Le coquelicot absent du grand débat, présent à Blanzy

à partir de 19 H 00

Sur l’Esplanade de la MAIRIE de

BLANZY

REJOIGNEZ LE RASSEMBLEMENT

DES COQUELICOTS

POUR DEMANDER L’INTERDICTION DES

PESTICIDES

http://www.Nousvoulonsdescoquelicots.org

 

LES COQUELICOTS, GRANDS ABSENTS DE LEUR DÉBAT NATIONAL

Par Fabrice Nicolino, président de l’association « Nous voulons des coquelicots »

Vous êtes désormais des amis, et c’est en ami que je vous envoie ces quelques lignes. Un mouvement puissant traverse la France, et c’est le nôtre. Nous ne sommes pas seulement 600.000 à avoir signé l’Appel des coquelicots. Chaque mois, même au cours de l’hiver, des dizaines de milliers de citoyens de ce pays se sont retrouvés devant leurs mairies chaque premier vendredi. Croyez-moi, croyez-en un vieux briscard comme moi, c’est énorme, et c’est même sans appel.

Notre mouvement, je pense que certains le ressentent ainsi, a la belle odeur de l’été 1789, avant les folies qui suivirent. Nous exprimons une volonté populaire simple, franche et directe: le refus définitif d’être empoisonnés par des produits qu’on sait dangereux. Nous parlons pour nous, nos enfants et proches, pour tous les animaux, toutes les plantes, toutes les eaux.

En face, le silence et le dédain. Pas un signe, pas une lettre, pas un appel. Monsieur François Goulet de Rugy, ministre de l’Écologie d’une République malade, n’a pas songé un instant que son rôle était d’entendre et de recevoir les représentants de notre grande alliance. La République nous appartient, au moins autant qu’à lui ou quiconque.

Amis coquelicots, je prendrai mes responsabilités personnelles, car en ce qui me concerne, j’ai tranché. Sous peu se posera la redoutable question d’une désobéissance civile de grande ampleur. L’un de mes maîtres, l’Américain Henry David Thoreau: «Je crois que nous devrions être hommes d’abord et sujets ensuite. Il n’est pas souhaitable de cultiver le même respect pour la loi et pour le bien».

 

Un commentaire

  1. Bayer/Monsanto doivent trembler de peur ! 😨

    Mais bravo quand même pour votre action, c’est une bonne cause, que nos gouvernants devraient soutenir beaucoup plus …
    (Plutôt que de repousser sans arrêt les interdictions des produits dangereux pour la santé)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *