•  

Le jour de gloire du RCMB

Les rugbymen montcelliens ont été fêté comme des rois à leur retour à la maison après le titre de champion de Bourgogne Franche-Comté.

« Qui ne saute pas n’est pas Montcel… lien »! « Qui ne saute pas n’est pas Montel…lien »! A la descente du bus des joueurs du RCM juste devant le siège à Montceau-les-Mines, les supporters revenus un peu plus tôt de Beaune, sont en liesse. Les joueurs soulèvent le bouclier, ils exultent de bonheur. Se forme une haie d’honneur pour féliciter les champions de Bourgogne Franche-Comté. La fête peut commencer.

Voilà comment avec une envie plus forte, le RCMB a terrassé Chaumont à dix minutes de la fin. « Nous étions bien en place  notamment dans le premier rideau défensif » explique l’un des deux entraîneurs Stéphane Robbe. La victoire du RCMB sur Chaumont 20 – 16 est amplement méritée.

Le président Frédéric François est sur son nuage Rouge et Blanc, il veut remercier tout le monde, « les joueurs en premier et l’investissement des coaches. Le travail effectué toute la semaine avant la finale, surtout après la défaite à Chaumont, a permis à chacun de se remettre en cause. Mais c’est tout le travail de la saison qui est à mettre en avant ».

Une fin de saison en fanfare, celle dont les bénévoles du club avaient rêvée. « C’était note objectif » rappelle le président. A Montceau-les-Mines et même dans la région Bourgogne Franche-Comté, le RCMB a fait parlé de lui. « Nous sommes partis de rien, cela prouve que nous sommes un club sérieux. Ce titre de champion, c’est notre Graal. C’est notre fierté, on ne doit rien à personne. La brocante, la semaine dernière, elle a servi pour offrir cette soirée aux supporters et aux joueurs ».

Le RCMB représente dans sa grande dimension les valeurs du rugby, une famille unie qui se serre les coudes où chacun travaille pour l’autre. Ce titre de champion vient donc récompenser cette fierté si chère aux Rouge et Blanc et l’année des 110 ans du club. Tout un symbole.

La saison toutefois continue avec les phases nationales et les 32es de finale contre le champion d’Alsace-Lorraine, Luttenberg. Que du bonus.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *