Le Creusot – Rémy Rebeyrotte : « que les non-vaccinés s’isolent »

Rémy Rebeyrotte, député de la 3e circonscription (Autun – Le Creusot) est en admiration devant le président Emmanuel Macron. Aussi, alors que l’année 2021 tire à sa fin, a-t-il voulu dresser à sa permanence au Creusot, un bilan qui, vous l’avez compris est très favorable à la majorité présidentielle.

Reste que la situation sanitaire est de nouveau préoccupante en cette fin d’année. Il se félicite néanmoins de la posture du président qui « continue à sensibiliser ceux qui n’ont pas franchi le pas de la vaccination sans les opposer aux autres ». Rémy Rebeyrotte ajuste toutefois ses propos, « je sens monter une tension entre les non-vaccinés et les vaccinés. Ces derniers ne comprendraient pas de refermer le pays à cause de 5 millions qui ne le sont pas ».

Il rappelle encore que les soignants vivent la situation de plus en plus mal, que ce sont les non-vaccinés qui sont admis à l’hôpital (au moins 8 sur 10), qu’il n’est plus possible de voir des personnes en danger extrême alors qu’ils auraient pu l’éviter.

En France, chacun à le droit de se faire vacciner ou pas. « Nous devons continuer à convaincre » mais son approche pour les non- vaccinés est sans appel. « Ils peuvent toujours choisir l’isolement mais vraiment l’isolement qui serait quasiment une obligation, une sorte de confinement auquel ils devront s’astreindre » lâche le député de laREM.

Le tacle du député et conseiller régional à la présidente de Région

Il est très remonté également par ceux qui utilisent de faux pass sanitaires. « C’est très grave. Nous pourchassons ceux qui organisent le trafic de faux pass ».  Rémy Rebeyrotte est donc favorable au pass vaccinal qui devrait entrer en vigueur fin janvier 2022. Même les tests négatifs ne seront plus pris en compte pour se faire un resto. C’est vacciné ou rien, « s’isoler si vous n’êtes pas vaccinés » répète le député. « La liberté ne consiste pas à faire ce qu’on veut mais à respecter autrui. Se faire vacciner, nous le faisons pour les autres, la société toute entière ».

Rémy Rebeyrotte se réjouit qu’Emmanuel Macron prenne la présidence de l’UE à partir de janvier et pour six mois. « Je suis très séduit par le programme du président, notamment autour de la souveraineté européenne sur les question industrielle, agricole, énergétique, « avec le nucléaire et le renouvelable » et la gestion de l’immigration au plan européen.

Bientôt, les Français éliront un nouveau président ou renouvèleront leur confiance à Emmanuel Macron. Que fera Rémy Rebeyrotte aux législatives ? Sachant que le Parlement arrêtera ses travaux le 24 février 2022, c’est après qu’il prendra une décision. « Parlementaire est un travail très exigent qui demande des sacrifices familiaux. C’est avant tout une réflexion personnelle. Ce qui m’incite à y retourner, c’est de voir la capacité du président à rassembler, du centre droit au centre gauche ».

Le député termine sur son appréciation à propos de la Région Bourgogne – France-Comté, dont il est également conseiller régional. « Que la présidente (Marie-Guite Dufay) ne soit pas que la présidente de la Franche-Comté ». Tout est dit.

Jean Bernard

24 commentaires :

  1. SI SEULEMENT VOUS avIez défendu normalement le dossier de la RCEA , l etat et l europe aurait dû financer dans sa totalité le financement
    Total des travaux……et les millions et millions d euros que la region , le département de saonene et loire et la Ccm auraient servis à D AUTRES INVESTISSEMENTS pour l attractivité de notre secteur…..C est bien plus facile de faire une déclaration qui ne sert à RIEN….

  2. Monsieur donneur de leçon, qui, pour les anciens, savent qu’il a toujours tourné sa veste, en fonction d’où le vent tournait.
    Il fait partie de ceux qui montent les gens les uns contre les autres, c’est à dire gouverner par la peur et diviser pour mieux régner.
    Voulez-vous mettre un signe distinctif aux non-vaccinés ?

  3. Étonnant étalage de contre-verités sur la pandémie !
    Plus facile de fustiger les non vaccinés que de reconnaître que le vaccin fonctionne en réalité très mal… faux de continuer à dire que les non-vaccinés sont les principaux véhicules du virus ! Il suffit d’un peu de curiosité critique pour le savoir…
    Avec l’omicron le tout vaccin démontre son impasse..
    Et si on autorisait aussi, enfin, les traitements précoces ?

  4. pourquoi ces mensonges !
    les chiffres exact 43 pourcent non vacciné
    et 57 vacciné
    sachant que l’injection est toujours en phase EXPERIMENTAL !!
    validation fin 2022 ou 2023 si concluant !

  5. A rolland et à ceux qui exploitent le malheur de la maladie:
    Oui il faut mettre un signe distinctif:
    – aux non-vaccinés qui entretiennent le développement du virus et démobilisent les hôpitaux des soins d’autres maladies.
    – aux syndicats qui veulent laisser se propager le virus en entreprise pour foutre la m… dans l’économie.
    – aux politiques qui ne pensent qu’à eux en étant anti-tout et au détriment de notre santé.
    – aux professions de santé (certains) très politisés, seigneurs des plateaux de télé, qui pour se valoriser ont pris l’option de la contradiction, dont se régalent les journalistes avides de buzzz.
    – à tous ces gens qui ne pensent qu’à déstabiliser politiquement le pays par gloriole personnelle.
    Mais pour tous ces gens, c’est en fin de compte leur comportement qui leur meilleur signe distinctif.

  6. A vous HI HI …

    OK ! S’il faut mettre un signe distinctif: Alors proposez lequel, peut être en avez vous un au fond de vos tiroirs qui l’aurait échappé belle ? Vous êtes très gentil, car certain(e)s souhaitent bien pire que cela !
    – les @**inez dont vous faites sans doute forcément partie (sans mettre tout le monde dans le même panier) selon les choix que vous avez faits en votre âme et conscience avez vous entendu parler que les hôpitaux se vidaient de leurs lits voilà déjà quelques années bien avant qu’un virus ne s’abatte sur notre planète, avez vous entendu parler de la fermeture des hôpitaux, avez vous entendu parler du numérus clausus en chute libre ? La liste serait longue de la décadence qui s’est mise en route il y a bien plus de deux années et qui va durer… durer….
    Etes vous conscients que ce n’est pas que dans le médical que tout mal ?

    Vous osez prétendre que ce sont ceux que vous nommez piteusement des non-@**inez » qui sont la cause de tout ce qui se passe dans notre bas monde. Mais en tant qu’injecté vous cautionnez bien des choses, y compris la discrimination, y compris le limogeage de médecins, de soignants, ceux là même qui ont été applaudis il y a bientôt deux ans hypocritement, sans vous souciez de l’origine du chaos dans lequel nous sommes tous plongés ! Tous sans exception ! Vous acceptez tout sans vous souciez de ce que les générations futures auront à rembourser… A vie..
    Cataloguer les personnes qui n’ont pas les mêmes idées que vous d’anti-toux même s’ils ne toussent jamais les autorisent à vous cataloguer d’accepte-tout, alors. Les uns peuvent se regarder dans un miroir, c’est moins sûr pour les autres.
    En fait vous accusez tout le monde !!
    – aux syndicats
    – aux politiques
    – aux professions de santé
    – dont se régalent les journalistes avides de buzzz.
    – à tous ces gens
    par gloriole personnelle.
    En tout cas dans cet étalage de fautifs vous n’évoquez pas le haut de la pyramide.
    Mais alors pour vous ? A qui la faute ? En tout cas pas la vôtre ! Vous êtes blanc comme neige.

    • Comme vous pensez différemment de Hi-Hi , vous commentez mais on peut vous rétorquez que vous généralisez ses commentaires ; ils ne parlent pas de tous les syndicats , tous les politiques , tous les professionnels de santé ; mais d’une catégorie d’anti président aigue qui confondent politique et santé ; politique et altruisme .
      Ce que j’ai moi compris , c’est que les personnes vaccinés sont un peu (voire beaucoup pour certains) excédés de voir que les personnes non vaccinées sont les personnes qui actuellement occupent principalement les lits de réa et que nos personnels soignants qui font leur travail sans distinction pourraient s’occuper d’autres personnes pour d’autres pathologies. Les regrets des non-vaccinés sortant des réas ne satisfont pas les soignants ; il aurait été plus citoyen de se faire vacciner .
      Je ne suis pas non plus béatement accroc à la vaccination mais à ce jour , c’est le seul moyen de se prémunir contre les formes graves ; les gestes barrières sont eux valables pour tout le monde , vaccinés ou pas .
      Pour votre dernière phrase concernant le haut de la pyramide , c’est quand même triste qu’en France des personnes ne se fassent pas vacciner simplement parce que les gouvernants n’ont pas les mêmes idées politiques ; lorsque les vaccins se sont démocratisés les français se sont posés beaucoup moins de questions , peut-être étaient -ils plus solidaires et citoyens. Dernière petite remarque ; quand j’ai fait mon service militaire , il n’y a pas eu de questions , il y a eu un rendez-vous pour être vacciné tel jour et à telle heure , tous en rangs , ceux qui ne l’ont pas fait avaient une raison valable indiquée dans leur dossier personnel .

      • bien d’accord avec vous

      • Je ne pense pas différemment de … Je pense tout simplement et pourquoi serait-ce moi qui pense différemment et pas lui ou elle et pas vous.
        Je ne généralise rien (c’est votre façon d’interpréter ce que vous lisez, c’est votre droit) et j’évite de rejeter la faute de tout ce qui se passe sur le dos de coupables présumés innocents.
        Peut être est-ce plus intelligent de généraliser que de stigmatiser ; de discriminer.
        Les personnes non pikées sont tout autant (un peu voir beaucoup pour certaines) excédées que les pikées. Excédées de cet acharnement à leur encontre, excédées d’entendre, de lire que c’est leur faute si le peu de lits restants sont occupés par des non pikés. Obligatoirement les services sont submergés puisque les lits manquent puisqu’ils ont été sacrifiés, supprimés (je ne l’invente pas), comme l’a été le personnel. Excédées de constater que ces personnes pikées n’essaient pas de connaître (preuves à l’appui) la réalité des chiffres qui sont divulgués sur les médias mainstream. Consultez le rapport de l’ATIH entre autres où les chiffres ne sont pas sortis du chapeau d’un magicien. C’est ce que je comprends moi comme vous pouvez le comprendre vous mais au sens inverse. De toutes manières une seule maladie/pathologie existe de nos jours : COVID19.
        Avez-vous interrogé vous-mêmes les non pikés sortant soi-disant de ce que vous appelez « Réa ». Avez-vous interrogé vous-même des pikés se remettant petit à petit d’effets secondaires plus ou moins graves, quelques fois irréversibles, certains hélas ne pourront plus apporter de réponses. Si tant est que toute vérité ne soit pas cachée.
        Je ne généralise rien, et n’avance rien de ce que je ne sais pas, sans sources, sans preuves irréfutables. Selon vous, il aurait été plus citoyen de se faire vacciner mais vous n’êtes pas béatement accroc à l’injection (car ce ne sont pas des @**1) C’est un peu contradictoire, peu crédible. Mais les directives ont été bien enregistrées, les leçons bien retenues sur les moyens de se prémunir ! Fallait-il qu’un « virus » inconnu débarque pour apprendre la base de l’hygiène ?
        Concernant le haut de la pyramide, nous ne sommes pas sur la même longueur d’ondes il faudra attendre que la 5G attendue couvre tout le territoire.
        Avez-vous eu l’occasion de discuter avec ceux que vous nommez les « non-vaccinés » (tout du moins des personnes en mesure d’en parler intelligemment et sans haine ni mépris) ? Pourquoi évoquer des gouvernants aux idées politiques « différentes ». Est-ce les gouvernants mondiaux qui dirigent la santé de leurs citoyens depuis bien des années ?
        De tout temps il y a eu des êtres humains dignes de ce nom capables de se poser les bonnes questions sur les @**1, de tout temps la solidarité n’a pas toujours été au rendez-vous. De tout temps il y a eu des ânes, des moutons, des autruches.
        Dernière petite remarque : Quand vous avez fait votre service militaire en des temps révolus ! Tous en rangs (écrivez-vous) ! Dociles ! Obéissants !! Les temps n’ont pas changé, les files d’attentes existent encore, sous étroite surveillance.
        Force est de constater qu’on ne peut plaire à tout le monde et que penser différemment déclenche bien du courroux.

      • je ne suis pas anti vaccin, seulement je n’ai pas confiance, vous voyez bien qu’on ne sait pas où on va un jour ce vaccin est bien, l’autre pas pour tout le monde, la 3è dose à 6 mois,puis à 5 et maintenant à 4… combien d’effets indésirables ne sont pas remontés : trouvez-vous normal qu’une femme ménopausée retrouve des règles, que d’autres ont des règles très très abondantes, tout ça on en parle pas. Je veux bien qu’un vaccin amène de la fièvre mais qu’il touche au système féminin…
        par obligation je l’ai fait, mais je suis tolérant pour les personnes qui ne veulent pas se faire vacciner et je trouve aberrant qu’on veuille les isoler ou les marquer au fer rouge
        attention aussi aux médias, il y a aussi des vaccinés qui sont en réa contrairement à ce qu’on nous dit
        pour les syndicats heureusement qu’il y a des personnes qui veulent garder les acquis de nos parents et continuer à se battre pour vivre décemment et rabaisser un peu les inégalités (ça vous choque pas les gains des gros actionnaires entassés grâce aux petites mains !

      • Que sait-on de ce que pensent exactement les personnes vaccinées? Y a-t-il une étude sociologique chiffrée? Les soignants sont-ils à ce point désespérés des non-vaccinés (quel sondage?)? ou des manques de moyens depuis des décennies (diverses grèves passées et improductives……)?
        Pour revenir à la raison, disons le « bon côté de ma raison » comme dirait Rouletabille, il est nécessaire de refaire de l’épidémiologie, des statistiques et de l’anthropologie.
        C’est-à-dire : observons froidement la dangerosité réelle du virus par rapport à d’autres maladies, d’autres léthalités ce qui nous permettra de déterminer les priorités réelles. Car tout le reste ne sera que bavardages……
        Petite rectification historique : la méfiance vaccinale a TOUJOURS existé : https://www.novethic.fr/actualite/social/droits-humains/isr-rse/a-l-origine-de-la-variole-en-1796-au-covid-19-en-2020-l-histoire-du-vaccin-et-d-une-mefiance-populaire-149232.html , point de « plus de solidarité » à aucune époque, les comportements humains sont proportionnellement constants en fonction des groupes sociaux auxquels ils appartiennent (Bourdieu). Très rares sont ce qu’on appelle les « transfuges ». Ce qui n’enlève en rien de l’efficacité des vaccins et traitements. Et en passant, covidtracker montre un taux d’occupation des lits de réa dans le vert, et déjà à la 4ème vague! Et comme le taux de reproduction s’est retourné, il en sera de même pour les autres courbes dans 15 jours (Ainsi tire-t-on des leçons de l’Histoire!). Est-ce donc en fait soudainement une épidémie telle qu’on ne l’avait jamais vu de « peur de mourir » (cf André Comte-Sponville) chez les personnes de plus de 80 ans (qui occupent immensément majoritairement les lits de réa selon covidtracker encore)?
        D’ailleurs, souvent dans l’Histoire, les focalisations extrêmes sont des bons moyens d’occulter d’autres sujets bien plus sensibles et compliqués à régler…… (la fin des ressources minières par exemple? le creusement des inégalités? les futures catastrophes climatiques? les modes de vie excessifs? les futures révoltes? les déséquilibres géopolitiques? les dettes abyssales et futures crises financières? la fin de la croissance? l’épidémie de suicides (89000 morts par an en 2017)?……)

  7. Vite 2022 pour un bon coup de balais ! 🙏

  8. En cette période difficile, chacun est en droit de s’interroger sur la situation sanitaire et ses répercussions sur nos libertés. Cela devrait plus encore s’appliquer à la parole d’un député censé représenter les citoyens qui l’on élu. Que M. Rebeyrotte affiche son admiration envers le président Emmanuel Macron si cela correspond à sa conviction personnelle, pourquoi pas.

    Par contre, abonder dans le sens de la répression et de l’isolement des non-vaccinés tient de l’idéologie et porte une grave atteinte aux valeurs de la démocratie. Le rôle d’un député est de s’informer sérieusement et de débattre à l’assemblée pour être en capacité de voter les lois au nom du peuple français. Et certainement pas d’entériner aveuglément les orientations du gouvernement.

    N’oublions jamais que nous sommes enfermés dans un état d’urgence contestable qui permet à une poignée de dirigeants et conseillers d’imposer au peuple, impunément, une succession de mesures toujours plus violentes, coercitives et décalées des réalités scientifiques.

    La prudence dans les analyses devrait s’imposer. Comment ne pas voir les erreurs et les échecs d’une politique exclusivement vaccinale ? Quand les soi-disant vaccins, toujours en phase expérimentale, n’empêchent pas de contaminer les autres, n’empêchent pas d’attraper le virus soi-même, n’empêchent pas d’aller à l’hôpital et de plus doivent faire l’objet de rappels fréquents sans aucune garantie ou limite dans la durée, alors la raison et la modestie devraient guider les décisions politiques.

    La stigmatisation d’une partie de la population est anormale et doit être dénoncée comme irrespectueuse et abusive envers des citoyens qui simplement oseraient douter, mais surtout qui veulent savoir, comprendre et pouvoir vérifier les informations alarmistes et intensives des médias dominants.

    L’extorsion du consentement à la politique de vaccination est avérée. La peur et la menace ne sont pas des moyens démocratiques. Il est inimaginable d’en être arrivé à priver d’emploi, de revenu, de vie sociale une partie de la population. Comment la population peut-elle rester muette ou pire indifférente à ce qui se passe sous nos yeux ?

    L’avenir s’écrira en partie par les actes et choix de nos députés. Leur responsabilité est engagée.

  9. Il serait bien d appeler un chat par un chat , maintenant je pense que l ensemble des médecins et l ensemble des commentateurs nationaux parlent de TRAITEMENT DE BASE DU COVID…Car la définition de vaccin c est de vous apporte l immunité…ce qui n est oas le cas..Personnellement je suis pour ce traitement preventif contre les risques graves,, et que les études ont confirmé l efficacité de traitement à hauteur de 70% environ, c est mieux que rien ou de se retrouver en reanimation.Maintenant il faut souhaiter qu un vaccin , un vrai vaccin puisse arriver rapidement…….car un TRAITEMENT N EST PAS UN VACCIN………ET SAUF ERREUR DE MA PART JE N AI CONNAISZANCE QU UN VACCIN VOUS SOIT INJECTE UNE FOIS ….PIUS DEUX…..PUIS TROIS…….ET BIENTOT QUATRE…….ETC….ETC…..

    • Ça se discute, Jp ?
      Immunité : Propriété (d’un organisme) de résister à une cause de maladie.
      C’est assez précis…ou flou car résister ne veut pas dire supprimer toutes causes ou effets..
      Grippe : » »Le vaccin assure une protection de 30 à 60%, le taux d’efficacité est variable selon les années », souligne l’infectiologue. » »
      Combien de générations de vaccins ont pourtant déjà été mises en œuvre ?
      A rapprocher de vos données Covid ; efficace «  »à hauteur de 70% environ, » »
      Le terme de vaccin est pourtant employé alors que l’action n’est ni durable ni à 100%
      Il y a des années, j’avais cru comprendre que la grande inquiétude des chercheurs de Pasteur sur la grippe était l’apparition d’un virus capable de muter rapidement et indéfiniment ?
      Et bien, ce n’est pas la grippe, mais il est là.
      Nous avons une chance inouïe, pour le moment, ses capacités de létalité restent acceptables.
      La vaccination annuelle contre la grippe devient peut être mensuelle avec ce nouveau virus ?

    • Vous voulez appeler un chat par un chat , alors oui les non-vaccinés prennent un risque pour eux mais aussi pour autrui. En Martinique , 2 « leaders » des antivax sont décédés de la COVID âgés de 61 et 48 ans , après 3 semaines en hôpital . Les personnes présentent lors de la réunion ou ce sont déclarés les 2 personnes et qui étaient vaccinés ,ont eu des effets légers. Pour ce qui des vaccins , tous les ans le vaccin de la grippe est renouvelé suite à des mutations du virus ; le taux de protection est d’environ 60% et personne ne vient se plaindre.
      Le vaccin est à l’heure actuelle le seul remède contre cette pandémie mais les laboratoires mondiaux commencent de sortir des posologies plus conventionnelles style cachets ; mais je me pose une question : que vont nous trouver les antitouts qui disaient « on ne sait pas ce qu’il y a dans les vaccins ? » alors qu’ils prennent du paracétamol probablement sans savoir qu’au delà de 6 cachets par jour, ils prennent un risque important pour leur santé (infection du foie) en cas de surdosage, le paracétamol peut entraîner des lésions graves du foie irréversibles dans certains cas. Le terme surdosage s’entend par l’utilisation d’un dosage non adapté, une dose trop importante par prise ou par jour, et un délai minimum entre les prises non respecté. La mauvaise utilisation du paracétamol est la 1ère cause de greffe hépatique d’origine médicamenteuse en France.
      VACCINEZ VOUS

      • Républiqu’1 !
        Vous avez oublié de dire qu’avec Doliprane, on pouvait mourir !! Vous oubliez de précisez si c’est dangereux avec des 1000… des 500… ou pourquoi pas dosage BB si tant est que Doliprane soit adapté aux nourrissons, vous le savez sans doute !
        Pourriez vous nous expliquer pourquoi il a été conseillé voir ordonné, à un certain moment aux personnes atteintes de cette maladie bizarre de rentrez chez eux et justement de prendre ce doliprane miracle !! Certains en sont DCD, non pas d’une overdose de ce « médicament » mais bien faute d’une prise en charge adaptée dans un hôpital digne de ce nom ! Peut être une fake news direz vous, vu votre savoir « Vidal ».
        Et puis facile d’avancer que l’utilisation du paracétamol est la 1ère cause de greffe hépatique d’origine médicamenteuse heureusement que vous précisez (médicaments !) car le foie peut être abîmé pour bien d’autres raisons !! Apportez nous des preuves des sources sûres, fiables de ce que vous avancez !!
        Bef ! Merci pour ce paragraphe, ce cours sur le Doliprane, très protecteur mais hilarant, vous prenez vraiment vos congénères pour des benêts.
        (…)

  10. Bonsoir,
    Il serait peut-être bon de forcer les non-vaccinés à rester chez eux, voire de les taxer pour leur faire payer cette pandémie.
    On pourrait même donner des primes, aux personnes respectueuses des consignes sanitaires, pour dénoncer ces êtres malfaisants, ces moutons noirs, ces verrues de la société.
    La délation peut-être un moyen efficace pour se débarrasser des récalcitrants.
    On pourrait même imaginer de les parquer dans des immeubles ou des quartiers spéciaux, une sorte de ghetto pour français réfractaires au vaccin.
    Comme cela, les bons citoyens pourront déguster leur caviar et leur champagne en toute sérénité.

  11. Des solutions radicales, lili !
    Allons plus loin.
    Ce qui est lancé, c’est une guerre mondiale contre un virus.
    Notre gouvernement fait ce qu’il peut face à la menace et a décrété une mobilisation générale.
    Comme dans le passé, c’est d’outre Atlantique que nous sont arrivées des solutions, les nôtres paraissant à l’image d’une nation bien peu performante.
    Comme pour toutes les guerres précédentes, il y a des déserteurs voire des anarchistes qui entreprennent des actions- et qui, par leur comportement, peuvent annihiler les efforts de la collectivité.
    Le Covid aurait il ses Pétinistes ?
    Parquer ? Pourquoi pas ?
    Je viens d’entendre que 13 millions d’habitants vient d’être isolés, pour combattre la pandémie.
    Pourquoi ne ferions nous pas pareil face à quelques milliers d’insoumis ?
    qnous pouvons aussi attendre l’intervention d’un Sauveur ? Après tout, c’est Noël ?

  12. Comme le dit si bien grincheux ! C’est Noël !
    Alors vite ! On oublie pour un week-end tout ces grands malheurs !
    Dans la hotte de Papa Noël il y aura un sauveur ou peut être un diplôme de médecine pour républiqun qui en connaît un rayon. Merci Dr pour ces précieuses informations surtout sur le Doliprane ! Vous allez sauver bien des vies. Le sauveur est tout trouvé !

    Joyeux Noël à toutes et à tous. Joyeux Noël à l’Informateur de Bourgogne.

  13. Un réflexe du cerveau humain est d’oublier. Cela est nécessaire et bien naturel pour économiser l’énergie. Point de jugement de valeur ni de condamnation dans ces propos.
    Heureusement ce n’est pas le cas de tous les cerveaux, car l’Évolution à mis en place des vigies pour éviter de sombrer dans l’égarement et la finitude et prendre les bonnes décisions pour la survie de l’espèce.
    Rappel de mémoire : les mesures d’exception ont été mises en place pour éviter à juste titre les saturations hospitalières, et face à un virus que nous ne connaissions pas. (bien regarder la courbe de mars 2020 pour la comparer avec les courbes actuelles)
    Or, désormais, nous connaissons bien ce virus (5ème vague) et quels dégâts réels il produit chez quelle population
    Et de fait, la saturation hospitalière n’est plus d’actualité :
    https://covidtracker.fr/covidtracker-france/ (onglet « saturation hospitalière » (en vert) couplé à « taux de reproduction » (en baisse actuellement)
    Saurons-nous tirer de cela des conclusions avec intelligence et pondération?
    Je crains que non, car en sous-main se terre la « stratégie du choc » théorisée par Naomi Klein. N’oublions pas de regarder l’Histoire comme la victoire de la pensée économique de Hayek sur Keynes, et sa généralisation dans les esprits politiques depuis les années 80. (cf Jacques Sapir, Gilles Raveau, Thomas Porcher, Christian Chavagneux etc… etc….). C’est avec cette perspective de lecture qu’on peut mieux comprendre les décisions prises, ainsi que les théories psychologiques comportementales sur la gestion de la peur (Certains élus ont réellement et légitimement eu peur du virus…..et des « Gilets Jaunes »).
    Mais il n’y a pas à avoir peur quand on prend des décisions justes et équitables.

    • Pour ce qui est du psychologique, de la peur, de la manipulation, du pouvoir… Jusqu’où peut aller un être humain ? Pour comprendre un peu : voir L’expérience de Milgram (entre autres).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.