sur ….. Mais pourquoi ne l’ont ils pas fait quand ils étaient au gouvernement ?

    Au fait, on fait comment ? Parce que les Yaka Faukon, le plus facile, c’est de les écrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *