L’Assemblée nationale aux 35 heures ?

Au pays des députés dépités ?

Au cours de la session 2017/2018 (du 01/10/2017 eu 28/02/2018) l’Assemblée nationale semble avoir travaillé 1604 heures. Même si le calcul peut paraître simpliste, il s’appuie sur les données fournies par l’Assemblée nationale elle-même (http://www2.assemblee-nationale.fr/15/statistiques-de-l-activite-parlementaire)

Séance publique : nombre de jours de séance 70, nombre de séances 151, durée totale 599 h 30

Activité des commissions permanentes et spéciales: 11 commissions, 453 réunions, durée totale 785 h 30

Activité des autres organes : 132 réunions, durée totale 217 h 00.

Soit 599 h 30 + 785 h 30 + 217 h 00 = (1604 h 00 / 47) 34 h 13 semaine

On nous opposera que les députés travaillent plus. Certes. Mais le règlement de l’AN est clair, un député ne peut appartenir qu’à une commission permanente. Donc il aura participé au minimum 61 h 35 commission du développement durable ou au maximum 154 h 30 commission des finances. Et l’on sait que certains ne sont pas extrêmement présents.

Pour les autres organes, aucun député n’a participé aux 132 réunions, la durée moyenne est d’1 h 36. En lui concédant 5 réunions cela fait 7 h 30.

Bref. Loin de nous l’idée de dire que c’est un travail de tout repos, mais comme on nous vend souvent que ces élus travaillent quasiment 24 h sur 24, il est bon de ramener quelques éléments dans le débat.

Il existe un site où l’on peut suivre l’activité de chaque député.
https://www.nosdeputes.fr/synthese

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *