Le Creusot – Sidney Digoy poursuit sa grève de la faim

Voilà une semaine que Sidney Digoy a entamé une grève de la faim dans l’espoir de revoir son fils âgé de 2.5 ans qui est actuellement chez sa mère à Villeurbanne.

En début de semaine, le Creusotin est resté trois jours devant le palais de justice à Lyon dans l’espoir d’être entendu par le juge. Sans résultats.

Sidney Digoy est donc de retour au Creusot où depuis ce vendredi matin 10 heures, il est sur la place de la mairie et poursuit sa grève de la faim.

Il a, par ailleurs, envoyé un courrier au garde des Sceaux, ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti où il explique sa situation de père privé de son enfant depuis dix mois.

J.B.

Un commentaire :

  1. « La famille n’a jamais subi autant d’évolution que ces cinquante dernières années avec la révolte de mai 68 contre l’autorité sous toutes ses formes, et contre les pères en particulier. D’où l’effacement du père et de l’autorité, l’émancipation des femmes et des mœurs (élargissement du mariage aux couples homos, PMA…) et l’essor de l’individualisme. Nous sommes passés d’une société patriarcale à matriarcale et le père a du mal à trouver sa place dans cette société qui tend à l’exclure. Notre communication évolue également par la pléthore d’outils, souvent virtuels, évinçant les échanges directs traditionnels, et par l’instantanéité dans tous les domaines, y compris dans les couples qui se font et se défont au gré des pulsions, créant des orphelins du divorce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.