Législatives 2022 – Louis Margueritte et M-C. Jarrot passent à l’offensive

Le temps est venu, à quelques jours du second tour des législatives sur la 5e circonscription de Saône-et-Loire, de ne pas se laisser embobiner par l’adversaire.

Ce mardi soir, à la salle du centre nautique de Montceau-les-Mines, le candidat de la majorité présidentielle, Louis Margueritte et sa suppléante, maire de Montceau-les-Mines, Marie-Claude Jarrot, sont passés à l’offensive. Ils ont lu attentivement les 51 pages du programme de la Nupes (Nouvelle union populaire écologique et sociale), les idées de Jean-Luc Mélenchon avant d’être celles des candidats qui avant toute chose, ne rêvent que d’une chose, que le leader de la France Insoumise occupe Matignon.

En préambule, Marie-Claude Jarrot a aussi mis l’accent sur ce territoire qu’elle connaît parfaitement, « je suis maire d’une terre de travail et d’ouvriers, polyculturel et d’une ville nouvelle où nous vivons en unité que nos aïeux ont mis du temps à construire ». A ceux qui la blâme de « tourner sa veste », elle répond, « je suis un maire de droite. J’ai rejoint Edouard Philippe qui est un homme de droite et, Horizons (NDLR : le parti de l’ancien Premier ministre) travaille avec Ensemble pour la majorité présidentielle. Je n’ai jamais changé d’étiquette. J’ai quitté un parti qui s’est droitisé et jamais je n’irai dans un parti des extrêmes ».

« Les Insoumis se considèrent au-dessus de la République »

(Louis Margueritte)

Elle invective encore ceux ou celles qui lui envoient des message du genre « Si ton père… Non mais, c’est bon ! Mon père me dirait qu’il est fier de moi comme toute ma famille ».

Le binôme Marguerrite/ Jarrot, « un duo de qualité, bien équilibré en termes de compétences et d’ancrage et de la vision de la France » souligne le maire de Montceau, affronte dimanche 19 juin 2022, le candidat insoumis de la Nupes, Eric Riboulet et sa suppléante Fatima Kouriche. Arrive donc un moment il faut appeler un chat un chat, opposer deux projets, deux visions, deux images de la France et ne pas se laisser berner « par un coup politique et un candidat qui vient de la France Insoumise, un mot d’ailleurs choisi à dessein » relève Louis Margueritte. « Riboulet est un Insoumis, ces gens qui se considèrent au-dessus de la République. De rappeler encore « le culte de personnalité de Mélenchon qui hurle : la République, c’est moi ! Mais pour qui se prend il ? lance celui qui fut directeur adjoint du cabinet de Bruno Le maire. Est-il besoin de rappeler, en avril dernier, juste avant les législatives, la déclaration de Clémentine Autain : « Si LFI est battue dans les urnes, elle cherchera la victoire dans la rue ».

Il mord encore à pleines dents dans « la police tue » d’un Mélenchon tribun de l’extrême. « Ce sont Riboulet et Mélechon qui vont aller voir les parents dont l’enfant, un policier, un gendarme, un pompier, a donné sa vie pour la France ? » cingle Louis Margueritte.

La vision irréaliste de la Nupes, il l’a tance avec tout autant de pragmatisme. « On ne créé pas un million d’emploi par décret, encore faut-il expliquer comment on va faire. Moi, je suis sur la ligne politique de Président » qui a permis la signature des 700 000 contrats d’apprentissage.

« La gratuité dans les cantines, ce n’est pas possible »

(Marie-Claude Jarrot)

A Bercy, Louis Margueritte s’est occupé des travailleurs indépendants, les commerçants, artisans et professionnels libéraux qui bénéficient aujourd’hui d’une protection sociale spécifique et offre les mêmes types de garanties que le régime général des salariés. « C’est de gauche ? de droite ? c’est juste ». En cas de faillite, « leurs biens personnels, et plus seulement leur résidence principale, sont protégés et ne peuvent plus être saisis ».

Dangereux, le projet de Nupes, l’est également pour Marie-Claude Jarrot notamment dans la gratuité des cantines scolaires. « On ne rase pas gratis, il faut à un moment, la participation, même très modeste, des familles selon le quotient familial. La gratuité, ce n’est pas possible » justifie le maire qui connaît le sujet dans sa commune.

C’est comme les déserts médicaux et la problématique de l’oncologie au CH de Montceau. « Encore faut-il avoir des oncologues ! Nous avons convenu que les cardiologues, les pneumologues, les oncologues soient là pour travailler ensemble sur le groupement hospitalier du territoire. Par ailleurs, l’angioplastie à Chalon, nous l’avons obtenu tous ensemble, les maires du territoire » explique-t-elle.

C’est déjà et ce sera encore dès le 20 juin, la méthode de travail de Louis Margueritte, celle justement  de travailler ensemble et d’intégrer dans sa réflexion du développement du territoire, tous les acteurs, « nous discutons, nous échangeons ». Ce qui s’appelle pour Marie-Claude Jarrot, « l’utilité, être utile à son territoire ».

Jean Bernard

 

9 commentaires :

  1. Il faut un certain aplomb pour évoquer , même brièvement , notre désert médical , qui s’est encore aggravé au cours de ce dernier mandat par de nouvelles fermetures de lits à l’hôpital , de nouvelles fermetures de services , et donc le départ de médecins , infirmières , personnels soignants … Et que dire des « médecins de ville » que l’on nous conseille généreusement de consulter prioritairement … Que l’on nous précise où les trouver en nombre correspondant aux besoins ! Oui notre ville et le Bassin Minier ont un passé , d’autant plus douloureusement présent dans nos mémoires que les artifices qui lui succèdent nous rangent dans la catégorie de territoire sous équipé , sous développé !

    • Auriez vous par hasard oublié la Maison de Santé Pluridisciplinaire ?
      Dès son élection en 2014 Mme Jarrot a pris à bras le corps le problème de la désertification médicale qui avait totalement été oublié par son prédécesseur de gauche.
      Il y a eu ensuite le Centre de santé départemental installé dans des locaux de la ville, à l’initiative du Conseil Départemental.
      Donc dire que rien n’a été fait… tout de même !!!
      Concernant enfin l’hôpital la situation actuelle actuelle est la conséquence directe de la mésentente entre les anciens maires du Creusot, qui n’ont pas su, pour des raisons d’égos, mener à bien le projet d’un hôpital communautaire.

  2. Parfois on dit tel père telle fille mais pour le coup ce n’est pas le cas . Mr André Jarrot (…) mais alors s’il y a une chose que l’on ne pouvait pas lui reprocher c’est de retourner sa veste au gré du vent et de ne pas faire son travail d’élu. Comme quoi les temps changent et pas tjrs en bien

  3. Il apparaît probable que M. Margueritte ne sait qu’approximativement ( dans le meilleur des cas ! ) où on l’a débarqué ! Si sa seule référence est sa suppléante , guide-culbuto universel !!! …

  4. . Est ce que justement le niveau de ses compétences on fait qu’il ne pouvait pas espérer mieux et donc qu’il devrait se satisfaire de ce qu’on lui attribue comme suppléant. ?

  5. Fjm, Mme Jarrot n’a pas retourné sa veste, elle est restée fidèle à ses convictions, elle a quitté LR qui se rapproche chaque jour un peu plus de l’extrême droite.
    Elle a rejoint Horizon, partie politique de droite, crée par Mr Philippe qui est gaulliste, de droite, et qui est un proche de Mr Juppé.
    Pour mémoire, Mme Jarrot a donné son parrainage lors des élections présidentielle de 2017 à Mr Juppé.

    • Heureusement qu’il y a des gens comme vous pour soutenir Mme Jarrot . En même temps vous etes l’exemple parfait de gens qui ne voient pas la réalité de ce qu’est la vie politique aujourd’hui. Je pense que le mot enfumage et l’expression  » se faire rouler dans la farine  » ne font pas partie de votre culture . Pauvre France et surtout pauvres Français.

  6. Fjm, vous avez une vision de la politique, et moi j’en ai une autre.
    Vous pensez ce que vous voulez, ceci ne regarde que vous, vous n’appréciez pas Mme Jarrot, c’est votre choix, et il est autant respectable que le mien.

    Je vous ai expliqué le parcours et les choix de Mme Jarrot, et je ne vois aucun enfumage là dedans, et pour cause, je vous ai démontrer qu’elle n’a nullement retourné sa veste, en 2017 elle a donné son parrainage à Mr Juppé lors des présidentielles, en 2022 elle rejoint le parti de Mr Philippe qui est un proche de Mr Juppé.

    Maintenant si vous n’êtes pas convaincu, c’est votre droit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.