Le vintage l’affaire des jeunes ?

Ça fait bien dix personnes qui me demandent « t’as pas encore des vinyles dans un coin ? »

Le CD est en perte de vitesse maintenant avec le streaming gratuit ou payant.

Et voilà que la bonne vieille galette re-pointe le bout de son microsillon pour les amateurs et les collectionneurs qui apprécient pour les uns ses qualités artistiques et son côté immersion dans le son et le lieu de captation et pour les autres, son côté vintage et tendance. Bien entendu il y a des gens qui sont les deux.

Lorsque les enfants de l’âge numérique craquent pour le vinyle, ça fait frémir les cotes et cela préfigure un bon marché juteux.

Ce qui est extraordinaire c’est que la tanche d’âges la plus acharnée à entre 13 et 25 ans, c’est-à-dire tous ceux qui n’ont connu que le CD et le DVD.

En France, depuis 2010, année où l’on a commencé d’observer au plus près les chiffres, on peut estimer que la vente de vinyles dépasse allègrement les 600 000 unités par an.

« Les disquaires indépendants représentent entre 70 et 80 % du marché du vinyle, donc le niveau réel des ventes est beaucoup plus important « , estime le Calif (Club action des labels indépendants français).

Le samedi 21 avril 2018 a eu lieu dans toute la France le « Disquaire Day », les ventes ont explosé.

Pourtant attention aux faux ancien et au vrai récent. Des fabriques de vinyles en reprenant les vieilles matrices se multiplient.

Et les amateurs sont là à chiner, chercher, demander quasiment sous le manteau « t’en as ? Du bon ? ».

Cette semaine encore un amateur, collectionneur, qui veut agrandir sa collection (juste 300 pièces) m’a donné son mail, au cas où… C’est un jeune sérieux très impliqué dans la culture… Benjamin.letot@gmail.com.

Avis aux amateurs il y a peut-être mieux que les vides greniers pour se faire un peu d’argent avec les 33 ou 45 tours qui dorment dans des cartons ou embarrassent des rayonnages.

Gilles DESNOIX

Un commentaire

  1. alors suite a la lecture de cet article , je corrige juste une coquille , surement erreur de ma part , mon adresse mail est la suivante
    benjamin.letot@gmail.com avec un b minuscule
    en tout cas merci Gilles

    Benjamin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *