Le Creusot – Charles Landre rouge de colère

La chronique de Charles Landre, conseiller municipal au Creusot et communautaire de l’opposition.

Quand la gauche locale

 cessera t’elle de pratiquer l’invective ?

Parfois il faut répondre à la vulgarité et à la vacuité. Par 2 fois cette semaine David Marti et sa majorité y ont plongé. Il s’attaquent cette fois-ci à l’ensemble de ceux qui ne sont pas en accord avec eux. Je ne peux laisser passer.

Dans un courrier adressé aux Creusotins en tant que maire, pour soutenir ses candidats aux départementales il décrit une « droite locale sans proposition » qui fait « finalement le lit du Rassemblement National, dont nous ne voulons pas, en discréditant l’engagement politique et l’action publique ». Son mentor André Billardon dit exactement la même chose dans la presse locale.

Mais pour qui se prennent-ils ?

Ces cours de morale républicaine sont insupportables et inefficaces. Particulièrement de la part de cette gauche locale qui, tantôt socialiste, tantôt alliée à En Marche, tantôt aux communistes ou aux écologistes, selon ses intérêts du moment sont au pouvoir depuis 40 ans. Des apparatchiks qui ont perdu toute conviction, biberonnés à l’argent public et qui gèrent un territoire (la CUCM) dont le taux de chômage est le plus fort de Bourgogne, où des quartiers entiers sont abandonnés à l’insécurité, qui ont amené la région dans le marasme sanitaire dans laquelle elle se trouve avec leur gestion catastrophique de l’Hôpital, qui pratiquent le conflit d’intérêt permanent et qui, rappelons le, ont vu 2 informations judiciaires ouvertes contre leur gestion par le parquet de Chalon-sur-Saône ces derniers mois.

C’est ça qui discrédite l’action publique. Pas l’engagement bénévole et militants de femmes et d’hommes de gauche comme de droite qui s’engagent sincèrement.


Ce qui discrédite l’action publique c’est lorsqu’on nous demande ce lundi en conseil municipal du Creusot de mettre fin dans des conditions obscures (sans document support) à la convention liant la ville au Foyer des Jeunes Travailleurs. Il aurait connu un trou de 143000 euros en quelques semaines (sans aucun compte non plus) et la ville le découvrirait à posteriori alors même que 3 élus de la ville siègent au Conseil d’administration.

Ce qui discrédite l’engagement politique c’est aussi le refus, encore ce lundi de répondre à la question légitime de l’écologiste Pierre Etienne Graffard à propos de la gestion des déchets en conseil municipal et couper les micros en mettant fin à la séance. Ce qui discrédite l’efficacité de l’action publique c’est de supprimer dans les villages la collecte des déchets à domicile dans les prochains mois en affirmant, pour les plus âgées ou isolés, que la « solidarité des voisins » doit jouer.

Ce qui discrédite l’efficacité de l’action publique c’est, sur un territoire qui perd des habitants, de choisir en sortie de crise Covid de ponctionner encore un peu plus les habitants en augmentant les impôts à la CUCM et à la ville.

Ce qui discrédite enfin la parole publique c’est de mener la fermeture et la destruction d’une école (Pierre Curie) au profit d’un projet immobilier de résidence pour personnes âgées en informant les parents d’élèves et le conseil municipal qu’après avoir agit avec le promoteur.

Toutes ces décisions les alliés de la gauche socialiste et d’En Marche les ont voté, main dans la main et satisfaits d’eux-mêmes ces derniers mois. Qu’ils soient unis sur le canton 1 et désunis sur le canton 2 ils restent unis au conseil municipal du Creusot et à la CUCM où ils préfèrent manifestement leurs indemnités à leurs convictions.

Il y a dans notre région des femmes et des hommes qui s’engagent sur une voie différente. Aux départementales Marie-France Ferry et Jean Gadrey sur le canton Creusot 1 et Salima Belhadj et Sébastien d’Ingeo sur le canton 2 incarnent cette alternance face aux 4 listes de la gauche locale. Lire qu’ils participent à discréditer l’action publique, eux qui s’engagent bénévolement depuis des années avec respect de leurs adversaires mais des conviction chevillée au corps possible de bâtir un avenir meilleur est insupportable et abject. Quand la gauche Creusotine sera t’elle capable de manier les idées plutôt que les insultes ?

Depuis 7 ans on m’a, pêle-mêle, demandé de me « reproduire » en Conseil municipal, accusé de ne pas vivre au Creusot, accusé de ne pas travailler puis accusé de trop travailler hors du Creusot, sous-entendu que je porte une parole raciste et j’ai été régulièrement qualifié de « droite extrême ou d’extrême droite ». Ce courrier indigne d’un maire à l’égard des candidats aux départementales est à l’avenant de ces pratiques.

Car c’est la vieille méthode de la gauche Creusotine. Disqualifier plutôt que débattre. Car tous, André Billardon, David Marti, Rémy Rebeyrotte, ont refusé toutes mes propositions de débat libre. Il ne m’a pas été possible en 7 ans d’engagement de débattre une fois avec eux (contrairement à l’ancien député Philippe Baumel par exemple). Ils préfèrent manifestement l’invective.

Ce sont ces comportements comportements clientélistes, de menaces, d’intimidation, de propos excessifs et vulgaires qui font le jeu des extrêmes.

Je continuerai plus que jamais à défendre ceux qui s’engagent contre ce système, et nous porterons nos idées parce que nous croyons en l’engagement politique et en l’action publique.

Loin de ces comportements d’un autre âge.

4 commentaires

  1. Bravo Mr Landre, vous avez résumé la situation …il est fort dommage que de nombreux élus de droite, du centre, » galvaude  » leur étiquette pour s assurer de futures places d elus pour parader au sein d assemblée diverses….!!!! VOUS ETES PEU SOUTENU PAR UN PARTI LR EN PLEINE DECOMPOSITION ,Quand je pense à ACCARY alias Jupiter 2 c est minable, il n avait pas hesoin de toute ces alliances tordues pour conserver sa majorité ,mais voilà il devient un politique / fonctionnaire avec aucune prise de risque, et ce qu on attend d un politique c est d en prendre ……..et la on en est très loin.!!!JE L AVANCE PEUT ETRE MAIS LE TAUX D ABSTENTION DEVRAIT FLIRTER AVEC LES 65 A 70 % ….BRAVO MESSIEURS et MESDAMES….

  2. C est pas mieux à gauche ,qui ayant le pouvoir sur la CCM depuis 40 ans n à fait qu amener celle ci dans le déclin…..l alliance socialo communiste teintée d un peu de vert de temps en temps n à fait de notre CCM l exemple type que le social ……encore du social …..et rien que du social était un échec…la preuve le taux de chômage comme l à dit Mr landre est le plus fort de bourgogne et avoisine les 15%……au creusot, à montceau à montchanin les socialistes communistes rasent les logements sociaux….fautes d habitants ……..imaginer une seconde si un maire de droite avait OSEZ raser un bâtiment Opac le scandale ce que cela aurait provoque…au Creusot le Maire ferme un groupe scolaire en plein centre ville pour vendre à un groupe immobilier afin d édifier unensemble de logements pour personnes âgées….quel bel avenir pour assure ke dynamisme d un centre ville!!!! Ma réflexion n est pas contre le projet en lui même mais le lieux…il faut aussi prévoir pour les anciens, mais vous n attirera pas de nouvelles générations en transformant votre centre ville en « quartier d anciens » ………mais voilà pour quelques bulletins de votes les socialistes communistes sot prêts à sacrifier une vraie politique de développement……et alors que dire des alliances et soutient du moments……c est minables.,….

  3. En neuro-psychologie, lorsque le cerveau a été trompé une fois, il va mettre en place un système de défense qui le rendra méfiant. Lorsque il est trompé de nombreuses fois, la gaine de myéline va s’épaissir pour automatiser et renforcer cette fonction, la méfiance sera donc permanente.
    Il faudra alors de nombreuses preuves de comportements honnêtes pour faire tomber ce système de défense. Or les mensonges furent si nombreux et encore en oeuvre qu’en effet, les électeurs vont logiquement s’abstenir, car qui prouve que les suivants seront bien honnêtes, humbles et réellement engagés pour le bien commun?
    Cela entraîne un danger inquiétant : la vacance du pouvoir et le basculement dans les extrêmes ou l’anarchie. Chers élus, si vous voulez réellement que ce scénario catastrophe n’arrive pas, alors prouvez par vos comportements votre honnêteté, votre incorruptabilité, votre sens du bien commun, votre respect de toutes les personnes et surtout de celles qui ne partagent pas vos opinions en ayant des débats de fond chiffrés, arrêtez les invectives, les coups tordus…. comprenez enfin que la population dans sa majorité ne veut plus de votre spectacle (laissez de côté les crieurs-hurleurs) mais souhaite des êtres humains bosseurs, responsables (arrêtez aussi de vous renvoyer sans arrêt la balle), au fait des dossiers et des règles de droit et prenant les décisions les plus justes pour l’équilibre social. Bref, devenez enfin matures et sages, d’autant plus que vous êtes des exemples pour la population.
    Je ne m’adresse pas à tous les élus, certains sont réellement bosseurs et honnêtes, c’est à chaque citoyen de se faire un jugement en fonction d’actes concrets et précis, principes de la démocratie et de la philosophie des Lumières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *